Saint Nazaire Infos

Libre Gauche Nazairienne souhaite un débat sur la baisse de la population nazairienne

Dans un communiqué intitulé « Drôle de silence sur un point crucial à moins de trois mois des municipales », l’association citoyenne Libre Gauche Nazairienne, qui a pris le relais de Label Gauche réagit à l'annonce de la baisse de la population de Saint-Nazaire et propose ses solutions.

« Cette baisse tendancielle en dessous de 70 000 habitants, (à moins de 68000), devrait interroger  profondément sur la politique menée. Elle confirme une impasse et l’impossibilité, de faire grossir dorénavant la ville, selon les choix de la municipalité sortante.

Monsieur Batteux croyait développer l’attractivité de Saint-Nazaire par une politique de construction diversifiée et les équipements pour une ville plus grande que ce qu’elle est en réalité. Rêvant d’une ville de 80 000 habitants il a engagé des investissements aujourd’hui relativement inadaptés et demain lourds à amortir en période de vaches maigres. Pour mémoire : des ambitions culturelles dont certaines décalées comme le LIFE, un « Ruban Bleu » mal positionné sur un marché surestimé, un quartier d’affaires à la gare qui n’a pas trouvé les destinataires et utilisateurs attendus, un tracé de réseau urbain et un type de transport en commun globalement mal adapté et déséquilibré.
Cela n’interroge-t-il pas les candidats aujourd’hui déclarés ? Quel type de développement veulent-ils pour Saint-Nazaire ?

Seul, M. Samzun, interrogé, a rappelé son postulat pour le développement de la ville. Rien de nouveau, comme s’il n’avait pas tiré les leçons du passé : miser sur l'habitat individuel. En clair essayer de retenir par une meilleure offre de logements, les jeunes couples tentés de s’installer dans les communes voisines, et tenter d’attirer d’ailleurs une population avec pouvoir d’achat et dynamisme. Le développement par une construction attractive.

À Libre Gauche Nazairienne, notre postulat est tout autre. Si bien entendu, la ville doit demeurer accueillante, il s’agit d’agir, sans attendre de l’extérieur une population qui renforcerait la ville, consolider l’enracinement des Nazairiens, privilégier les investissements de formation, d’éducation populaire, d’échanges, imaginer des structures d’incubation des initiatives pour donner à la population les moyens de sa promotion, de la diversification économique, de l’innovation et de la lutte pour de nouveaux emplois. Pour nous, le développement de Saint-Nazaire et l’avenir des Nazairiens passe par une lutte renouvelée et prioritaire pour l’emploi, la diversification économique et la mobilisation de toutes les bonnes volontés.

Une politique d’accroissement de la population n’est pas en soi un objectif s’il laisse intact les inégalités sociales. Ce qui l’est, c’est d’en changer la structure sociale par la bataille pour l’emploi et pour des revenus meilleurs ».


 

09/01/2014 | 5 commentaires
Article précédent : « La liste de David Samzun « Saint-Nazaire fraternelle et inventive » »
Article suivant : « Le Front national en campagne à Saint-Marc-sur-mer »

Vos commentaires

#1 - Le 10 janvier 2014 à 14h51 par Jean-Louis Garnier
En quoi ce que libre gauche dit est différent de ce que disent et font les socialos au pouvoir : même idéologie, même négation du réel
#2 - Le 10 janvier 2014 à 15h04 par Pierre-Yves, Sn
Bonne idée qu'un débat sur le sujet...
#3 - Le 10 janvier 2014 à 21h33 par Mat
Au cours de ce municipe, la population (entre 2008 et 2011) ne "baisse" pas, elle stagne (augmente très peu), c'est différent...

Mais il est certain que les objectifs ambitieux fixés initialement ne seront pas atteints !

Construire de nouveaux logements c'est très bien, mais des logements "quelconques" vendus à prix d'or n'était certainement pas la bonne solution.

(Même si il faut reconnaitre qu'on assiste en parallèle à une montée en gamme de Silène qui construit et réhabilite de nombreux nouveaux logements sociaux).

La politique de l'habitat n'est donc pas devenu le levier qu'elle devait être...
#4 - Le 14 janvier 2014 à 12h23 par PAT, Saint Nazaire
En quoi Jean Louis Garnier dont l'idéologie est plus extrême que celle du FN propose-t-il quelque chose de pertinent ?

Monsieur Garnier ? combien de fois avez vous voté contre le budget lors de ce municipe ?
#5 - Le 14 janvier 2014 à 16h12 par UMPHilare
PAT, je n'ai voté qu'un seul budget de Batteux celui qui appliqué le plan de relance du gouvernement Fillon. j'ai voté contre tous les autres et contre toutes les augmentation de taux!
Si vous pouviez expliquer en quoi "mon" idéologie est plus extrême que celle du FN , j'en serais ravi mais paraphraser ma question n'est pas lui répondre d'autant que je ne prétend pas présenter une liste mais juste y défendre quelques idées libérales conservatrices ! il est vrai que pour les rouges responsables de 100 millions de mort les extrémistes sont les autres.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter