Saint Nazaire Infos

Mireureu offre deux contes à partager

Pour les fêtes Media-web vous donne la possibilité d'échanger dans l'espace commentaires les histoires qui se racontent dans votre famille. Il y a quelques semaines Saint-Nazaire Infos vous présentait Mireureu, elle vous offre ici deux contes à partager.

Pour les fêtes, media-web vous offre la possibililité d'échanger dans l'espace commentaires les histoires qui se racontent dans votre famille. Il y a quelques semaines Saint-Nazaire Infos vous présentait Mireureu, voir http://www.saintnazaire-infos.fr/index.php?module=cms&page=cms_article_visualisation&id_univers=26&id_rubrique=77&id_article=1758

Elle nous a fait parvenir deux contes pour nos lecteurs.

Sagesse

Un vieux maître de sagesse propose à ses disciples de réfléchir à la notion de jour.
« Quand puis-je affirmer le jour est levé ? »
Les disciples s'interrogent... le moment exact, le moment précis.... difficile !
Enfin l'un se lance :
« Je dirais moi que le jour est levé quand du seuil de cette porte, là nous pouvons clairement distinguer l'olive verte de l'olive noire là-bas au fond de notre verger....
Le vieux maître sourit, opine du bonnet...
- réfléchissez encore... je vous demande le moment exact ! »
Les heures passent ; un autre ose :
« Et si... ce moment exact était celui où, toujours du seuil de cette porte, nous pouvons clairement différencier la brebis du bélier en train de s'enamourer là-bas au fond du champ, de l'autre côté du verger..... non ? »
Le vieux maître sourit, caresse sa barbe blanche....
« réfléchissez encore... je vous demande le moment exact où je puis affirmer que le jour est levé ».
La nuit est depuis longtemps tombée sur les disciples toujours en méditation... au petit jour, le vieux maître se lève :
« J'affirme que le jour SE LEVERA au moment où, chacun d'entre nous, sur le seuil de sa propre porte, ne fera plus AUCUNE différence entre l'étranger de passage et l'ami du voisinage.... »

« Voilà avec mes mots cette vieille histoire de la sagesse juive ; elle m'a été contée il y a longtemps déjà par Rachid Akbal, conteur algérien.... »
Mireureu
 

Les animaux qui parlent

Dans les temps anciens, au pays d’où je viens, les animaux des fermes parlaient la langue des hommes dans la nuit de Noël ! C’est ce qu’on racontait lors des veillées dans les villages percherons de mon enfance.... avant la sacro-sainte messe de minuit !

Une année il était arrivé une drôle d’affaire ! Les villageois étaient rassemblés, les hommes buvaient le café consolé par la berluche, les femmes grignotaient les cochelins de Noël, les enfants jouaient sur le carreau....... Le Gaston se demande à voix haute ce que ses bœufs diront dans la nuit.

Le Maurice – un vantard, un incrédule – se moque de Gaston :
Té ! c’est que des menteries ces vieilles histoires ; ça peut pas exister ! des ragots de bonnes femmes, des sornettes quoi !
Mais le Gaston insistait ; du coup le Maurice en riant dit :
Tu sais quoi donc mon gars et ben pendant que vous serez à la messe.moi je m’en vais pieuter dans ton râtelier !!! si tes bêtes vraiment elles causent....... je te dirai les nouvelles au petit-déjeuner !!!
Tout le monde rit de bon cœur et le Maurice fit comme il avait dit ! Le voilà couché sur la paille du râtelier dans l’étable au Gaston. Le temps passe. Rien ne se passe. Mais juste quand les cloches sonnent dans le lointain la naissance du divin enfant......... le grand bœuf roux beugle haut et clair dans un bon français d’école :
Notre Seigneur est né ! gloire au Seigneur !
Gloire au Seigneur ! répètent en chœur tous les bestiaux dans l’étable !!!
Le gars Maurice dresse les oreilles :
Juste ciel ! c’est-y donc vrai ! ils parlent !!!
Le grand bœuf noir à son tour s’exprime ainsi :
et nous bœuf roux, que ferons-nous demain ?
Demain, toi et moi porterons en terre le corps du Maurice l’incrédule, le vantard, l’indiscret !
Et tous les autres bestiaux de répéter :
Le Maurice l’incrédule, le vantard, l’indiscret !

Le Maurice en question riait plus du tout ou très jaune comme on dit par chez nous ! il dégringola de sa cachette, sortit comme un fou de l’étable en hurlant :
y causant ! y causant !!!
Il s’enfuit chez lui cherchant sans doute refuge sous son lit... Car c’est là qu’on l’a retrouvé le matin de Noël, déjà froid, raide mort de peur...

Le lendemain, bœuf roux et pis le bœuf noir ont conduit le corbillard !
Rassurez-vous, ça n’arrive plus des histoires pareilles...Les animaux ont peut-être un peu abusé de leur pouvoir... Il leur aura été retiré !!!

Ce sont les contes de Mireureu voir  mireureu.free.fr



 

21/12/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Recensement partiel de la population »
Article suivant : « SNCF : Rétablissement d’une rame double le 7 janvier prochain »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter