Saint Nazaire Infos

Marée d’art à Saint-Marc

Un titre joliment trouvé pour une idée originale, inviter au lâcher prise,le temps d’une exposition éphémère sur la plage.

Parce que la chasse aux crabes et aux bigorneaux et les pâtés de sable à marée basse, ça va bien un moment. C’est comme ces baignades à n’en plus finir et la crème obligatoire pour ne pas rougir et la casquette pour ne pas attraper un « coup du soleil ».
Nous voilà donc sur la plage emblématique de Saint- Nazaire, celle de Monsieur Hulot qui va accueillir le premier septembre le festival Farniente*. Aujourd’hui, on ne fait pas, non plus, la sieste relax, on s’active aux deux coins de la plage.
Une vingtaine de « plasticiens » ont répondu à l’invitation de l’association Culture Loisirs de Saint -Marc. Yves Ryo, son président, à l’origine de l’idée, semble satisfait : « Il n’y a que trois peintres cette année, mais beaucoup plus d’installations ».

 

Yam bombing et peintures sur rocher

Le yam bombing, très « tendance concept » consiste à recouvrir des objets de laines tricotées…Sur la plage, cela donne un morceau de palissade très rigolo.
On a aussi préparé la flottille de Monsieur Hulot, bateaux de papier attendant la grande marée de l’après-midi pour rejoindre les cargos qui sillonnent au large.
Une famille « alien » recouverte de journaux collés, s’apprête à aller à la pêche à la crevette. Un peu plus loin, des carrés de fleurs rouges ; à côté, une structure en ferraille où sont accrochés de drôles personnages et un bouquet de fleurs aux pétales- coquillages.
À l’autre bout de la plage, on s’active avec des pinceaux. Le support n’est pas une toile de lin, mais, un tronc d’arbre ou des rochers.
« On a demandé aux enfants ce qu’ils préféraient, la réponse a été unanime : les rochers ».
Acté donc pour le petit groupe qui peinturlure avec des peintures à base d’argile (biodégradables pour rassurer les écolos tendance Nicolas H.). Bon, c’est pas terrible, mais, « C’est rigolo de peintre sur des cailloux, et puis, on peut faire n’importe quoi, y’aura pas de note à la fin » déclare un jeune garçon absorbé.
Dans la crique suivante, encore des installations des cercles et des messages réalisés au râteau qui donnent plus de sens vu d’en haut, en les surplombant du chemin côtier.
Cet investissement des lieux est particulièrement réjouissant, même s’il ne dure que le temps d’une marée. Rien de très spectaculaire, mais, pour une fois, l’art n’est pas dans la rue, mais sur le sable et l’estran constate Monsieur Hulot qui observe inlassablement sa plage.
 *Tout sur le festival Farniente : http://www.saintnazaire-infos.fr/farniente-festival-des-musiques-libres-et-sentimentales-23-43-1527.html

 

Auteur : JRC | 19/08/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Farniente, Le festival »
Article suivant : « Aux Escales, l’Inde sous toutes ses formes »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter