Saint Nazaire Infos

Natation: Le centre aquatique fait des vagues

Des membres du Saint-Nazaire Atlantique Natation (SNAN), nous ont fait parvenir un communiqué sous forme de lettre ouverte, reflet des inquiétudes des membres de son association suite à la réalisation prochaine d'un nouveau centre aquatique prévue pour 2017.
Le meeting du SNAN est un rendez-vous annuel important pour le club
Le meeting du SNAN est un rendez-vous annuel important pour le club

Déjà, lors de l'assemblée générale de l'office municipal des sports (OMS) qui s'était tenue il y a quelques semaines à Agora, ce centre avait fait l'objet de nombreuses observations de la part des représentants des associations sportives locales. Visiblement, les remarques ne semblent pas avoir eu beaucoup d'impact. Voici le contenu de cette lettre ouverte.

« Un nouveau centre aquatique doit voir le jour en 2017. C’est un projet géré par la Carene, exploitant des piscines actuelles vieillissantes et obsolètes…
Saint-Nazaire Atlantique Natation est le 2e club nazairien puisqu’il compte 630 adhérents. C’est également le 2e club de Loire-Atlantique et le 4e de la région des Pays de la Loire avec ses performances. Des nageurs nazairiens participent aux championnats de France. De tels classements devraient nous apporter le soutien indéfectible de nos élus municipaux. Nous sommes des utilisateurs quotidiens des bassins nazairiens.
Or, le projet actuel ne correspond absolument pas aux besoins des clubs sportifs utilisateurs (natation, natation handisport, plongée, kayak). En effet, les bassins prévus ne sont pas adaptés à la pratique et l’entraînement de nos activités, les lieux de stockage prévus pour les associations sont largement insuffisants. Il n'y a pas de nouvelles des bureaux, ni du club house, pas de tribunes accessibles aux spectateurs chaussés. Les vestiaires sont inadaptés à une utilisation quotidienne.
Nous demandons simplement que les problèmes ci-dessus soient revus et que deux lignes d’eau soient ajoutées ou prolongées sur 50 m.
Les conséquences directes pour le club, si ce projet reste en l’état, sont les suivantes.
Tout d'abord, il n'y aura plus de bassin de 50 m, donc plus de meeting label national organisé depuis 7 ans, ce qui entraîne une perte financière très importante pour l’association. Il n'y aura plus d’entraînements en bassin de 50 m alors que toutes les compétitions de niveau régional à national se déroulent en grand bassin les deux tiers de l’année sportive. Pour rester compétitif, le SNAN sera dans l’obligation d’organiser des stages à l’extérieur, donc avec des frais importants supplémentaires.
La pérennisation des trois emplois salariés est aussi menacée par la forte augmentation envisagée des cours de la Carene.
En fait, si le projet voit le jour tel qu’il est présenté actuellement, les clubs nazairiens de natation n’auront plus aucune chance de se développer, puisqu'ils ne pourront plus prétendre à des entraînements permettant l’accès au niveau national à des nageurs et être labellisés club national par la fédération.
Les principaux utilisateurs n’ont pas été consultés (juste une réunion inutile, puisque nous avons été mis devant le projet déjà établi) par la Carene, cette dernière se retranchant derrière le fait qu’elle n’avait pas vocation sportive. Cela n’empêche pas Audacity, propriété de la Carene, de signer une convention avec trois grands clubs nazairiens pour les soutenir et les aider. La ville de Saint-Nazaire a refusé, par deux fois, de recevoir le président de la fédération et les techniciens fédéraux. Nous avons le sentiment que nos élus ne nous soutiennent pas !
Le côté budgétaire semble être le principal souci de la Carene. Ce centre aquatique va être implanté sur la zone du parc paysager au détriment d’autres installations, donc préjudiciable à d’autres clubs. Ce
choix nécessite des frais supplémentaires de 1 million d’euros HT, soit 8% du budget total de 15 millions.
Le sport à Saint-Nazaire est géré par le pôle Rayonnement et Attractivité. Un centre aquatique digne de ce nom permettrait à la ville de rayonner au-delà de ses limites géographiques, même si le maire nous a dit personnellement qu’il n’avait besoin ni d’une piscine, ni des nageurs pour faire rayonner sa ville ! Il a la mémoire courte. En 2001 dans sa « profession de foi », il promettait déjà un bassin de 50 m olympique sur la ville..
Comment un club de natation de haut niveau peut-il faire face à une telle indifférence de la part de nos dirigeants locaux ? Nous souhaitons simplement que le projet actuel soit suspendu pour être confié aux
futurs élus municipaux et communautaires avec lesquels nous espérons une vraie concertation… Cela fait suffisamment longtemps que les Nazairiens attendent cette future piscine. Ils ne sont plus à un an près."

 

04/06/2013 | 7 commentaires
Article précédent : « Voile : Un parfum de Vendée Globe à Saint-Nazaire »
Article suivant : « Voile : Saint-Nazaire comme solidarité maritime »

Vos commentaires

#1 - Le 05 juin 2013 à 08h04 par UMPHilare
L'équipe municipale socialiste nous fait sans cesse l'étalage de son comportement démocratique, de sa capacité d'écoute des habitants, etc. mais aussi de son désir de rayonnement de la ville et là, patatrac, comme dans le plan de circulation, on ignore les demandes argumentées, on impose sans même le justifier un projet
#2 - Le 05 juin 2013 à 08h06 par Jean-Louis Garnier
Comme le propose Mme Le Moroux, et comme l'avait d'ailleurs proposé nos amis du Modem par la voie de Josette Emonides, sous les lazzis socialos, il faut suspendre ce projet et reprendre les réflexions après élection de la nouvelle équipe
#3 - Le 05 juin 2013 à 08h18 par freche philippe, Saint Nazaire
Je suis tout à fait d'accord avec Mme LE MOROUX.
ST NAZAIRE se doit d'avoir une piscine avec un bassin de 50m. et même que celui,ci devrait être COUVERT.
OK pour ce centre aquatique ,mais rénovons la piscine LEO LAGRANGE en couvrant le bassin de 50 m .
Nos diverses associations nautiques ainsi que nos écoles(laiques ou PRIVES)ont besoins de plus amples créneaux.le CENTRE AQUATIQUE N'EST PAS SUFFISSANT.
en mars 2014,OPTEZ POUR LE VRAI CHANGEMENT. ET VOUS AUREZ VOTRE BASSIN DE 50 M....
CARENE NOTRE AVENIR.
#4 - Le 05 juin 2013 à 19h16 par prigent, 44600
Bonjour les dauphins deja felicitations a la mairie pour les horaires public..bref peu ouvert au public.oui a une nouvelle piscine olympique pour nos futures stars.et leo lagrange au public.parce que la mer l hiver..
#5 - Le 06 juin 2013 à 08h20 par rotko
oui pour le bassin de 50m. A la mairie, on laissait entendre, il y a peu, que la piscine de la bouletterie serait conservée. Point du tout ! :-(
Les nageurs du public sont aussi inquiets des repercussions de la réforme scolaire sur le mercredi. Sera-t-on, une fois de plus, réduit à des horaires "congrus"? Tous les ans on a de mauvaises surprises, et les mécontentements s'accumulent.
#6 - Le 11 juin 2013 à 07h30 par VAN MEER Lucien, St-nazaire
On peut comprendre les exigences des clubs. Mais elles sont très coûteuses. Le prix à payer par "nageur de haut niveau" est dissuasif !!! Or la FFN est devenue très riche depuis que la France aligne des nageurs de rang mondial. Alors, pourquoi ne subventionnerait-elle pas largement les installations qu'elle réclame avec tant de vigueur par le biais de ses instances locales? Je suggère à toutes ces instances locales de la natation de demander à la FFN quelle pourrait être sa quote-part dans l'hypothèse où la Municipalité répondrait à ses souhaits...
Mais gardons-nous d'oublier les amateurs de natation, de plus en plus nombreux et assidus, qui demandent avant tout des créneaux pour pratiquer leur activité sportive favorite. La rumeur court, avec insistance, qu'avec le retour à la semaine de 5 jours pour les scolaires, le créneau d'ouverture au public du mercredi matin (piscine Léo Lagrange)serait supprimé... Pourrait-on savoir si la menace pesant sur ce créneau très apprécié est réelle et,si oui, quelle est la solution de substitution envisagée ? Car si le public "nageurs" respecte l'école, les clubs et les associations, il souhaite un respect réciproque et voudrait qu'on ne réduise pas encore un peu plus le maigre horaire qui lui est réservé (sauf à Donges, mais c'est de ST-Nazaire que nous parlons ici). Merci à la CARENE de bien vouloir étudier avec bienveillance le sort qui sera réservé au public en septembre 2013. Rappelons l'excellente initiative de l'ouverture d'un créneau public à La BOULETTERIE en janvier dernier (12 H / 13 h 45). Beaucoup d'amateurs (parfois plus de 50 !) ont su en profiter (y compris des licenciés FFN et FFTriathlon). En cherchant bien, il doit être possible de proposer des ouvertures supplémentaires en faveur de celles et ceux dont la devise pourrait être :
TOUS A L'EAU
SUR LE VENTRE OU SUR LE DOS.
#7 - Le 21 juin 2013 à 15h06 par VAN MEER Lucien, St-nazaire
Mon message du 11 juin ayant provoqué (hors forum) quelques réactions désobligeantes, il m'apparaît nécessaire d'apporter les précisions suivantes :

1. Les Fédérations fortunées (et les sportifs de très haut niveau) devraient participer au financement des installations sportives. Leur fortune vient des sponsors, or ces sponsors se remboursent leur publicité par le biais du prix de vente ahurissant de leur production (exemple : des lunettes revenant à 0,30 € vendues 15 € !!!). La FFN a des coffres bien remplis et certains de nos internationaux sont milliardaires grâce à des installations mises gratuitement à leur disposition.

2. Je ne suis absolument pas hostile au bénéfice d'un bassin de 50 m. Reste à savoir si la CARENE a les moyens de nous l'offrir. Si tel était le cas, je serai à coup sûr un des utilisateurs les plus assidus. S'il convient d'y renoncer, il faudra surtout obtenir l'essentiel pour la masse de ceux qui ne pratiquent pas la compétition : des créneaux d'ouverture au public plus nombreux et à toute heure. Si la CARENE tient ses engagements, le temps d'ouverture au public serait multiplié par trois. Il n'y a pas lieu de présupposer qu'i s'agit d'une promesse fantaisiste !

3. Enfin, je maintiens qu'une demande, surtout si elle est lourde de conséquences financières, gagne à être formulée avec mesure, en évitant l'exagération et tout ce qui peut se rapprocher de l'invective ou de l'ultimatum. Mais c'est peut-être là un souhait de vieil instituteur retraité, un de ces maîtres d'école qui enseignaient avec conviction la Morale et l'Instruction Civique...

Avec toute mon amitié pour l'ensemble des utilisateurs des bassins de la CARENE, et sans rancune pour les quelques reproches reçus. L. VAN MEER

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter