Saint Nazaire Infos

Mistral : Les deux bateaux BPC vendus à l’Egypte

Un communiqué de l’Elysée vient d’annoncer la revente des deux bateaux BPC à l’Egypte.

« Le Président de la République s'est entretenu avec le Président Sissi. Ils se sont accordés sur le principe et les modalités de l'acquisition par l'Egypte des deux bâtiments de projection et de commandement de classe Mistral ».

Aucun détail n’a été précisé sur le montant de la revente. Une chose est certaine les bateaux vont prochainement quitter Saint-Nazaire et faire de la place dans le port. 

L’Egypte va ainsi se doter d’une marine plus puissante capable d’intervenir rapidement en Lybie ou au Yémen.

La réaction  de Marie-Odile Bouillé député de Loire-Atlantique

« Je salue l'action volontariste du gouvernement qui a agi avec efficacité pour aboutir à la vente des BPC de type Mistral à l'Égypte. Comme je l'indiquais dans mon intervention en séance publique lors de l'examen de la proposition de loi jeudi dernier, c'était l'urgence à traiter pour clore ce dossier mais surtout libérer les quais pour les industriels et le port. Cette issue favorable ne doit pas occulter la situation instable de l'Ukraine pour laquelle la diplomatie française doit rester mobilisée pour aboutir à une paix durable. »

La réaction de David Samzun Maire de Saint-Nazaire

"En tant que maire de Saint-Nazaire, je me réjouis de l’action efficace du gouvernement et du chef de l’Etat afin qu’une issue soit trouvée rapidement pour la vente de ces navires, véritable illustration des savoir-faire de notre territoire.

Le départ prochain de ces deux bâtiments va permettre à Saint-Nazaire de disposer à nouveau de la totalité de ses infrastructures et de ses bassins, essentiels au bon fonctionnement et au développement international d’industries à haute valeur ajoutée.

Enfin, même si les tensions sont encore loin d’être apaisées, je me réjouis également que la France, malgré les nombreuses pressions, ait pu tenir son rang et œuvrer pour la Paix sur le territoire européen."

Auteur : NG | 23/09/2015 | 4 commentaires
Article précédent : « Mistral : André Trillard Sénateur de Loire-Atlantique émet des doutes sur l’accord »
Article suivant : « Mistral : Les députés ont voté l’annulation de la vente des navires »

Vos commentaires

#1 - Le 23 septembre 2015 à 19h58 par bib
bref, on aurait pu vendre 2 Mistrals de plus.

J'attends les (vrais) décomptes de cette affaire.
#2 - Le 24 septembre 2015 à 10h18 par Nelson., Saint Nazaire
Le Président Dalladier, pardon Hollande vient de fourguer à l'Egypte deux navires configurés pour les régions arctiques (Ponts d'envols chauffants, etc.). C'est certainement l'Arabie Saoudite, cette grande nation emplie de tolérance et de liberté,coupeuse de têtes,qui préside un panel d'experts en droit de l'homme financera. Nos élus saluent et se réjouissent de l'action efficace du gouvernement. Précision, la Russie s'en tamponne.Le 15 septembre, les membres du CSTO ont unanimement dénoncé le terrorisme en Irak et Syrie et se sont engagés à lutter immédiatement avec toutes leurs force militaires disponibles en ayant l'aval de l'Onu. Au plan technique le CSTO ; les analystes militaires ont estimé que le CSTO a la capacité de déployer 50.000 hommes en moins de deux semaines avec tous les appuis logistiques (drones,blindés,avions et satellites).La base navale russe de Tartous en Syrie tourne à plein régime.
Dans quelques mois l'Europe remerciera le CSTO ,le problème ukrainien se résoudra de lui-même et nous aurons oublié notre diplomatie de branquignols.
#3 - Le 24 septembre 2015 à 17h58 par Samzunattitude, Saint-nazaire
Et Samzun se congratule !!!!

la blague du jour à st Naz

Donc les Mistral construit à Saint-Nazaire pour la Russie sont rachetés par l'Egypte, qui n'a pas un sou...mais seront financés par l'Arabie saoudite..grand pays des droits de l'homme,décapitation,crucifixion etc.

Et pour boucler la boucle ,l'Egypte embauchera les 400 marins russe formés à st Nazaire pour constitué l'équipage ?

socialiste cocu...mais content
Poutine doit bien rigoler.
#4 - Le 25 septembre 2015 à 18h20 par Béber, Saint Brevin Les Pins
Dans l'avenir cela risque d'avoir un impact sur d'éventuelles commandes de bateaux de guerre, elles risquent d'aller vers des pays qui vont jusqu'au bout du contrat quoiqu'il arrive entre la signature à la commande et à la livraison.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter