Saint Nazaire Infos

Magazine municipal : la stricte application du règlement intérieur

La nouvelle version du magazine municipal avait fait polémique. Le groupe Désirs de ville s'étant plaint du traitement de sa parole.

Saint-Nazaire infos avait relaté en son temps les récriminations du groupe Désir de Ville contre la place qui lui était réservée dans le magazine municipal, et s'était plaint au Préfet (voir articles précédents) puisque la surface dédiée à chaque groupe n'était pas proportionnelle au nombre d'élus. Celui-ci a fait un rappel au règlement. Le maire a pris acte. Il apporté ses commentaires.

Pour David Samzun c'était pour « donner de l'attention a la minorité » qu'il avait souhaité donner le même espace d'expression à chaque groupe. « C'était un geste de la majorité » (les groupes de la  majorité disposaient d'une page et les oppositions une à partager à part égales.
« Le règlement vous voulez l'appliquer, je vais l'appliquer, et à la lettre », martèle le maire.
Yvon Rénevot (PC)  notera une fausse « victoire  de Ludovic Le Merrer, qui fait perdre tous les groupes d'opposition». Quant à Lydie Mahé, elle se réjouit, le groupe socialiste et divers gauche est gagnant et « super-content ».


 

Auteur : LY | 22/11/2014 | 3 commentaires
Article précédent : « Conseil municipal : Anticor fait un flop »
Article suivant : « L'alvéole 12 sera réaménagée »

Vos commentaires

#1 - Le 25 novembre 2014 à 15h40 par zack moullec, St-nazaire
Ca s'appelle un retour de bâton! Mort de rire!!!
#2 - Le 25 novembre 2014 à 16h03 par Le Marrant
On touche le fond.
Mais qui est vraiment ce M. Le MERRER? Venu de nul part et se revendiquant de tous, il détruit par sa folie du pouvoir et de la fenêtre médiatique la plus grande des forces de la démocratie, la parole publique.

Comment les membres de son groupe politique peuvent suivre une telle absurdité ? De plus M. Le MERRER se permet de penser que Lui a plus de chose à dire que les autres... mais de quel droit?
Depuis mars, son discours est creux et seul sa position sur la question bretonne est déroulé (avec les bévues qu'on lui connait).
Bref à vue d'oeil, le groupe Désirs de Ville (dont un commentateur à révélé les liens de subordination interne) est bien faible pour porter une opposition constructive et vivace.

Fermons les yeux jusqu'en 2020, je ne vois que ça.
#3 - Le 25 novembre 2014 à 16h58 par Jean-louis Garnier
l'article L.2121-27-1 du Code général des collectivités territoriales(CGCT, dispose que « dans les communes de 3 500 habitants et plus, lorsque la commune diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d'information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, un espace est réservé à l'expression des conseillers n'appartenant pas à la majorité municipale », étant entendu que « les modalités d'application de cette disposition sont définies par le règlement intérieur » Il est donc clair que M. Samzun n'a pas à mélanger pour son calcul l'espace qu'il doit aux expressions des oppositions et celui des groupes qui constitue sa majorité laquelle par ailleurs dispose de tout le bulletin municipal. Selon le Conseil d'état "Répartir équitablement l’espace entre les différentes sensibilités d’opposition peut alors conduire à octroyer soit le même espace à chaque expression d’opposition, soit un espace proportionnel en fonction du nombre d’élus par groupes politiques, bien que le juge administratif a pu indiquer que l’article L.2121-27-1 du CGCT n’impose pas ce mode de calcul. je recommande aux parties en cause une lecture en commun de http://www.lettreducadre.fr/9772/expression-des-elus-opposition-dans-le-bulletin-municipal-information-democratie-locale/#fnref-16

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter