Saint Nazaire Infos

Mistral : Hollande s’en sort bien

En ne livrant pas les bateaux aux Russes le Président français a marqué des points sur sa politique étrangère. Il a choisi de ne pas livrer des bateaux de guerre à un pays qui ne respecte pas le droit international. Son ministre de la Défense efficace et discret a su trouver un bon accord pour sortir de cette situation qui aura au final renforcé l’image de la France.

Le président François Hollande a réaffirmé l’autorité de la France sur le plan international en ne livrant pas les bateaux. A l’époque de la signature des commandes avec Nicolas Sarkozy la période était différente. Les européens considéraient qu’il y avait lieu de créer des relations nouvelles avec la Russie et les pays occidentaux.

On rappellera également que la commande a permis de relancer l’activité des chantiers en période de disette et de faire la soudure avec les commandes arrivées par la suite.

Alors la polémique s’est installée sur le montant de l’accord. Moscou avait chiffré son préjudice à 1,16 milliard s d’euros. Selon plusieurs sources le montant de l’accord serait inférieur au milliard d’euros, mais en fait personne n’en sait rien. Le parlement français examinera l’accord le 14 septembre prochain a déclaré le Président de l’ Assemblée nationale Claude Bartolone. "On connaîtra à la fois les conditions, sur quelles bases a été calculée cette indemnité, et on aura une discussion pour savoir ce que deviendront ces navires", a souligné le président de l’assemblée nationale.

Certains acheteurs se sont déjà manifestés comme l'Egypte et l'Arabie selon le journal le Monde mais aussi le Canada et Singapour sont des acheteurs potentiels. Certes il faudra modifier les bateaux configurés pour l’armée russe mais au final si l’état s’en sort avec une affaire presque blanche se serait  une bonne sortie de crise.

La stratégie « Mistral » du Président François Hollande n’a pas empêché le pays de vendre des armes à l’exportation, car tous les records sont battus cette année 15 milliards d’euros de commande contre 8,2 milliards en 2014 selon les chiffres du ministère de la défense.

Alors les grincheux expliqueront que la France n’a pas honoré sa signature et dans quelques semaines tout le monde l’aura oublié, les bateaux seront revendus, ils ont donné des heures de travail aux chantiers STX et au final Hollande sortira grandi de cette affaire.

Auteur : JR | 11/08/2015 | 6 commentaires
Article précédent : « Mistral : Sapin dément l’information du Canard »
Article suivant : « Mistral : Accord trouvé Moscou sera remboursé et Paris pourra les revendre »

Vos commentaires

#1 - Le 12 août 2015 à 08h12 par Jean Claude Blanchard, Saint-nazaire
On nous aurait menti ? + de 2 milliards d'euros ?

#franceTVinfo
"L'annulation de la vente des Mistral à la Russie, deux fois plus coûteuse que prévue ?

Selon "Le Canard enchaîné", de nombreuses dépenses s'ajoutent au simple remboursement des frais engagés par Moscou."
#2 - Le 12 août 2015 à 12h15 par LECLERC
avec les révélations du Canard une petite maj s'impose d'urgence Monsieur l'éditorialiste...
#3 - Le 12 août 2015 à 14h35 par nadège dimitrjewzew, Gistel
Hollande s'en sort bien....
Et Monsieur Grua nous dirait,...Au diable l'avarice...
Belle équipe tout cela.
#4 - Le 13 août 2015 à 19h13 par Jean Claude Blanchard, Saint-nazaire
#nadège

Nous avons toujours considérer ici à Saint-Nazaire que Mr G... n'était que le faire valoir des intérêts des USA de l'OTAN et de certains fascistes Ukrainien.

Totalement libre à lui de s'exprimer sur les Mistral, totalement libre à nous de le considérer comme une marionnette au service de l'étranger.
La facture c'est le peuple Français qui l'acquittera !
#5 - Le 14 août 2015 à 20h08 par nadège dimitrjewzew, Gistel
@ Jean Claude,

Merci Jean Claude, votre clairvoyance est rassurante.
Mais vous savez, ce genre de facture, tout le monde la paye.

Cordialement
Nadège
#6 - Le 04 novembre 2015 à 00h00 par Bernard Grua, Nantes
NOUS DEVONS ENVAHIR L'EUROPE, LA CONQUERIR ET L'ANNEXER (Alexandre Douguine, idéologue de Poutine et ami proche de Christian Bouchet)

Pour tous les naïfs qui croient encore que le Front National, en défendant bec et ongle la livraison des Mistral à Vladimir Poutine, se battait pour la protection des emplois de St- Nazaire voilà de quoi les faire méditer. On espère qu'ils vont finir par comprendre, avant qu'il ne soit trop tard. Non, Jean-Claude Blanchard, qui a su si bien fonctionner en binôme avec Sputnik, l'officine de propagande du Kremlin, et Gauthier Bouchet, fils de l'éditeur d'Alexandre Douguine, n'ont pas seulement menti et calomnié dans des buts électoraux. Non, car ils sont partie prenante d'un projet beaucoup plus vaste et beaucoup plus dangereux comme le montre l'enquête magistrale de Raphaël Tresanini sur laquelle ce dernier travaillait depuis de nombreux mois.

Dans ce putsch géopolitique en préparation, ils ont des financiers et des associés internationaux qui appartiennent à la mafia des siloviki du Kremlin et à des partis que l'on qualifierait ouvertement de fascistes et néo-nazis, si eux-mêmes n'avaient utilisé à tort et à travers ces mots infâmes, qu'ils ont vidé de leur sens. "No Mistrals for Putin" vous permet de voir et de revoir ce reportage particulièrement alarmant. Electeurs de St Nazaire, Bretons, Français, vous ne pourrez plus dire: "Cela ne nous concerne pas" ou "On ne savait pas".

Première partie: https://youtu.be/26d-1Bu_XLg
Deuxième partie: https://youtu.be/q0kt44RsaDc

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter