Saint Nazaire Infos

Mistral : le vent de la dérive

Les BPC de Saint-Nazaire, en attendant les hélicoptères, portent la polémique.

Les navires que Nicolas Sarkozy a accepté de vendre à la Russie contre l’avis de ses alliés de L'OTAN et contre l'avis de l'état-major de son pays deviennent de plus en plus embarrassants.

Si l'on se place sur le terrain du contrat commercial : « c'est signé, c'est vendu, le client paye, on livre » la parole est donnée, elle est respectée, tout va bien. En temps de paix.

Mais chaque jour qui passe nous rapproche de ce terrifiant moment : une fin d'été orageuse, deux nations qui grondent et se défient derrière des barreaux d'une frontière qui n'est peut-être pas la bonne, et une étincelle suffit à faire basculer le monde dans la folie ; tant nous n'apprenons rien de nos histoires idiotes. Des pays sous prétexte « d'aide humanitaire » risquent la guerre « pour maintenir la paix ». Les troupes russes s'amassent à la frontière ukrainienne, les USA haussent le ton, l'OTAN se dit prête à « assister » l'Ukraine et on voudrait nous faire croire que c'est pour jouer à la belote.
Les règles de bonne conduite commerciale, doivent-elles être maintenues en temps de guerre ? Quand la guerre commence-t-elle ?
Quand nos « amis » s'apprêtent à se battre devons-nous les armer ? Quels qu'ils soient ?

Livrons !

Un comité s'est créé à Saint-Nazaire sous prétexte de soutenir la livraison des BPC. « Soutenir l'industrie, le commerce », « l'amitié entre les peuples », « la liberté de commercer ».
Les BPC sont « presque » finis, l'un est à deux mois de partir, l'autre reste à équiper. Pourquoi faire tant de bruit ? Même si les pressions internationales s'exercent contre la France pour ne pas laisser partir les  navires, rien ne permet de dire actuellement qu'ils ne seront pas livrés comme prévu.
Mais le FN a trouvé là un excellent moyen de communication : il défend l'industrie, les sous traitants des chantiers, il s'oppose au conseil municipal aussi à la croissance de la zone commerciale de l'Immaculée, défendant le commerce de centre-ville.
Et comme souvent quand un sujet est investi par un « parti », les autres ne s'en approchent plus, même s'ils en partagent l'approche, de peur « d'être mis dans le même sac ». À Saint-Nazaire RBM bosse, il prend position, il fait « front », contrairement aux oppositions de droite et de centre droit qui semblent bien engourdies. Sans parler des Mistral, nombreux étaient les commerçants et les artisans qui espéraient de ce groupe. Pour l'instant, il ne s'est fait remarquer que par son implosion.
Vacances ou pas, le RBM est là. Les oppositions nazairiennes Le Merrer et Vandeuren vont-elles enfin prendre leur place à la rentrée ? Il y a quelques années le FN avait bien failli s'approprier le drapeau national, puisque seul lui semblait le défendre.  De la même manière, quoi qu'il se dise à Saint-Nazaire, cela n'aura aucune influence sur les décisions nationales pour les Mistral, le FN le sait bien. Il occupe l'espace, il fait sa promotion tandis que les autres se taisent. Il lance ses amarres : un Mistral par ci, un collectif  Racine par là. Il ancre ses positions, et il semble que face à lui, personne ne souhaite faire de vagues.

Oasis, Oasis

Certes « la Russie est notre amie »... Dire qu'un contrat signé doit être mené à terme peut être considéré comme de la morale, dire qu'il faut livrer les Mistral sous des prétextes d'économie locale et aux limites de la récupération électoraliste est plus discutable.
Comment réagiront les Mistral gagnons si les Américains qu'on sait prompts à « embarguer » , à voter des sanctions, gelaient leur Oasis 4 ?
Quels arguments iraient-ils chercher, cette fois les Mistral gagnons ?  « Oasis, Oasis... c'est bon, c'est prêt » ?
« Nous pouvons commercer avec qui nous voulons » indique le comité. Certes mais les Européens et les USA sont nos alliés, et nos clients aussi. Gare à ne pas fâcher les uns, sous prétexte de « défendre » les autres, le commerce est une des épées puissantes de la diplomatie, comme elles il a deux tranchants. Pourquoi le comité qui annonce défendre l'industrie et la liberté du commerce ne l'affiche-t-il pas ? Le soutien à l'industrie nazairienne va bien au-delà des Mistral, calembourg mis à part, il concerne toutes les constructions.

 

STX sous X...ou Y

Les créanciers de STX Corée ne prendront pas de gants, il y a besoin de cash. La Finlande l'a joué avec les Allemands de Meyer Werft, qui reste-t-il comme acquéreurs pour les chantiers français ? Malgré la compétence militaire, le gouvernement français ne veut pas s'engager plus avant pour l'instant. Alors être vendus à un concurrent pour être fermés ensuite ? Les rotomontades du ministre de l'industrie ne créeront pas d'acquéreur.  Le vrai sujet à Saint-Nazaire comme toujours c'est la survie des chantiers, la Ville, la CARENE, le Département, la Région, les partis et les syndicats, pour une fois ne pourraient-ils pas déclarer « l'union sacrée » ? Pourquoi Arnaud Montebourg n'a-t-il reçu que les élus de gauche pour leur parler des « pistes » qu'aurait le gouvernement ? « Mistral gagnons » est un hochet, tout comme le Gwen ha Du et la « bretonnitude » affichée de Ludovic Le Merrer. Qui à Saint-Nazaire sera capable de réunir assez d'autorités respectées pour discuter quand il va être temps, s'il y a besoin. Certes la CGT dira « qu'elle ne parle pas avec les fachos », le FN dira peut-être « avec les cocos jamais », l'UMP « pas avec les socialos », etc.. Pas la même culture, et alors ? C'est de manger dont il s'agit pour la région. Le reste est gesticulation. L'avenir des chantiers devrait être le sujet de l'année qui s'ouvre, traité non pas par la polémique politique, électoraliste ou syndicale mais avec pragmatisme et anticipation. Le sera-t-il ?
 

Ce dimanche soir les insurgés pro-russes en Ukraine se disent prêts à un cessez-le-feu. Les BPC sont au port, des bateaux « normaux » ...pour l'instant.
 

Voir http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20140806.OBS5698/mistral-enquete-sur-un-contrat-qui-derange.html

Voir http://www.ndf.fr/nouvelles-deurope/11-08-2014/vente-des-navires-mistral-appel-au-boycott-de-la-france-dans-les-pays-qui-se-sentent-menaces-par-la-russie?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29#.U-i4Ckg5nQs

Auteur : LY | 10/08/2014 | 9 commentaires
Article précédent : « Les autoroutes de la mer menacées de disparaître »
Article suivant : « Bilan de soldes mitigé dans le centre »

Vos commentaires

#1 - Le 11 août 2014 à 07h46 par Patriote_Nazairien, Saint-nazaire
Bravo, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu un aussi bon article qui fait réfléchir.
#2 - Le 11 août 2014 à 09h35 par Républicain, Saint-nazaire
L'attitude du PS local me laisse sans voix!
Déclaration de notre députée :"Favorable à une éventuelle remise en cause de la livraison du Sébastopol, Marie-Odile Bouillé, députée PS locale, note que la ville demeure tranquille."

Quelle est la position de notre maire ? De la section locale du PS? DU PC ? De la CGT ? Et de l’inénarrable Le Merrer ?
Tous en vacance ?
#3 - Le 11 août 2014 à 19h14 par Fernand Hérold, Donges
Protéger l'industrie des vautours des tous les pays qui veulent nous en priver (tout en protégant les leurs !....) , quel est le problème ?
Je ne sais pas qui est le maitre d'oeuvre des ces Mistral Gagnons mais le message reste de pur bon sens
Sauf pour ceux de la majorité qui aiment les nazairiens au chomage.
#4 - Le 18 août 2014 à 22h12 par YAJ, Saint Nazaire
On sait bien qui est derrière Mistral Gagnons c'est le RBM local
#5 - Le 18 août 2014 à 23h33 par YAJ, Saint Nazaire
Article bien argumenté qui relève le niveau de ce site et de ses commentateurs habituels.....
Par contre toujours des commentaires raz les pâquerettes
#6 - Le 22 août 2014 à 10h21 par Dupont,pas Ducon, Saint-nazaire
Les seuls commentaires hors des pâquerettes sont bien sur ceux de @YAJ
CQFD
#7 - Le 24 août 2014 à 10h55 par Révolté, Saint-nazaire
#4 @YAJ

S'il est vrai que ce soit le RBM local qui participe à Mistral Gagnons, ce serais plutôt une bonne nouvelle !!!

Ce qui est vraiment dommage par contre c'est le silence des autres partis politiques locaux sur ce sujet. Tout ces partis très bavards pendant la campagne électorale (les places sont bonnes ?) sont devenus muets.

La lutte pour l'emploi à Saint-Nazaire doit dépasser les vieux clivages politique,tous unis de gauche comme de droite, nous pouvons changer ce monde
#8 - Le 21 septembre 2014 à 21h33 par CAT
http://tours-antifa.samizdat.net/?p=485
#9 - Le 22 septembre 2014 à 20h56 par shogun, Saint-nazaire
@CAT
Votre mouvance sois disant "anarcho-libertaire" se ridiculise en permanence !
vous bougeois, fils de bourgeois, ne représenter que vos petits intérêts ,lamentable aucun contact avec le monde du travail. Vous serez toujours que les supplétifs du MEDEF et de la mondialisation .

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter