Saint Nazaire Infos

Mistral : Le Vladivostok pour faire la guerre à Ebola

Jacques Cheminade, président de Solidarité & Progrès propose d'utiliser le navire pour une opération humanitaire franco-russe. « Partenaires pour l'avantage d'autrui, et pour éviter de devenir adversaires ». Utopie ?
Jacques Cheminade Crédit photo Julien Lemaître
Jacques Cheminade Crédit photo Julien Lemaître

Quand les hommes politiques ne réfléchissent plus en terme de pouvoir mais d'humanité ils sont capables de nous étonner. Ainsi Jacques Cheminade vient  de faire une déclaration qui peut sembler loufoque et pourtant... Sa solution aurait l'avantage de faire sortir par le haut d'une solution qui se bloque un peu plus de jour en jour pour le Mistral. Comment ensuite refuser la livraison à la Russie pour la France, comment ne pas reconnaître l'action pour le monde entier ?  Pour Vladimir Poutine qui ne parle que de paix ce serait l'occasion rêvée... Un navire, même de guerre contre Ebola ne suffira pas, mais ce serait en effet le geste fort de deux nations, et peut-être le moyen de déclencher enfin une risposte à hauteur du danger en mobilisant de gros moyens internationaux autour des soignants dont on oublie qu'ils meurent par dizaine pour sauver des vies.

La déclaration de Jacques Cheminade

Ebola continue à ravager l’Afrique de l’Ouest, et si rien n’est fait, ce virus sans frontières se propagera à d’autres continents. Ne disposant à ce jour d’aucun vaccin ni traitement, c’est en Afrique de l’Ouest que l’humanité gagnera ou perdra cette guerre. C’est donc là-bas qu’il faut éradiquer la maladie : équiper les soignants, soigner les malades, assainir l’environnement et reconstruire des Etats dignes de ce nom.
Afin de passer des paroles aux actes et rompre avec ce que Médecins sans frontières (MSF) dénonce à juste titre comme « la coalition de l’inaction », je propose de déployer sur zone, avec l’accord de la Russie qui l’a commandé et l’acquerra par la suite, le Vladivostok, le premier bâtiment de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral, actuellement en attente de livraison à Saint-Nazaire.
A ce jour, le Vladivostok n’est équipé d’aucun armement. S’agissant d’un véritable « couteau suisse » multifonctionnel, ce porte-hélicoptères pourrait rapidement être aménagé en hôpital militaire flottant, accueillant jusqu’à 69 lits, et rendre d’immenses services au large des côtes africaines. Ses hélicoptères permettraient de déployer des soins et du personnel médical qualifié dans les régions les plus reculées, qui sont les plus affectées.
Par une initiative commune de ce type, mobilisant pour ce faire des équipes « mixtes », la France et la Russie démontreront au monde entier leur volonté de travailler à la réalisation des « buts communs de l’humanité », en instaurant la paix par le développement mutuel et la santé publique pour tous. Ebola est une menace pour toute la planète. Intervenir en partenaires pour l’avantage d’autrui est la solution pour éviter de devenir adversaires.

23/10/2014 | 1 commentaire
Article précédent : « Mistral : La Russie hausse le ton »
Article suivant : « Cité sanitaire : Un projet médical pour donner de l'élan à l'hôpital, et à l'ambulatoire »

Vos commentaires

#1 - Le 26 octobre 2014 à 17h11 par BCB, Epinay/seine
C'est que les pros de la com ne pensent jamais à faire preuve "d'humanité", sinon la déclaration de Mr Cheminade aurait déjà été saluée pour son humanité et sa volonté de sortir de la crise autrement que par le clash ou le krach.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter