Saint Nazaire Infos

Municipales 2014, agitation en arrière-cuisine

À neuf mois des prochaines élections municipales les différents partis politiques aimeraient bien présenter un visage uni. Seulement les ambitions personnelles, les tractations entre les différents courants au sein d’une famille politique, ou les vraies fausses rumeurs vont encore ternir l’image de la classe politique qui ferait mieux de traiter des vrais problèmes.
Ludovic Le Merrer sera-t-il tête de liste de la droite ?
Ludovic Le Merrer sera-t-il tête de liste de la droite ?

Entre les socialistes déchirés sur la succession de Joël Batteux, la pseudo-candidature de Nicolas Terrassier directeur de l’ADDRN dont les socialistes auraient refusé la présence sur la liste des régionales, David Samzun qui « n’a qu’une maison celle du parti socialiste, » et Éric Provost souvent considéré comme le poulain de Joël Batteux,  la gauche nazairienne peut paraître aussi divisée que la droite l’était lors des précédents scrutins.

À l’extrême gauche et chez les écologistes les avis sont tellement divergents qu’il ne serait pas étonnant de voir plusieurs listes partir en ordre dispersé.

Hormis le Front national qui espère toujours pouvoir présenter une liste, mais qui avoue humblement que la tâche sera très difficile, il semblait ces derniers temps que la droite nazairienne travaillait sur un projet d’union assez large du Modem, de l’UMP, et de l’UDI.


Depuis le mois de décembre la possibilité d’une candidature Ludovic Le Merrer pour suppléer Kevin Izorce était dans les esprits. La révélation par Ouest France d'une tête de liste de centre droit en la personne de Ludovic Le Merrer a jeté le trouble ce matin à droite. Ce qui a fait réagir Jean-Louis Garnier et Pierre Bastida. « La commission d'investiture de notre mouvement qui doit se réunir dans la première quinzaine de juin, n'a pas encore été saisie de ce qui reste un travail commun entre des personnalités en vue de constituer une liste ouverte de la gauche à la droite pour présenter une alternative crédible aux continuateurs de Batteux ! »

Comme on le voit à droite rien n’est acté, et les prochains mois avant le scrutin vont réserver de nombreuses surprises. Espérons qu’une fois cette période d’agitation passée les électeurs pourront enfin juger des programmes.

 

Auteur : JBR | 24/05/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Municipales : L'association Label gauche renouvellera-t-elle son score de 2008 ? »
Article suivant : « Municipales 2014 : les socialistes désigneront leur candidat le 27 juin »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter