Saint Nazaire Infos

Municipales Une liste NPA et Parti de gauche possible

Label Gauche avait créé la surprise en 2008 aux élections cette fois, c’est bien mal parti car les différents courants de la gauche de la gauche ont du mal à s’entendre sur une stratégie. Le parti socialiste ne peut que s’en réjouir.

Éric Edom et Thierry Brulavoine se retrouvent bien isolés après le départ du Parti de gauche. Ces derniers viennent de faire alliance avec le NPA et espèrent un rapprochement avec les anciens de Label Gauche baptisés Libre gauche.

Pour les deux partis David Samzun représente la gauche sociale libérale de François Hollande.
Question programme les grandes lignes sont : la nationalisation des chantiers, la fin du partenariat public-privé à la cité sanitaire, la défense de la vasière de Méan, des transports en commun gratuits, une meilleure démocratie locale

« Le rapprochement avec le NPA c’est une façon de créer une dynamique, la constitution de la liste ne devrait pas poser beaucoup de problèmes » a souligné Lionnel Debraye du Parti de Gauche.Municipales Une liste NPA et Parti de gauche peut-être possible

Label Gauche avait créé la surprise en 2008 aux élections cette fois, c’est bien mal parti car les différents courants de la gauche de la gauche ont du mal à s’entendre sur une stratégie. Le parti socialiste ne peut que s’en réjouir.

Éric Edom et Thierry Brulavoine se retrouvent bien isolés après le départ du Parti de gauche. Ces derniers viennent de faire alliance avec le NPA et espèrent un rapprochement avec les anciens de Label Gauche baptisés Libre gauche.

Pour les deux partis David Samzun représente la gauche sociale libérale de François Hollande.
Question programme les grandes lignes sont : la nationalisation des chantiers, la fin du partenariat public-privé à la cité sanitaire, la défense de la vasière de Méan, des transports en commun gratuits, une meilleure démocratie locale

« Le rapprochement avec le NPA c’est une façon de créer une dynamique, la constitution de la liste ne devrait pas poser beaucoup de problèmes » a souligné Lionnel Debraye du Parti de Gauche.

29/01/2014 | 2 commentaires
Article précédent : « Municipales : Le programme du Front National pour Saint-Nazaire »
Article suivant : « Ludovic Le Merrer développe ses premiers engagements pour «redynamiser Saint-Nazaire » »

Vos commentaires

#1 - Le 30 janvier 2014 à 15h00 par Fred, Saint Nazaire
Contrairement à ces politiciens d'une gauche à l'ancienne, agissant sous les ordres de Paris, Brulavoine et Edom ont au moins une vraie légitimité pour mener une liste citoyenne locale. Le NPA et le PG se réclament de l'héritage de feu Label Gauche, non mais c'est le comble.
Quant à savoir combien de citoyens sont prêts à s'investir pour couper l'herbe sous le pied de l'oligarque Batteux2 et faire avancer la démocratie nazairienne ....??
#2 - Le 30 janvier 2014 à 15h55 par bernard, Saint Nazaire
le succès de la liste LABEL GAUCHE était surtout le signe pour le maire sortant d'un rejet.
La démarche ouvrait une brèche dans le monolithisme socialiste.
Mr Batteux n'a pas voulu entendre la voix de tous ces nazairiens et s'est enfermé dans sa minorité de votants majoritaire par le vote.
C'est un recul de la démocratie municipale.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter