Saint Nazaire Infos

Municipales Saint-Nazaire : William Duval annonce sa candidature

Engagement Nazairien mouvement citoyen local conduit par William Duval ex UMP Conseiller municipal d’opposition espère pouvoir conduire une liste lors des prochaines élections municipales.

William Duval, est contre les partis et se positionne ni de droite, ni de gauche, même si les adhérents au mouvement sont majoritairement de droite.

David Samzun, le maire sortant, a annoncé sa candidature pour un deuxième mandat. Le Rassemblement National sera sur la ligne de départ, selon nos informations la liste est déjà complète. La France Insoumise devrait également constituer une liste sous réserve qu’elle puisse présenter 49 candidats ce qui ne sera pas facile.

Le Modem et les acteurs locaux d’En Marche auront ils la capacité a former une liste et seront-ils soutenus par Paris ? La question se pose également concernant les Républicains que l’on n’entend plus depuis plusieurs mois.

William Duval veut être le porte-parole « de la majorité silencieuse. » Il n’y aura aucune alliance avec un parti politique précise le candidat. L’essentiel du programme sera présenté en 2020 même si quelques pistes sont déjà explorées comme revoir la gestion des services municipaux, une police municipale armée, ou la réduction des dépenses de la ville.

Auteur : MJ | 13/11/2018 | 16 commentaires
Article suivant : « Gauthier Bouchet RN interpelle Nicolas Dupont-Aignan sur les municipales »

Vos commentaires

#1 - Le 13 novembre 2018 à 18h47 par Jean-MarieVinet, Saint-nazaire
Quelle erreur politique. Dans une ville comme Saint-Nazaire l'étiquette politique prime sur toute autre considération. Ni à droite ni à gauche ça n'a pas de sens ici sauf de faire 5%. Les électeurs veulent savoir où se situent les candidats. La majorité silencieuse elle vote LR, PS, PCF, FI, LREM, RM . Quand on démarre en politique faut bien apprendre ou faire ses expériences. MDR
#2 - Le 13 novembre 2018 à 21h26 par Jean-Michel DOYON, Sant-nazer
Droite, centre et extrême gauche se bousculent pour se présenter... Mais, sauf grosse catastrophe, le maire actuel sera réélu en 2020.

D'une part, après un premier mandat, les sortants sont en général réélus pour poursuivre leur programme, et d'autre part, les nouveaux habitants (nombreux) votent pour le maire en place.

Ensuite le bilan de D. Samzun est plutôt positif à ce jour:
- front de mer,
- place du Commando,
- Hélyce,
- piscine,
- projet de port de plaisance,
- abandon de Vinci pour la Stran pour le stationnement,
- développement du vélo,
- mise en place de caméras,
- police municipale,
- etc...

Il ne reste que le commerce, sinistré, mais malheureusement comme dans toutes les villes de même taille.
#3 - Le 13 novembre 2018 à 21h42 par Yannick, Saint-nazaire
William Duval, est contre les partis et se positionne ni de droite, ni de gauche,
"même si les adhérents au mouvement sont majoritairement de droite."

Vous ne semblez pas être bien informés !
Pourquoi chercher obligatoirement à cataloguer telle personne ou telle autre à un Parti Politique !


"Ni à droite ni à gauche ça n'a pas de sens ici sauf de faire 5%. Les électeurs veulent savoir où se situent les candidats. La majorité silencieuse elle vote LR, PS, PCF, FI, LREM, RM . Quand on démarre en politique faut bien apprendre ou faire ses expériences. MDR"

Tout le monde le sait, appartenir à un parti politique, c'est y être menotté : penser que seul un parti politique peut gérer une collectivité, est une position complètement archaïque et dépassée.

Réveillez-vous, regardez ce qui s'est passé au niveau national : explosion du PS, de LR, quasi disparition du PCF, etc... et CQFD a apporté des voix aux extrêmes.
Qu'on l'accepte ou non LREM a changé la donne et explosé le paysage politique français... (je suis ni adhérent, ni sympathisant LREM)

Regardez ce qui s'est passé localement en Loire-Atlantique, aux dernières élections municipales à PONTCHATEAU...

Cordialement.
#4 - Le 14 novembre 2018 à 11h38 par nazairien, Saint-nazaire
Monsieur Duval peut il nous dire s'il soutient l'action des gilets jaunes ?
#5 - Le 14 novembre 2018 à 13h24 par Chloé, Saint-nazaire
La ville de Saint-Nazaire relève maintenant des travaux d'Hercule. Qui s'attelle aux sujets suivants.

- Une partie des immeubles Silène Habitat est tellement détériorée que cela nécessite un plan.

-L'état des voies et des trottoirs de certaines rues sont très loin de l'état du Front de mer.Il faut un plan de remise en état

-Les derniers orages ont mis en évidence la nécessité d'un plan de la Carene concernant la ville de Saint-Nazaire pour améliorer l'écoulement des eaux de pluie.

-Poursuit-on la densification de l'habitat dont le centre ville mérite souvent une réhabilitation.

- La plupart des communes ont abandonné les 4 jours et demi dans le primaire sauf Saint-Nazaire. Que va-t-on faire des personnes recrutées si on abandonne une situation coûteuse et qui ne fait pas la preuve de son efficacité?

- Le maire est membre du conseil d'administration de l'hôpital. Il faudrait mettre en route le rachat du Partenariat Public Privé.

-Il est scandaleux de faire payer le stationnement à ceux qui prennent le train ou vont à la médiathèque. Qui change cela?

Bref, sauf à s'attaquer aux travaux d'Hercule et j'en ai oublié, c'est le rejet assuré en moins de quelques mois, sachant que dans le même temps les municipalités sont soumises par l4Etat à une cure d'austérité .
#6 - Le 15 novembre 2018 à 11h56 par etdit merqse, Guindreff
velo ? où ça des pistes cyclables ?
sur les trottoirs entre les potelets en inox ?
#7 - Le 16 novembre 2018 à 12h27 par Jean-Michel DOYON, Sant-nazer
#6: Je ne soutiens pas le maire, mais il faut être démago pour ne pas reconnaitre les gros progrès en faveur du vélo!

Plusieurs km de boulevards aménagés, tourne à droite à tous les feux, sas aux carrefours, location de plus de 500 vélos, etc...

Certes ce n'est peut être pas assez (pour vous), mais dire qu'il n'y a rien serait un très gros mensonge!
#8 - Le 16 novembre 2018 à 18h26 par Chloé, Saint-nazaire
D'aucuns envisagent d'intégrer dans leur programme municipal un port de plaisance à Saint-Nazaire en particulier à la place de l'ex STEF. Je doute que les nazairiens considèrent que c'est prioritaire! Est-ce que je me trompe?
#9 - Le 16 novembre 2018 à 21h05 par Wagner
En quoi Helyce est un succès ?

Le centre-ville, comme ceux des autres villes, non seulement se meure mais pire encore, il devient mal famé.

Les dragons à plusieurs millions d'euros ?

La densification absurde au profit des promoteurs immobiliers ? L'architecture dégueulasse ? La destruction de Saint-Marc ? De la route de la côte d'amour ? Les nombreux groupement d'habitants qui contestent les projets immobiliers ?

Le manque d'investissement pour les écoles ?

Le trafic de drogue qui devient courant PARTOUT dans saint-nazaire ?
#10 - Le 17 novembre 2018 à 12h17 par Jean-Michel DOYON, Sant-nazer
Saint-Nazaire était une ville riche, touristique, avec casino, départ de paquebots etc...
OUI un port de plaisance a toute sa place dans une ville de 70 000 habitants du bord de mer!

Ras le bol de vouloir toujours donner l'image d'une ville ouvrière.

Cette image a été donnée depuis l'après guerre mais ne reflète pas la réalité de cette ville ni de ses origines (voir le patrimoine architectural ancien, existant ou détruit).

La route de la côte d'amour: oui elle a vocation a être urbanisée. Ca évite d'aller grignoter la campagne!
Il faut être aveugle pour voir dans les constructions des années 60 à 80 sur cette route, de belles réalisations!

En revanche, sur un projet vous avez raison: celui qui pousse aux pieds du phare de Kerlédé. Là c'est une honte, la ville aurait dû imposer un périmètre non constructible.

Les trafics de drogue et le centre mal famé: la municipalité a laissé depuis plus de 30 ans, comme partout en France, s'installer les "chances pour la France", à coups de bien pensance, de "oh non faut pas critiquer sinon vous êtes un gros facho", etc...

Le résultat est là. La gangrène, la racaille.
Malheureusement partout en France pas uniquement chez nous.
Et le nombre de gugus de 18 ans qui roulent en BMW dernier modèle, de femmes voilées, de blaireaux sans casque sur motos volées qui font des rodéos... de voitures brulées, d'agressions, d'insultes, de caillassage de bus, ne cesse d'augmenter et attise l'envie des citoyens de nettoyer tout ça.

On pourra mettre 10, 100, 1000 policiers en plus, ça ne changera rien tant qu'aucun politique n'aura le courage d'abroger l'ordonnance de 1945 sur les mineurs !!!

Conçue pour protéger les jeunes orphelins d'après guerre et les jeunes qui se prenaient une raclée quand ils faisaient des conneries, aujourd'hui cette ordonnance a l'effet inverse: elle protège l'enfant-roi de tout.
Plus aucune peine, plus aucune sanction, alors que la société a évolué et qu'à 15 ou 16 ans ils sont devenus ultra violents.
#11 - Le 17 novembre 2018 à 16h44 par Chloé, Saint-nazaire
Le principe de réalité est cruel pour les candidats à la mairie en mal de projets pour laisser une trace de leur passage à la Mairie.La moitié de la population n'est pas imposable. La politique du "ruissellement" a atteint ses limites. On peut toujours avancer qu'un port de plaisance profiterait à l'économie et aux finances de la ville, popurquoi pas ? mais au moment où la politique d'austérité bloque les finances de la ville, au moment où depuis 1 an le prix des fruits a augmenté de 5%, celui du beurre de 10,9, celui des pommes de terres de 10,9, celui du gaz 21 etc.on ne peut plus raisonner en dehors du réel comme le montre le mouvement des gilets jaunes. Les profits des multinationales ne cessent de croitre et ceux qui ne peuvent plus joindre les deux bouts sont de plus en plus nombreux. Les candidats à la mairie qui ne prendront pas en compte le principe de réalité se feront haïr en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Pour qu'une politique ait des chances d'aboutir positivement, il faut qu'elle rencontre l'adhésion des habitants. Les habitants des quartiers qui s'abstiennent massivement aux élections ne doivent guère se sentir concernés par la création d'un port de plaisance:ça ne ruissellera pas jusque sur leur conditions d'existence.Boboïser une petite partie de la ville pendant que l'autre partie regarde, cela a atteint ses limites. La théorie du "ruissellement" n'est sans doute pas pour déplaire à l'actuel maire et à d'autres qui ont voté pour Macron tout en disant le plus hypocritement qu'ils avaient voté anti Le Pen! Les profits réalisés par Vinci et compagnie avec le partenariat public-privé de la Cité Sanitaire ne ruisselle pas sur l'hôpital, ses personnels et ses patients que je sache. C'est trop facile de taxer de populistes ceux qui rejettent consciemment ou non la politique libérale qui depuis quelques décennies remet en cause jusqu'aux bases d'une vie civilisée. La dernière supercherie pour faire avaler la misère c'est l'écologie punitive.
#12 - Le 18 novembre 2018 à 22h18 par lili44@laposte.net, Saint-nazaire
JE RèVE D UNE VILLE SANS VOITURES.JE SUIS CYCLISTE ET PIéTON.LES PASSAGES PROTéGéS NE SONT PAS RESPECTéS.
NOUS SOMMES DANS UNE VILLE DU TOUT VOITURE
CE N EST PAS CHIC LE VéLO
J AI PEUR DES VOITURES. LE COMPORTEMENT.
L ESSENCE TRéS CHéRE NE LES EMPèCHENT PAS DE ROULER P0VRE FRANCE.

Rédaction
Ecrire en majuscules c'est crier sur le net. La prochaine fois on ne publie pas.
Cordialement
#13 - Le 19 novembre 2018 à 11h24 par Chloé, Saint-nazaire
Le Maire de Saint-Nazaire à l'occasion de l'appel des écrivains de la Meet dont Patrick Deville considère, si j'ai bien compris, que la situation politique actuelle est comparable à celle de 1930 et de converger pour mettre en garde contre "les populismes". Il faudrait savoir par exemple si le Maire considère que le mouvement des gilets jaunes est un mouvement populiste. D'ailleurs le Maire est silencieux sur ce mouvement. Il pourrait ne pas partager certains aspects de ce mouvement, mais que pense-t-il du maintien de l'augmentation des taxes sur les produits pétroliers au 1er janvier 2019. La question vaut pour M. Duval ou pour tout autre candidat à la Mairie. C'est au pied du mur qu'on juge le maçon. Quand des milliers de concitoyens n'arrivent pas à joindre les deux bouts en fin de mois, c'est qu'il y a un problème. D'ailleurs il est bon de rappeler que c'est en 1982-3 ou 4 que le Gouvernement de l'époque a supprimé l'indexation des salaires, retraites et pensions sur les prix. On en voit le résultat maintenant. Bonjour les dégâts.
#14 - Le 19 novembre 2018 à 15h11 par Jean-Michel DOYON, Sant-nazer
Effectivement Mme Lili ne semble pas connaitre la "netiquette" (règles d'internet depuis plus de 20 ans), à savoir, ne pas crier!!!
Un mot ou une expression en majuscules, mais jamais un texte. Merci

Pour en revenir à ce rêve: une ville sans voitures...
C'est juste impossible, et irréaliste.

La population française vieillit, et donc, ce n'est ni avec un vélo, ni un bus ni un tram que les personnes de 50, 60, 70 ans porteront leurs packs d'eau ou de lait!
Ni en livraison, vu le coût et les problèmes de pouvoir d'achat des gens (voir mouvement des gilets jaunes).

A moins de vider les centres-ville de leurs habitants et d'en faire des bureaux avec des navettes qui viendront déverser leurs lots de travailleurs-moutons le matin et les reprendre le soir.
#15 - Le 21 novembre 2018 à 11h13 par Chloé, Saint-nazaire
De nombreux maires sont allés à la rencontre des gilets jaunes. A Saint-Nazaire, c'est le silence de plomb!
#16 - Le 25 novembre 2018 à 17h56 par LiLi
Mr Doyon

je fais mes courses tous les jours;à pied ou à vélo;
j habite prés des commerces;depuis 20ans;
je ne posséde pas de voiture;si je dois aller dans un supermarché je prends le bus
50% des parisens ne possédent pas de voitures.
Mme lili vous salue ???

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter