Saint Nazaire Infos

Mistral : Pour Bernard Grua "il faut garder raison"

Le fondateur du collectif No mistral for Putin a utilisé l'espace commentaires de Saintnazaire-infos pour répondre à nos lecteurs.

Après avoir fait son choix parmi les différents commentaires ou communiqués qui constituent selon lui une série de « brèves de comptoir » Bernard Grua donne son avis notant que le gouvernement français communique peu et mal sur le sujet, et que la plupart des informations disponibles proviennent des agences russes.



« 1) JCB - FN: #SaintNazaire‬ construit..les socialistes détruisent.
Démanteler les Mistral au prétexte que leur gardiennage serait trop c oûteux, même si certains chiffres donnés sont exagérés, n'est pas crédible.
Il existe des possibilités de mouillage peu onéreuses le long des épis porte-avions de l'arsenal de Brest et dans l'anse de Landévennec, pour abriter les Mistral le temps de chercher un nouveau repreneur.


2) JCB - FN: Couler les ‪#‎Mistral‬ ..la solution la plus simple ? Hollande lui pourra déclarer "J'ai bien servi mes maitres, j'ai couler le travail de milliers d'ouvriers"
Couler les Mistrals? Non ce n'est pas la solution la plus simple, c'est tout simplement illégal. Cette action est interdite par la convention de Londres ratifiée par la France et... par la Russie.
Il est donc faux de dire que l'on va couler le travail de milliers d'ouvriers de ST Nazaire. Il est intéressant et pas anodin de noter que cette "option" est très largement diffusée par les médias russes et leurs relais français, bien qu'insoutenable.


3) JCB - FN: Si les Mistrals ne sont pas livrés, c'est simplement que les USA sont derrière cette décision. Le maître ordonne, l'esclave obéit !
Dans la campagne contre la livraison des Mistrals, l'attitude des USA a été odieuse. Ils auraient pu, au moins, utiliser une partie des 6 milliards de dollars obtenus de la BNP pour aider financièrement à la résolution du problème, sans que cela ne coûte un seul centime au contribuable américain. C'est une des solutions que nous avions proposées et dont l'agence Reuters avait fait état, il y a maintenant un an.
Au lieu de cela, Washington n'a fait qu'enflammer un anti-américanisme, bien souvent justifié, meilleur artisan de la complaisance à l'égard de Vladimir Poutine.
Bien plus que les USA, c'est plutôt la perspective de perdre le marché polonais qui a fait reculer Le Drian et, par voie de conséquence, le Président François Hollande. Voilà qui aurait fait plaisir à Charles de Gaulle. Il a servi en Pologne, après la première guerre mondiale, en tant que militaire.


4) ND - Belgique: Il serait intéressant de dénoncer en citant leurs noms, toutes les limaces, qui ont suivi, et organisé activement, ce dangereux désastre. ex: BHL...

Personne n'a vu la chemise immaculée de BHL à St Nazaire, nous non plus. Il a bien tenté de se faire mousser et de récupérer le dossier une fois qu'il était en bonne voie.
Mais, ce qu'il a pu dire et ce qu'il a pu écrire montre bien qu'il ne connaît rien à cette affaire et ne s'y est jamais impliqué.Les groupies de BHL, chargées de propager le faux activisme de leur idole, ont été remises à leur place de façon cinglante.
Les vrais activistes de "No Mistral for Putin" sont ici. Il ne se cachent pas. Libres à ceux qui le souhaitent de faire la "liste" des 5400 personnes concernées. Nous rappelons, toutefois, que la pratique des listes à fort mauvaise presse, aujourd'hui, et peut conduire à quelques soucis judiciaires, en France. Au pays de Monsieur Poutine, il en va différemment, c'est vrai.


5) JCB - FN: Hollande lui pourra déclarer "... j'ai alourdi la dette de la France de plus 1 milliard 200 euros.."

En ce qui concerne les 1,2 milliards d'euros, toutes les personnes responsables et informées s'accordent à dire que c'est pure fantaisie. Dans un contentieux, chacun fait monter les enchères avant la négociation. Mais chacun sait, aussi, que cela ne sera pas le montant final. Qu'on cite une telle somme pour exciter les mécontentements, à des fins politiques, ou pour "briller", accoudé sur le zinc, ne doit plus surprendre. Il faut, toutefois, admettre que cela ne correspond pas à la réalité.

5.1. En effet, au cas où la France aurait à payer environ 800 à 900 millions d'Euros, il ne faut pas oublier que le contrat est couvert à plus de 80% par la Coface comme l'a rappelé Laurent Castaing.

5.2.De plus, et en dépit des propos de Dmitri Rogozine, Vice Premier Ministre de la Fédération de Russie, qui nous a habitué à l'outrance depuis plus d'un an, les Mistral, certes aménagés pour l'arctique et pour des hélicoptères plus lourds, ne sont pas pour autant construits selon des normes militaires russes mais selon des normes civiles. C'est bien ce que disait ce même Rogozine lorsqu'il expliquait que les BPC n'étaient que des "barges" ou des "car-ferries", il y a quelques mois, quand il espérait qu'on lui les livre. En conséquence, dire que la France ne pourra pas les revendre, une fois la Russie indemnisée, n'est que pure intimidation. C'est en substance ce que confirme le CV(R) Bernard Prézelin, auteur de "Flottes de Combats", pourtant partisan de la livraison des Mistrals au Kremlin.

5.3. Bernard Prézelin, cite des repreneurs potentiels que nous avons déjà mentionnés. Nous ne parlons pas ici de la Chine visitée, par le BPC Dixmude, dans le cadre de la Mission "Jeanne-d'Arc" (formation des élèves officiers), conformément à un programme établi depuis de nombreux mois. La Chine est sous embargo militaire depuis le massacre de Tienanmen, comme chacun sait.

Refaisons le compte: la non livraison des Mistral coûterait, au grand maximum, 850 millions d'Euros dont une grande partie prise en charge par la Coface. Une fois les Mistrals cédés à un autre acquéreur, la perte résiduelle sera limitée. De toute façon, ce n'est pas cette affaire qui va ruiner STX et St Nazaire car, à St Nazaire, tout le monde sait très bien que STX n'est que le sous-traitant de DCNS. Lequel a contracté avec Rosoboronexport. Il faut donc garder raison.


6) JCB - FN: Hollande lui pourra déclarer "J'ai bien servi mes maîtres... surtout j'ai discrédité mon pays Vive les USA, vive l'OTAN ! "

On n'est pas surpris de voir, à nouveau, mentionner le fait que la parole de la France pourrait être entachée par la dénonciation de ce contrat et que sa crédibilité commerciale serait mise à mal. Contre vents, marées et crachin de suroit, voilà une litanie à laquelle on s'est habitué. Malheureusement, une telle incantation est une insulte au lecteur et à l'auditoire:

6.1. D'abord parce que l'autre partie ne se montre guère regardante sur la question. En annexant la Crimée, la Russie de Poutine a renié sa parole, à de nombreuses reprises et baffoué la signature qu'elle a posée sur les accords d'Helsinki, les actes fondateurs de la CEI et le protocole de Budapest. Dans ce contrat Mistral, les militaires de la Marine de Poutine sont allés jusqu'à commettre, le 14 novembre 2014, ce que le droit maritime international appelle un acte de piratrie en bonne et due forme. La France n'a pas de leçon de savoir-vivre à recevoir de ce genre de personnages.

6.2. Ensuite parce que, la France, patrie des droits de l'homme, doit être fidèle à son histoire, qui n'est pas celle du régime soviétique ou de son héritier. Nos deux pays ont des pratiques et des traditions très différentes. Toute personne familière avec la Russie a pu s'en apercevoir. En France, nous n'agissons pas "à la russe".L'honneur de la France est de savoir dénoncer les contrats signés avec des régimes qui agressent leur propre peuples ou leurs voisins. De plus, nous n'avons pas connaissance de cris d'orfraie qui auraient été poussés, par ceux qui s'en font aujourd'hui les chantres, lorsque des livraisons de matériels civils ou militaires ont été annulée pour Israël, l'Afrique du Sud ou la Libye, par exemple.

6.3. Enfin parce qu'on rappellera les ventes récentes auprès de la Pologne, de l'Inde, du Qatar (hélas) et de l'Egypte pour bien montrer que cet argument a fait long feux et qu'une lecture même dilettante de l'actualité l'indique comme ni réaliste, ni décent.

En conclusion, on peut s'interroger sur l'origine d'une telle cacophonie qui justifie tous les fantasmes et toutes les intentions peu reluisantes. Nous pensons, qu'elle est le résultat du blackout total de notre Gouvernement. Une telle désertion du champ médiatique, est un déni de démocratie. Nos Dirigeants préfèrent faire les autruches plutôt que de communiquer sur les choix de la France et sur leurs raisons. En conséquence, le contrat Mistral est le champ de toutes les spéculations et de toutes les manipulations, alimentées seulement par les informations, pour le moins étranges, dont nous abreuve le Kremlin, partie opposée à notre pays dans ce litige. »

Bernard Grua,No Mistrals for Putin
http://nomistralsforputin.com/drupal/?q=Mitral_Breves_Comptoir

 

19/05/2015 | 20 commentaires
Article précédent : « Mistral : européens pour secourir »
Article suivant : « Mistral : les négociations de rupture ont débuté »

Vos commentaires

#1 - Le 20 mai 2015 à 08h45 par laRubarbe
Vente perdue 2 milliards.
Indemnisation -1,2 Milliard

+revente ? a qui et bradés ?200millions?

Bilan 3 milliards en moins pour la France. Les caisses sont vides? La dette?

Mais tout va bien on va raffler 300millions aux allocations familiales des classes moyennes : super l honneur est sauf. ????
Les contribuables et les travailleurs des chantiers a qui on savonne la planche pour les futurs contrats apprécieront.
Superbe notre réputation en Russie !et ailleurs comme partenaire pas fiable.
#2 - Le 20 mai 2015 à 09h22 par Tétrafal, Saint Nazaire
Est ce même Bernard Grua qui traitait les ouvriers nazairien de collabos ?
Je le cite :
Bernard Grua "Il y a deux cents collabos français à bord. On serait capable d'en faire un drame si Poutler ne nous les rend pas. Je pense que le Vladivostok reviendra probablement. Et il restera le Smolniy à St Nazaire avec plus de 200 marins russes."

Belle mentalité !
#3 - Le 20 mai 2015 à 09h27 par Tétrafal, Saint Nazaire
Toujours le joli langage de Bernard Grua
Je le cite :

Bernard Grua: Si nous n'étions pas dirigés par des jacobins centralisateurs et "paris-centriques", la situation serait différente. Quand je pense que ce débile de Hollande ose dire à Poroshenko qu'il doit organiser son pays sous forme fédérale alors que cet abruti ne sait pas ce que c'est et que lui ainsi que les Bretons du PS se prononcent contre la ré-unifcation administrative de de la Bretagne, en dépit de tous leurs engagements, je me de dis qu'il tresse la corde avec laquelle le FN, appuyé et financé par Poutine, va le pendre. Par la même occasion, il sera responsable du naufrage qui va tous nous perdre.
24 décembre 2014, 19:42 · Modifié
#4 - Le 20 mai 2015 à 09h37 par Tétrafal, Saint Nazaire
Par qui est payé Mr Grua pour détruire la réputation de Saint-Nazaire ?

La réponse est peut être la...?
Exposition de photos de ce monsieur


21 novembre 2014 - 28 novembre 2014
du 21 novembre 2014 à 18:00 au 28 novembre 2014 à 18:00

Afficher la carte
Le Centre culturel et d’information de l’Ambassade d’Ukraine
22 avenue de Messine, 75008 Paris

Je n'ose y croire, c'est seulement un hasard..?
#5 - Le 20 mai 2015 à 12h29 par Bernard Grua, Nantes
Nous avons invité les porte-paroles du FN à venir s'exprimer dans nos manifestations familiales et pacifiques de St Nazaire. Aucune suite n'y a été donnée
Aujourd'hui, Monsieur Tetrafal, pourrait avoir le courage de se présenter au lieu de polémiquer de façon anonyme et venimeuse.
Pour notre part, nous n'avons rien à cacher, même si cela peut prêter à des interprétations délirantes et haineuses bien dans la logique de la droite extrême, anti-France et pro-Poutine, pour qui la presse du Kremlin vaut livre de chevet.
Toutefois, il serait plus convenable, pour les lecteurs, que nous nous rencontrions chez "Saint-Nazaire Infos" afin que chacun puisse s'expliquer honnêtement et à visage découvert.
Peut-être cette démarche constructive pourrait-elle contribuer à ramener un peu de raison là où l'invective tient lieux de débat?
Notre pays est aujourd'hui en litige avec une partie adverse retorse. Il convient de contribuer à éclairer nos compatriotes plutôt que d'en faire les otages d'enjeux partisans non dénués d'arrières pensées.
Bernard Grua, Nantes
#6 - Le 20 mai 2015 à 12h56 par Didier VERNET, La Baule
1/2 Bernard Grua communique beaucoup et très bien sur le sujet, malheureusement tout ce qu’il est dit est faux. Je suppose d’ailleurs qu’il le sait et qu’il s’en fout. Puisqu’il veut se donner des airs sérieux et méthodiques, je reprends chacun de ses points :

1) FAUX. Dire (sans fournir aucun chiffre) que le mouillage, le gardiennage et l’entretien des Mistral que nous devons vendre dans un état neuf, ça ne va pas coûter cher ni durer longtemps, c’est juste fantaisiste. On attend toujours l’ombre d’une proposition d’un acheteur éventuel.

2) FAUX. En évoquant savamment la Convention de Londres, Grua oublie juste l’essentiel, l’annexe I (1996) paragraphe 11.d : « L’expression déchets industriels ne s’applique pas aux navires et plates-formes ou autres ouvrages en mer, sous réserve que les matériaux susceptibles de produire des débris flottants ou contribuant d’une autre manière à la pollution du milieu marin aient été retirés dans toute la mesure du possible. » Aujourd’hui, tous les pays continuent de couler des navires, entre autres parce que c’est un moyen économique de constituer des récifs artificiels.

3) FAUX. Grua nous prend pour des imbéciles. Est-il besoin de préciser pourquoi les USA sont à l’origine de la décision française ?

4) FAUX. Malgré ses menaces de poursuites judiciaires, Grua n’effraie personne : on peut très bien dire et écrire qu’il fait partie de ceux qui ont participé activement à ce naufrage économique.

5) FAUX. Dire que ce n’est pas cher car c’est l’assurance COFACE qui paie, c’est mensonger et ça revient à dire : « c’est pas cher, c’est l’Etat qui paie ». Grua confond « gérer les risques pour le compte de l’Etat » et verser les primes. Pour les « grands contrats », en cas de sinistre, c’est l’Etat qui paie ! Si on fait appel à la COFACE, c’est justement parce que ce n’est pas assurable par le marché privé.
#7 - Le 20 mai 2015 à 12h58 par Didier VERNET, La Baule
2/2 (suite)

5 bis) FAUX. Penser qu’une armée étrangère achèterait les Mistral en l’état et ne déduirait pas le coût des transformations est soit mensonger, soit inepte. Et je ne parle pas de repeindre le nom sur la coque mais de répondre à des besoins techniques militaires exigeants qui sont liés à des choses aussi bêtes que les raccordements électriques, l’informatique et les transmissions, les nomenclatures et les guides techniques, le stockage des armements etc.

6) VERBIAGE. Poutine est très méchant… la France est très gentille… les Etats-Unis ne sont responsables de rien...

Que de temps perdu à devoir contredire les affirmations fantaisistes de quelqu’un qui se contente de faire de la communication et de tenir un stylo. Notre respect va plutôt aux ouvriers nazairiens qui gagnent leur vie en se levant tôt et en travaillant dur !

Didier VERNET, La Baule Bleu Marine.
#8 - Le 20 mai 2015 à 14h04 par CHABANY
Notre réputation ! ? quel est le prix de la vie ?
Vendre des armes à un pays en guerre ? Quel honneur ?
La "réputation de St Nazaire" non de ses habitants ! elle est toujours bonne.
Voilà TETRAFAL

Par contre la décision de ne pas livrer des armes de guerre à un pays en guerre est sage.
La France est et reste souveraine dans ses décisions. Arrêtez de voir le Satan Américain derrière les décisions de la France.

Concernant le sérieux de la France dans les contrats de ventes d'armes, nous venons de signer des ventes de Rafales.
Nos ventes d'armes sont en augmentation ces deux dernières années !

TETRAFAL ne connait même pas l'Ukraine, ses citoyens et encore moins la Russie.
#9 - Le 20 mai 2015 à 14h59 par Marcel Faval, Morlaix
Début octobre 2014, un activiste pro-ukrainien (s'agirait'il de Mr Grua ?)
signalait que les systèmes de propulsion étaient le talon d’Achille du navire. Ce message ressemblait un peu à un appel pas très discret à saboter le navire. Mais il n’y a pas que la propulsion qui est fragile, il y aussi les évacuations sanitaires, qui peuvent se transformer en entrées d’eau dans certaines conditions; le BPC Vladivostok a d’ailleurs fait un passage en cale sèche pour cette raison.
(Extrait)

Appel au sabotage ?
#10 - Le 20 mai 2015 à 15h31 par Marcel Faval, Morlaix
Accueil> Dirigeants> Bernard GRUA
Bernard GRUA

Bernard GRUA est né le **********/**. Bernard GRUA est président du conseil d'administration de l'entreprise Best Inventory France sa qui a été créée en 1997. Le chiffre d'affaires de la société n'est pas communiqué.

M Bernard GRUA, complétez votre profil
Mandats de Bernard GRUA
BEST INVENTORY FRANCE SA
Afficher le téléphone
Bernard GRUA est Président

Adresse ****************

Capital 55 000 €

APE ***** / Conseil pour les affaires et autres conseils de gestion


Ce personnage aurais t'il des intérêts "étranges" ou étranger ?
#11 - Le 20 mai 2015 à 16h01 par CoCo de Saint Nazaire
Rappel:

Des communistes, des antifascistes désorientés à Saint Nazaire

Voici le texte que je reçois d’une amie communiste bretonne, enfin comme beaucoup d’entre nous elle n’est plus au parti… le texte est signé Tawi Toom

Après la déclaration du gouvernement français en faveur de la suspension de la livraison du premier BPC à la Russie, deux manifestations ont été annoncées pour le 7 septembre à Saint-Nazaire.

La première manifestation a été organisée par le collectif EuroMaidan (NNantes contre la livraison des Mistrals en construction sur les chantiers navals de la société STX. Tout en se disant apolitique, ce groupe défend la cause de Maïdan (c’est-à-dire de la prise du pouvoir par une junte néo-fasciste soutenue par l’oligarchie locale ainsi que par l’UE et les Etats-Unis).

La deuxième manifestation, qui exige le respect du contrat et la livraison des deux navires, a été organisée par un comité citoyen « Mistral Gagnons », un collectif regroupant des sympathisants du FN et de Debout La République ainsi que des employés et sous-traitants des chantiers navals de Saint-Nazaire.

Si ce deuxième rassemblement a plutôt des revendications patriotiques et citoyennes, le premier, faisant fi des conséquences économiques et sociales lourdes pour la France qu’implique la rupture unilatérale du contrat, est résolument atlantiste avec une rhétorique caractéristique anti-Poutine. L’affrontement reflète le conflit entre le capital transnational et les intérêts de la bourgeoisie locale et nationale.

Mais qu’en est-il de la protestation populaire ? Qui défend des intérêts des travailleurs ? Où sont au juste la solidarité, le patriotisme, l’antifascisme?

En discutant avec les gens nous avons découvert que les manifestants du Mistral Gagnons, pour la plupart, étaient justement les travailleurs concernés. On avait une nette impression que certains sont venus vers le FN à cause de l’absence quasi-totale de vraies protestations de gauche. Le mouvement social, patriotique et
#12 - Le 20 mai 2015 à 19h36 par UMPiste
Souvenir UMPiste

Mistral : Les élus UMP de Saint-Nazaire appellent François Fillon et les militants à manifester le 7
Dans une lettre ouverte à leur secrétaire départemental, les élus UMP de Saint-Nazaire assument la « commande salvatrice » des Mistral et demandent le soutien des militants rassemblés à La Baule dimanche et de François Fillon pour réclamer la livraison des navires à la Russie en participant au rassemblement du 7 septembre.

Pour Jean-Louis Garnier délégué UMP pour Saint-Nazaire, il n'est pas question de laisser le FN s'approprier une action qui vise à soutenir la livraison des navires commander la Russie. Il signe avec Sandra Vandeuren et William Duval, élus UMP au conseil municipal, un appel à François Fillon pour qu'il vienne manifester dimanche avec les militants, (il est à La Baule le matin pour les universités d'été du parti ), ou pour qu'il fasse une déclaration. Sera-t-il entendu ?
(source St Nazaire info)
#13 - Le 21 mai 2015 à 08h23 par Jean Claude Blanchard, Saint-nazaire
*********De #JCB-FN
A Bernard Grua

Cher ami, actuellement je suis vacance chez Владимир , puis ensuite stage de formation au Федеральная служба безопасности Российской Федерации

******
Nous rappelons que la langue de ce site étant le français (autant que faire se peut), il est attendu que la traduction d'expressions étrangères soit fournie, par courtoisie pour les lecteurs.
La rédac
#14 - Le 21 mai 2015 à 14h16 par Edmond HUET, Kyiv
Sans surprise, ce sont encore ceux qui ne sont guère allés plus loin que le bout de leur jardin ou le bistrot du coin qui viennent démontrer leur "connaissance" du dossier, des pays implisués et de la réalité du conflit en Ukraine dans lequel chaque jour sont assassinés des Ukrainiens par des Russes qui n'y sont pas!
Continuez, Messieurs!
Vous n'aurez que plus l'air ignorants jour après jour!
#15 - Le 21 mai 2015 à 16h16 par raminagrobis
En France, Coface gère, pour le compte de l’État, des garanties destinées à soutenir les exportations françaises ... Ces garanties portent sur des risques non assurables par le marché privé. L’État, qui rémunère la gestion de Coface dans le cadre d’une convention financière, perçoit les primes et verse, le cas échéant, les indemnités aux assurés. C'est donc bien l'état qui paiera au final à DCNS et STX donc les contribuables
#16 - Le 21 mai 2015 à 16h24 par raminagrobis
La lecture d'infogreffe est toujours instructive : on y apprend que BEST INVENTORY FRANCE SA, dirigé par M. Grua, n' a déposé aucun compte depuis 2011. Puis lorsqu'on regarde la liste des dépôts d'actes de la société on voit pas de traces d'un tel dépôt antérieurement. Afin d'écarter tout propos malveillants sur son rôle , M. Grua serait bien inspirer de présenter un peu plus précisément sa firme et son activité!
#17 - Le 22 mai 2015 à 08h42 par raminagrobis
Saint-nazaire-infos pratique la censure maintenant ?! ne pas mettre en ligne un post concomitant à celui sur la Coface par lequel j'attirais l’attention sur la situation, visible au grand public sur info greffe, de la boîte de M. Grua n'est-il pas d la censure ?

*****
Saintnazaire infos pratique la censure, c'est l'article 1 de la charte du commentaire puisque le médiateur choisit ce qu'il veut publier.

Saintnazaire infos s'efforce de donner la parole à tous et s'interroge sans arrêt en termes d'honnêteté intellectuelle.

Mais Saintnazaire infos est ''libre et indépendant" cela suppose donc par exemple, qu'il n'est pas aux ordres pour mettre les commentaires en ligne dès qu'ils arrivent.

Pour être complet il arrive que le modérateur ait besoin d'échanger avant de valider ou non un post, ou qu'il prenne quelques heures... de repos loin de sa machine.

En plus d'être une incorrigible feignasse, il a mauvais caractère, il est susceptible et râle souvent mais s'applique toujours à être ''réglo''. Ce commentaire a été lu. Il paraît in extenso...
y compris notre réponse :)

Cordialement
La Rédac
#18 - Le 22 mai 2015 à 12h02 par Bernard Grua, Nantes
Monsieur Jean Claude Blanchard nous écrivait ici qu'il est en vacances chez Vladimir (Poutine). Ensuite il dit qu'il sera en stage au FSB (successeur du KGB).Ce n'est pas plus sérieux que sa création intéressée du mythe du sabordage des BPC.
J'ai par ailleurs répondu à Saint Nazaire Infos sur les éclaircissements personnels qui m'étaient demandés ici. Bien que la plupart des réponses soient déjà disponible sur le web.
J'ai lu attentivement les contradictions argumentées et construites de Monsieur Daniel Vernet à qui je ferai une réponse détaillée dans ce média ou sur un autre. J'espère que le débat ainsi initié contribuera à éclairer nos concitoyens qui tentent d'y voir clair dans ce sujet compliqué et pour lequel le blackout gouvernement est un déni de démocratie.

****
Nous confirmons et mettrons en ligne les informations transmises dans les prochaines heures. Bien sûr le débat est possible ici dans la courtoisie sur ce dossier épineux, sans inutiles attaques personnelles.
La Rédac
#19 - Le 26 mai 2015 à 18h30 par Ni UMP, ni PS, ni extrême gauche, ni FN et fier de l'être !, Paris
Didier Vernet communique peu sur le Mistral, et mal :)

1) FAUX. Si vous cherchez des chiffres, Bernard en communique. Plein. Vous, aucun. Mais chercher, c'est fatigant…

2) FAUX. J'aime particulièrement le "sous réserve". Si la France coulait des navires, ça se saurait. Elle les envoie se faire démanteler en Inde (Clémenceau, France, etc.). Donc Didier Vernet au mieux dit n'importe quoi, au pire ment sciemment.

3) FAUX. Bien sûr, bien sûr. Et la marmotte. Et les petits hommes polis de Crimée. Et les séparatistes du Donbass. Et les députés du FN qui entrent illégalement sur le territoire ukrainien

4) FAUX. Il n'est pas question d'effrayer qui que ce soit. Il s'agit du dire la vérité et de ne pas céder à la propagande russe et à ses laquais FN, qui disent aimer la France mais ne sauraient mordre la main qui les nourrit à coups de millions. Quant au "naufrage économique", il est très précisément chiffré et n'existe que dans la propagande sputnikienne, RTiste et FHaineuse.

5) FAUX. La COFACE n'aura rien à débourser, car comme il y a 40 ans avec l'Afrique du Sud (2 sous-marins et 2 avisos non livrés), les bateaux seront revendus. Au pire avec des pertes limitées. Et si ne sont pas eux, on les gardera et on revendra les nôtres. Quand on veut et qu'on a un minimum de sens de l'honneur, on peut. Le sens de l'honneur, au FN, c'est une vue de l'esprit, quand on se fait financer par une puissance étrangère et qu'on a du sang sur les mains.

5 bis) FAUX. Pour mémoire, les Mistral sont construits sur des normes civiles. Les parties militaires sont limitées. Ce n'est pas moi qui le dit, mais le constructeur et la Marine Nationale.

6) POINT DE VERBIAGE quand on rappelle que le FN est financé par la Russie et n'a par conséquent aucun sens de l'honneur de la Patrie. Contrairement à ce qu'il veut faire croire… La France qu'on aime, ce n'est certainement pas celle du FN, et encore moins un calque de la Russie raciste et fasciste qui se construit, et qui plait temps au bleu-marron
#20 - Le 10 février 2017 à 15h35 par Bernard Grua, Nantes
Maintenant que l'affaire Mistral est close, il est dommage qu'aucun media n'ai repris l'ensemble des "arguments" développés par Jean-Claude Blanchard/Sputnik pour les rapprocher de ce qui s'est réellement passé.
Cela montre, hélas, que l'on peut raconter dans notre pays, en toute impuNIté, un peu n'importe quoi.
Nous ne sommes guère plus futés que les Américains qui ont élu Trump et sa "vérité" alternative.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter