Saint Nazaire Infos

Ludovic Le Merrer n'est toujours pas satisfait du magazine municipal

Par courrier en date du 24 octobre 2014, Le Préfet indiquait que chaque groupe devait disposer d'une surface d'expression proportionnelle à son nombre d'élus dans le magazine municipal. Le groupe d'union de la droite et du centre dénonce le numéro de novembre où la règle n'aurait pas été respectée.

Ludovic Le Merrer n'est toujours pas satisfait du magazine municipal


« Le courrier du 24 octobre nous a rétablis dans nos droits en matière  de liberté d’expression politique dans le journal municipal.
Le Préfet a demandé à Monsieur le Maire de Saint-Nazaire de nous réserver sans délai une  place proportionnelle au nombre d’élus composant notre groupe ainsi que d’une police  de caractères identiques à celles des autres groupes politiques pour en faciliter la lecture.
Le maire de Saint Nazaire refuse d’appliquer le rappel à l’ordre de Monsieur le Sous-
Préfet en remettant aux calendes grecques le respect de notre droit d’expression et plus grave  encore, il a fait modifier dans le Saint-Nazaire magazine de novembre une partie de notre  texte, en l’occurrence l’intitulé de notre groupe politique en effaçant « L’union du Centre et  de la Droite : UDI – MODEM – UMP » sans nous en informer avant la publication.

Ce n’est pas parce que Monsieur Valls veut se rapprocher des centristes ces derniers
jours qu’il faut faire oublier l’alliance du centre et de la droite que nous incarnons
désormais à Saint Nazaire.

Notre liberté d’expression en tant qu’élus majoritaires de l’opposition est en conséquence  une nouvelle fois bafouée.

Aussi, au vu de ces éléments portant gravement atteinte au principe de légalité des actes des  collectivités territoriales, et à nos droits élémentaires d’élus de l’opposition, nous avons une  nouvelle fois sollicité l’intervention de Monsieur le Préfet.

Que de temps perdu pour faire valoir un droit des plus élémentaires !!!
Nous ne céderons pas !!! Nous exigeons le respect de la loi sans délai !!!

Monsieur le Maire se veut le défenseur de la démocratie participative, qu’il respecte
déjà les élus de Saint-Nazaire dans leur droit le plus fondamental, le droit d’expression. »
 

Interrogé le maire a fait savoir que le sujet serait abordé au conseil municipa du 21 novembre.

05/11/2014 | 3 commentaires
Article précédent : « 590 Nazairiens candidats aux conseils de quartiers »
Article suivant : « La droite continue de se donner en spectacle à la CARENE »

Vos commentaires

#1 - Le 06 novembre 2014 à 15h37 par franck berthelot, St-nazaire
Je veux bien mais faut pas pousser non plus!
Le numéro de novembre est bouclé le 21 octobre!!!
Le courrier du 24 du préfet ne risquait pas d'être appliqué, il le sait!
#2 - Le 06 novembre 2014 à 17h41 par camael
Et hop, un autre boomerang.
Tout ce qu'entreprend Lemerrer il se le reprend en pleine figure.
J'espère que D.Samzun va lui donner une bonne leçon.
Marre de ces politiques que se battent pour leur ego, ça n'apporte rien aux nazairiens.
#3 - Le 06 novembre 2014 à 20h24 par Franck, Saint-nazaire
Il est rigolo ce garçon.
Je suis sûr qu'il est tout fier de lui. Enfin il a gagné une bataille ... ! Pour un looser on ne peut que le féliciter.
Mais au fait qu'a-t-il gagné au juste?
Vous pouvez m'expliquer la rédac? Moi pas sûr de comprendre...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter