Saint Nazaire Infos

Mieux vaut prévenir que guérir

Les médiateurs de la mission tranquillité publique font leur première sortie pour la fête de la musique. Au programme, le dialogue comme une arme.

Polo turquoise et parole facile, les médiateurs arrivent demain dans la ville. Même si Saint-Nazaire a un taux de délinquance assez bas, la municipalité souhaite le faire baisser encore plus. La solution proposée : une mission médiation tranquillité publique, sorte de chaînon manquant entre une situation problématique et le dépôt de plainte. Des expériences similaires ont déjà été menées à Saint-Nazaire par la Ville, l’État, Silène ou encore la Stran (partenaires aussi de l’actuelle opération), à l’occasion de temps forts. Elles ont servi de socle commun pour l’installation de la mission médiation tranquillité publique qui va durer jusqu’en 2015 et pourra être reconduite.
Le concept est donc basé sur la médiation car elle intervient « dans un environnement qui se dégrade mais qui reste gérable », explique Lydie Mahé, maire-adjoint en charge des ressources humaines, le tout par « la présence, l’écoute et la proximité ». La majorité des interventions à venir sont en lien avec la vie quotidienne. En effet, ce sont les incidents localisés qui font baisser la qualité de vie et qui engendrent l’insécurité. « Et comme le dialogue est rompu, les habitants ont le sentiment d’être abandonnés », ajoute Lydie Mahé.

Les médiateurs

Ils vont être six, quatre hommes et deux femmes, dont l’une est l’encadrante du groupe. Du lundi au samedi, de 9 heures à 22 heures, ils vont arpenter la ville. Lors de grands événements (comme les Escales ou la Fête de la Musique), ils veilleront plus tard. Le groupe va être divisé en deux pour former des équipes de trois personnes (minimum deux pour aller sur le terrain) qui se relaieront la journée. « Ils ont été recrutés suivant leur implication associative. Ils habitent différents quartiers de la ville », souligne Bernard Lustier, chargé de la mission médiation.
Les médiateurs vont donc apaiser les tensions, prévenir les conflits de la vie quotidienne, renouer le dialogue social entre les personnes et resserrer le lien entre les institutions et les habitants le tout en discutant avec tous, pas seulement avec les jeunes. « Leur seule arme, c’est le dialogue », rappelle Bernard Lustier. Pour cela ils ont tous eu une formation. Les équipes ne vont pas intervenir dans l’urgence. Par exemple, s’il y a tapage nocturne, ils ne viennent pas à deux heures du matin mais en cas de problème répétitif. « C’est un travail dans la durée », précise Bernard Lustier. Ils pourront alors les rediriger vers d’autres partenaires. Les médiateurs interviennent suite à des mains courantes ou à des demandes au 02 40 00 40 40 ou à mediateurs@mairie-saintnazaire.fr
 

Auteur : JRC | 20/06/2012 | 5 commentaires
Article précédent : « Coups de pouce fête ses cinq ans »
Article suivant : « Farniente festival, des musiques libres et sentimentales »

Vos commentaires

#1 - Le 21 juin 2012 à 09h55 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
euhhhh bien bien

c'est une bonne initiative qui montre bien que les citoyens ont besoin de repères et de cadres de vie

sera t il possible de les réinterroger à mi chemin de leur mission ?

maintenant, j'ai pas compris un truc. ils interviennent entre 9H et 22H et un peu plus bas dans l'article, on parle d'intervention en cas de tapage nocturne. la nuit ne s'arrête pas à 22H.

mais ceci dit, c'est bien
#2 - Le 21 juin 2012 à 22h58 par Victoire, Saint-nazaire
Très bonne initiative, mais il faudra nous tenir informé en toute objectivité et transparence des actions menées.
#3 - Le 22 juin 2012 à 08h54 par GUILLARD France, Saint-nazaire-ouest
Encore des emplois créés, qui au résultat donneront quoi?

Qui se déplace pour du tapage nocturne?

Quand les policiers arrivent bien après "la bataille" faute de personnel la nuit, quels constat peuvent-ils faire?

Les dépôts de plaintes sont pris en main-courantes alors? ça n'est pas demain que ça arrêtera.
#4 - Le 23 juin 2012 à 11h53 par Alex Delwest, Saint-nazaire
Madame Guillard, vous passez votre temps à vous plaindre justement des incivilités et pour une fois que l'on vous propose quelque chose, ça ne vous plait pas encore!

Avez-vous déjà posté un message positif sur ce site?

Ce sont des "médiateurs", laissez-leur le temps d'essayer avant de critiquer!

Il s'agit d'une décision prise par la mairie il y a un an, validée en conseil municipal il y a quelques mois.
Il y a eu un appel à candidatures et une procédure de recrutement.

Je souhaite bonne chance à cette équipe.
#5 - Le 28 juin 2012 à 17h36 par shogun, St Nazaire
Bonne chance à ces médiateurs « dans un environnement qui se dégrade mais qui reste gérable »
Bonne chance en effet , car dans notre ville une minorité d'éléments antisociaux pourrisse la vie des plus faibles , dégrade notre ville .
Apaiser les tensions , prévenir le conflits noble tâche !
Mais en tant que Républicain , je fais surtout confiance à la loi et à ses représentants les forces de l'ordre .

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter