Saint Nazaire Infos

Nationalisation chantier naval STX : Les réactions politiques locales

La nationalisation prochaine et temporaire des chantiers STX fait l'unanimité des acteurs politiques locaux.

Sarah El Haïry députée Modem de Loire-Atlantique : Une opportunité pour l’entrée des salariés au capital

"Je me félicite de la nationalisation temporaire des chantiers de St Nazaire, véritable secteur stratégique pour la souveraineté nationale.

Le savoir-faire de St Nazaire doit être conservé et protégé, je milite pour qu'un équilibre soit trouvé entre la participation d'un État stratège, la volonté d'acteurs industriels locaux ou internationaux qui souhaitent valoriser ce fleuron de la construction navale et les salariés des chantiers.

Je pense que l'entrée des salariés au capital des Chantiers serait une chance car quel meilleur moyen de protection des intérêts que les détenteurs eux-même du savoir-faire. 


Je milite depuis plusieurs années pour le développement de l'économie Sociale et Solidaire, qui seule garantie la non délocalisation de l'emploi et du savoir-faire.

Par conséquent, profitons du temps que nous offre cette nationalisation temporaire  pour qu'un vrai plan d'entrée des salariés dans le capital des Chantiers voit le jour."

UDB

"Le ministre de l'économie, Bruno le Maire, a annoncé que l'État français allait exercer son droit de préemption en vue d'une nationalisation temporaire de STX. Le gouvernement d'Emmanuel Macron souhaite ainsi conserver un contrôle sur l'activité des chantiers navals de Saint-Nazaire.

Alors que le Président Macron se présente comme un chantre du social-libéralisme, une de ses premières décisions relève du protectionnisme et du nationalisme français, sans qu'une stratégie industrielle au niveau régional et européenne ne soit définie.

La synergie à recréer entre les ports bretons de Saint-Nazaire, Lorient et Brest est une fois de plus absente de la reflexion du gouvernement français.

Aussi, la fédération UDB de Loire-Atlantique se réjouit qu'une solution à court terme soit trouvée pour sauvegarder l'emploi nazairien mais s'inquiète d'une mesure qui ne repose pas sur une stratégie de long terme pour les ports bretons."

Jean-Claude Blanchard Front National

"La nouvelle d'une nationalisation prochaine des chantiers navals de Saint-Nazaire est plus que bienvenue. Il s'agit d'un revirement spectaculaire du président, par rapport à ses engagements de campagne et sa politique en général, plutôt favorable aux privatisations, mais peu importe, car cela répond à une nécessité que l'Etat sanctuarise ses actifs stratégiques, pour des motifs de souveraineté industrielle. Et encore, Christophe Castaner, porte-parole du Gouvernement, bien embêté, cherche à minorer ce revirement !

Au Front national, ces quatre dernières années, nous demandions régulièrement cette nationalisation des Chantiers, a minima partielle (51 % des capitaux) et temporaire dans le temps. Jean-Claude Blanchard, qui fut ouvrier-soudeur aux Chantiers, et ses colistiers, avaient porté les premiers cette thématique dans le débat public nazairien, durant la campagne municipale. A l'époque, le FN était bien seul...

Depuis, des personnalités politiques locales comme nationales avaient rallié cette position, opportunément, car au gré de campagne internes : Arnaud Montebourg lors de la primaire de gauche, Laurianne Deniaud durant la campagne législative, etc. Nous avions finalement raison les premiers."

Groupe Parti Socialiste

"Nous saluons la décision du Président de la République de nationaliser – provisoirement - les chantiers navals de Saint-Nazaire. Cette décision doit permettre de trouver une solution durable pour le site en examinant l’ensemble des hypothèses, y compris une solution française et régionale.

 Nous nous réjouissons de la décision de l’Etat de faire jouer son droit de préemption.  Comme nous l’avons déclaré, le montage plaçant Fincantieri au même niveau – voire au-dessus – du consortium français dans la répartition du capital des Chantiers n’était pas acceptable. Les Chantiers navals de Saint Nazaire ont en effet un intérêt stratégique tant pour Saint-Nazaire, pour la région des Pays de la Loire que pour le pays.

 Cette prise de contrôle provisoire doit permettre de trouver une solution durable garantissant, sur le long terme, le maintien et le développement des activités industrielles, de la recherche & développement et in fine de l’emploi à Saint-Nazaire. Fincantieri fait toujours partie des hypothèses à explorer mais il convient de rouvrir les candidatures, par exemple à Damen, et de mettre enfin à l’étude une solution française et régionale, comme nous le demandons maintenant depuis 3 ans. Cette hypothèse nationale et régionale est crédible si l’Etat et la BPI s’engagent dans la durée aux côtés d’un opérateur industriel.

 Quelle que soit l’option retenue, elle devra avoir le plein soutien des clients du chantier et comporter un pilier territorial impliquant la Région, les entreprises du territoire, les salariés et les citoyens. Ce pilier territorial sera la garantie que l’avenir des chantiers devra s’écrire avec les acteurs et les habitants de notre région."

Christophe Clergeau

Président du groupe

Conseiller régional

Violaine Lucas

Conseillère régionale

Jean-Claude Charrier

Conseiller régional

Europe Ecologie Les Verts

Pour une participation citoyenne et territoriales aux Chantiers de l’Atlantique

"Le Groupe Local d’Europe Ecologie Les Verts Saint-Nazaire Brivet est satisfait de la décision du gouvernement de ne pas laisser l’Italie être actionnaire majoritaire des Chantiers de l’Atlantique, ce qui sera bénéfique autant pour notre activité locale que nationale.

Nous avons exprimé notre réserve dès avril dernier sur l’accord trouvé avec Fincantieri, et l’avenir nous a donné raison quant à la volonté réelle du constructeur italien. 

Nous le rappelons aujourd’hui : nous devons réfléchir à une solution pérenne pour l’avenir des Chantiers de l’Atlantique, et la nationalisation temporaire de l’état est essentielle pour cela. Une piste pourrait être de réfléchir à une collaboration européenne qui serait basée sur la confiance.

Les écologistes sont pour que les salarié.es soient impliqués dans l’organisation de leurs entreprises, et l’entrée au capital des salarié.es en est une première étape.

M. le Président, continuez à reprendre nos propositions et faites également entrer dans le capital citoyennes et citoyens, collectivités territoriales, voire entreprises industrielles."

Les Français favorables à la nationalisation

Selon un sondage diffusé ce dimanche par le JDD, 70% des Français se disent en faveur de la nationalisation des chantiers navals de Saint-Nazaire.

30/07/2017 | 3 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 01 août 2017 à 20h42 par Chloé, Saint-nazaire
"La société italienne est l’un des plus grands groupes de construction navale au monde, et en Europe. Un titre qu’elle défend fièrement, chiffres à l’appui : vingt sites de construction en Europe, aux États-Unis et en Asie, près de 20 000 salariés dans le monde et un chiffre d’affaires de plus de 4 milliards d’euros."

Fincantieri qui a des chantiers au 4 bouts de la planète est davantage une multinationale qu'une entreprise nationale. Si on était en train de nous faire croire qu'il s'agit d'une concurrence entre nations alors que Fincantieri cherche a asseoir sa domination dans le domaine de la construction navale.En réalité la multinationale Fincantieri veut absorber les Chantiers de Saint-Nazaire. Et si le gouvernement était en train de lui proposer aussi la construction militaire! Si les Chantiers STX venaient à se faire absorber par Fincantieri, on sait ce qui se passe dans ce cas!
#2 - Le 02 août 2017 à 13h14 par papy mouso, St Naz
C est Blanchard qui l a proposé depuis 2 ans !rendons à Blanchard ce qui est à César
#3 - Le 05 août 2017 à 13h34 par Chloé, Saint-nazaire
papy mouso, les medias confondent nationalisation et préemption, ce n'est pas une raison pour les suivre et de crier bêtement que le FN avait raison. C'est pas très futé.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter