Saint Nazaire Infos

Municipales 2020 : Saint-Nazaire aura une vraie liste de gauche

La liste «  Saint-Nazaire en Commun (e) sera sur la ligne de départ à l’occasion des prochaines élections municipales à Saint-Nazaire. Cette liste sera composée de La France insoumise, de Génération.S, du NPA, et de personnes de gauche non encartées.

"Nous sommes des citoyens et des citoyennes concernées par l’avenir de notre ville, persuadées qu’il ne faut pas seulement prendre le pouvoir mais aussi le partager, le rendre accessible à toutes et à tous.

Nous pensons que ce partage et cette organisation démocratique sont possibles et nécessaires au niveau municipal.

Défendre et réaliser pleinement la démocratie, cela commence dans nos quartiers et dans nos villes.

Nous sommes vraiment de gauche, c’est-à-dire pour une autre société, en opposition au système capitaliste basé sur le profit, la concurrence, l’exploitation des humains et de la Nature.

Nous revendiquons des valeurs communes : la démocratie, l’humanisme, l’écologie, le féminisme, l’antiracisme, la solidarité et l’égalité des droits pour toutes et tous, le progrès social et la possibilité de vivre ensemble dignement.

Le système politique actuel est en crise : il ne permet pas de répondre aux attentes des citoyennes et des citoyens qui se sentent (et sont souvent) exclus des décisions, ce qui provoque une abstention massive aux élections et le divorce entre le “peuple” et les institutions.

Pire, ce système injuste refuse de mener les combats urgents de notre siècle : la protection de l’environnement, le progrès et la justice sociale, le développement de la paix.

Au contraire, toutes les grandes conquêtes démocratiques et sociales sont aujourd’hui remises en cause.

Nous voulons donc travailler collectivement et localement pour un projet nouveau. La commune, base de la démocratie, en est le premier échelon.

C’est dans ce sens que nous appelons à la construction d’une liste aux élections municipales de 2020 qui travaillerait à un nouveau fonctionnement démocratique, autour d’un socle de valeurs sociales et écologistes fortes pour la ville de Saint-Nazaire.

Notre projet : construire ensemble un programme qui combat le libéralisme et la politique d’austérité du gouvernement qui étrangle financièrement les communes, réduit les postes des personnels municipaux et des fonctionnaires, privatise les services publics, fragilise les plus démunis. Un programme qui refuse de relayer cette politique antisociale, et qui réponde aux besoins de la population nazairienne.

Nous mettons en discussion les 5 axes suivants pour travailler à ce projet commun :

1 - l'engagement pour un "Conseil municipal démocratique "

Pour construire un fonctionnement plus démocratique, plus transparent : réfléchir au rôle du Maire, interdire le cumul des postes, faire respecter le mandat, rendre les mandats des élus révocables, par exemple, en développant le rôle des assemblées et des comités de quartiers…

2 - l'engagement pour la transition écologique

Pour organiser des transports gratuits propres et repensés, un urbanisme et des habitats qualitatifs, pour développer et étendre les espaces verts, accélérer la transition énergétique, développer l’agriculture urbaine et l’alimentation bio, pour consulter la population avant tout grand projet...

3 - l'engagement économique durable et solidaire

Pour la défense et la création d'emplois durables et des investissements maîtrisés, pour refuser l'austérité et les restrictions budgétaires imposées par le gouvernement ou la Région, pour la révision de l’organisation de la Carène et de la relation avec la métropole Nantaise, pour la généralisation des circuits courts, le développement des coopératives et des Amap, pour revoir les conditions d’attribution des aides aux entreprises…

4 - l'engagement social

Pour la défense et le développement des services publics, pour la santé, l’aide aux personnes fragilisées, pour la jeunesse, pour l’éducation populaire, l’égalité, la solidarité, la mixité sociale, pour le droit au logement, pour les droits sociaux des personnels…

5 - l'engagement culturel et éducatif pour tous

Pour soutenir les associations et les clubs sportifs, l’éducation populaire et les amicales laïques… Pour proposer quelque chose de neuf, de vivant et d’ouvert pour notre ville, venez construire ce projet avec nous !"

Contactez-nous à l'adresse suivante : saintnazairecommune@riseup.net

Premiers signataires :

Aurélien Turlan, militant France Insoumise et syndical

Sarah Ecoffet-Chartier, militante Génération.S

William Gohier, militant NPA

Capucine Hauray, militante Génération.S,

Léonie Bureau-Bradel, militante Génération.S

Anna Danto , militante France Insoumise

Gérard Gueniffey, militant NPA

Lionel Debraye, militant France Insoumise

Viviana Le Goff, militante Nuit Debout

Didier Chatelais, militant France Insoumise

Paul Combot, militant France Insoumise

Claudia Luscher, militante associaciative

Guy Danto, militant France Insoumise

Catherine Sabaton, militante Génération.S

Régis Avril, militant NPA, Nuit Debout

Pascal Lefort, militant NPA

Marc Decaster, militant France Insoumise

Sylvie Le Goff, militante France Insoumise

Nicolas Padioleau, militant Antifasciste

Felix Sauvourel

Pascal Le Bescop, militant France Insoumise

Dominique Juillet, militant France Insoumise

Valentin Lorange, militant Génération.S

Marie Larat, militante associative

Patrick Mahias, militant France Insoumise

François Vince, militant Génération.S

Rosellyne Boeffard, France Insoumise

Joel Boeffard, militant France Insoumise

Lucas Even

Patrick Pillet, militant France Insoumise

Patrick Vince, militant syndical et France Insoumise

12/07/2019 | 22 commentaires
Article suivant : « Saint-Nazaire : le conseil municipal a sonné l’ouverture de la campagne électorale »

Vos commentaires

#1 - Le 13 juillet 2019 à 09h35 par Wagner
Pas de PCF ?

Remarquez, ça évitera le traditionnel coup de poignard dans le dos à 3 semaines du scrutin.
#2 - Le 13 juillet 2019 à 10h04 par Chloé , Aint-nazaire
L'alliance avec les hamonistes me laisse perplexe. Le passage d'Hamon au Gouvernement ne m'a pas laissé de bons souvenirs. D'ailleurs il a été sanctionné aux élections. L'alliance avec cette aile du vieux ps ne correspond pas à la volonté de renouvellement politique souvent mise en avant par LFI.
#3 - Le 13 juillet 2019 à 11h53 par jean-michel DOYON, Saint-nazaire
Tout le monde espère et veut une part du gâteau.

Il y a sur cette liste des gens qui "chient" sur les élus à longueur d'année... d'autres qui ne connaissent rien à la ville, à la politique mais qui signent tout ce qui bouge.

Comment un électeur de LFI peut voter pour une liste avec des gens proches des communistes et de la cgt du NPA?

A choisir je voterai pour la liste verte, à condition qu'elle ne s'enfonce pas dans le communautarisme pro-migrants, pro-palestiniens et pro-écriture inclusive... ce que risque de faire la liste LFI-NPA...

Sinon j'irai voir ailleurs... loin du pays des bisounours.
#4 - Le 14 juillet 2019 à 08h51 par DJW
Ce sont les municipales et il faut faire tomber l'aile PS du centre, à la tête de la ville.

Si vous voulez faire 15 candidatures de gauche pour déplorer le résultat qui en découle par la suite, libre à vous... Mais y'a un moment où faut comprendre la nécessité de s'allier, d'autant que les points d'achoppement entre Générations et LFI se font sur des questions supranationales, donc peu en rapport avec la vie municipale.
#5 - Le 14 juillet 2019 à 09h43 par Chloé , Aint-nazaire
L'actuelle majorité municipale a maintenu contrairement à la majorité des communes l'organisation des rythmes scolaires avec les activités périscolaires prises en charge par les municipalités (territorialisation de l'ecole chère aux hamonistes). Que va proposer cette liste.
#6 - Le 14 juillet 2019 à 11h15 par Lemere
@Doyon

En quelque sorte la liste idéale pour vous c'est:

La liste Doyon
Tête De liste: Doyon
A un seul membre :Doyon
Mon programme :Doyon
#7 - Le 15 juillet 2019 à 11h48 par Bernier de La Richarderie, Saint Nazaire
La fi : un quarteron d'islamogauchistes, les écolos une poignée écervelés d'agités du bocal. Monsieur Samsun doit être mort de peur. En plus il est, avec raison, La Rem compatible. Surtout, ne pas renouveler l'épisode certes drolatique le "Label gauche".
#8 - Le 15 juillet 2019 à 13h01 par jean-michel DOYON, Saint-nazaire
#6 Non, mais le meilleur de Samzun, avec le meilleur de la droite et du RN en ce qui concerne la sécurité de la ville et de ses habitants pour en finir avec le laxisme et la gangrène des racailles qui squattent désormais l'ultra centre-ville.

En tout cas surement pas les gauchistes qui ouvriraient encore plus la porte aux migrants clandestins, aux cassos et aux racailles de tout poil qui seraient encore plus en terrain conquis qu'ils ne le sont déjà!
#9 - Le 16 juillet 2019 à 13h26 par Willy, Saint-nazaire
Oui, il faut - encore une fois - une liste citoyenne, vraiment de gauche, unitaire, contre la droite, l'extrême-droite et tous ceux qui applique une politique identique, d'austérité et de gestion peu démocratique.
Donc une liste indépendante du PS, de M. Samzun et de ses alliés.
#10 - Le 16 juillet 2019 à 17h20 par Wagner
#8 On en oublierait presque que la présence des migrants sur le sol nazairien est due exclusivement à la géopolitique puis à la politique menés successivement par l'UMP, l'aile droite du PS puis LREM.

Qui a décidé de ruiner la Libye ?

Qui a décidé de supporter par bien des manières une insurrection radicalisée contre le pouvoir en place en Syrie ?

Qui a décidé d'éparpiller les migrants un peu partout pour les rendre moins visibles ?

La France Insoumise ?
#11 - Le 17 juillet 2019 à 09h48 par Chloé , Aint-nazaire
Je ne suis ni surprise ni étonnée. J'ai déjà eu l'occasion de soulever le problème de la territorialisation de l'école primaire à travers la réforme des rythmes scolaires. Le coût pour la municipalité est considérable et l'efficacité pédagogique pas prouvé si bien qu'un très grand nombre de municipalités ont fait machine arrière sauf celle de Saint Nazaire. Cela concerne toutes les listes aux municipales Soit par ignorance soit pour éviter le debat certains n'ont rien d'autre à faire que de balancer des noms d'oiseaux,ce qui ne les honorent guère mais ça fait partie du petit jeu politicien minable
#12 - Le 25 juillet 2019 à 17h40 par jean-michel DOYON, Saint-nazaire
A ce propos: HONTE à Mme DUFEU notre députée qui a voté POUR le CETA !!!

Qu'elle ne vienne pas nous donner des leçons d'écologie!
#13 - Le 26 juillet 2019 à 10h25 par Pierre Lapin
En réponse à #12

Mme Dufeu n'a pas à avoir honte.
Elle est prise dans un engrenage qui la dépasse allègrement. Discipline de vote oblige, menaces larvées, municipales en arrière fond.
Bref, les institutions sont des broyeuses de convictions. Mme Dufeu en est une nouvelle victime à son corps défendant.

En votant contre le CETA, elle aurait savonné les chances de Pierre-Yves VINCENT de devenir Maire... Elle aurait savonné les chances de Pierre-Yves VINCENT d'émarger aux financements LREM pour boucler le budget de sa campagne éléctorale (c'est actuellement, le parti le plus riche de France, celui qui peut financer le plus de campagnes éléctorales compte tenu de ses résultats aux dernières législatives).

Bref, ça fait réfléchir...

Le PS est complètement désargenté... Mr Samzun ne pourra pas compter sur la manne financière de 2014, le contexte a bien changé (le PS était alors le parti le plus riche de France sous la présidence Hollande).

Pour celles et ceux que ça intéresse, vous trouverez ci-dessous un lien vers une étude qui met en perspective les dépenses engagées par les candidats aux différentes élections (municipales de 2014 notamment). Qu'apprend t-on ? Que celui qui engage le plus de pognon a le plus de chance de gagner...

Vous parlez de démocratie ?

Moi, non.

Donc, CETA ou pas CETA, environnement ou pas... Ces personnes sont prises dans des conflits d'intérêts, de calendrier patents...

Le lien :
https://www.leprixdelademocratie.fr/data.php#elections

Bonne journée.
#14 - Le 27 juillet 2019 à 09h31 par Chloé , Aint-nazaire
Dufeu devra comme Macron assumer d'avoir choisi les multinationales qui ont les moyens et recoltent les fruits de l'import export contre les agriculteurs
#15 - Le 28 juillet 2019 à 13h07 par Andréa
inutile de former des listes si pour au bout du compte faire copinage pour bon poste et laisser sur le côté ce qu'elle soi-disant portait
#16 - Le 30 juillet 2019 à 21h24 par Jillian , Saint-nazaire
En 2020, dégageons toute cette gauche caviar : du NPA AU centre mou... Car l'enjeu est clair : C'est la défense des nazairiens ou la valse de la gauche et du centre-gauche. Les nazairiens veulent un projet concret, ambitieux et sérieux, pour leur avenir et leur quotidien. Pas des magouilles politiques... En attendant, des listes déclarées candidates, une seule sort du lot...
#17 - Le 31 juillet 2019 à 18h27 par Chloé, Saint-nazaire
A propose du vote du Ceta, il y a eu un sondage Opinion Way (sondage du 24 et 25 juillet
-26% favorables au Ceta
-49% opposés dont 25% tout à fait opposés
-25 % ne se prononcent pas.
A chacun d'en tirer des conclusions !
#18 - Le 02 août 2019 à 12h44 par Papa Théou , Donges
Céta cé ? je me cache à l 'eau ?

mon entrecôte sera 50% moins chere où est le probleme ?
#19 - Le 07 août 2019 à 13h31 par Boris
#17
Je suis quand même curieux de connaître le pourcentage de ces sondés qui connaissaient exactement les enjeux du CETA...
#20 - Le 09 août 2019 à 08h11 par Chloé, Saint-nazaire
Boris. Il est bien évident que les sondés n'ont pour la plupart pas lu les plus de cent pages du Ceta . La député de Saint-Nazaire les'a-t-elle lues? ou bien a-t-elle suivi les consignes de son parti. On ne peut pas dire qu'il y a eu un grand débat politique sur le Ceta.Par contre les agriculteurs voient bien
-1 qu'ont leur impose des normes de production qui ne sont pas toujours respectées pour les denrées importées. Si le sondage avait été fait auprès d'eux, il serait sans appel
2- les échanges internationaux profitent davantage aux grands groupes du transports maritimes, aux grands groupes de la distribution qui intègrent les denrées importées dans les plats préparés, qu'aux agriculteurs et consommateurs.
La situation faite aux agriculteurs annonce de nouveaux déboires pour Macron et les macronistes.
#21 - Le 09 août 2019 à 10h01 par Boris
Chloé,
Vous-même les avez-vous lu pour critiquer aussi vivement cet accord ?
Je dis simplement qu'il est compliqué de se faire un avis tant le peu d'informations qui nous est communiqué est très souvent traité en surface.
Si on m'avait posé la question j'aurais également du mal à répondre de manière très objective en ayant connaissance de tous les tenants et aboutissants.
#22 - Le 09 août 2019 à 16h42 par Chloé, Saint-nazaire
Bonjour. J'ai lu la plupart des articles de presse et des points de vue différents faute de m'être procuré le document.Je regrette que des organisations comme la FNSEA n'aient pas eu beaucoup d'écoute, ce qui aurait peut-être évité les incidents concernant les permanences parlementaires.Ce que je regrette également, c'est que les forces économiques intéressés par les éc hanges internationaux soient trop influentes auprès des politiques. J'ai déjà pointé les multinationales du transport maritime et de la grande distribution. Celles-ci constituent des niches en matière de profitabilité et elles ont trop d'influence sur la politique. ILy a d'ailleurs un problème qui n'est pas très clair concernant le CETA: la possibilité pour ces multinationales d'attaquer les Etats qui résisteraient à l'introduction de productions dont les normes posent problème en France ou en Europe.On dit une chose et son contraire à ce sujet.Maintenant des erreurs politiques ont été commises et ça va avoir des conséquences sociales à le rentrée. Cette histoire du Ceta se rajoute aux difficultés actuelles de l'agriculture française et vient se rajout et s'entremêler avec les gilets jaunes.A Nouveau les ingrédients d'une crise sociale et politique.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter