Saint Nazaire Infos

Les Verts, Europe Écologie, le Parti de Gauche, le NPA et l’UDB empêchent la tenue du conseil d’agglomération de la Carène.

Le conseil devait voter ce soir une participation financière de 2,887 m€ au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes. De nombreux militants ont pénétré dans la mairie en scandant « non à l’aéroport »

À quelques minutes du début de séance, deux individus sont entrés dans la salle du conseil et ont aspergé les tables de lisier et lancé des œufs. Certains élus dont David Samzun ont vu leur veste de costume dans un triste état.

Joël Batteux Président a dû se résoudre à annuler le conseil et déclara : « Le prochain conseil se tiendra et le moment venu chacun pourra s’exprimer sur le fond et y compris sur la forme. J’ai vu dans le hall de la Mairie des gens qui prétendent nous apprendre à faire fonctionner la démocratie, la décision sera prise comme elle a été prise par la Région, le Conseil général, la communauté urbaine de Nantes, elle sera prise par Cap Atlantique, toutes les vociférations ou les puanteurs n’y feront rien."

Marie Odile Bouillé et David Samzun se sont dit choqués par le comportement de certains qui donnent une bien mauvaise image du mouvement écologiste.

Les élus verts de la région ont condamné ces actes, alors que les militants criaient « compromission ».

Pour les partis de Gauche il y a une ambiguïté, les élus verts devraient démissionner de l’exécutif à la Région pour montrer leur désapprobation au projet.

Ces événements auront certainement des répercussions sur les choix politiques aux prochaines cantonales.

Cap Atlantique doit voter à son tour dans 2 jours une participation de 2,887 m€

Auteur : JBR | 19/10/2010 | 8 commentaires
Article précédent : « Saint-Nazaire   18 000 personnes manifestent dans les rues, et 18 interpellations au final »
Article suivant : « David Samzun : "Soyons les plus nombreux possibles dans la rue !" »

Vos commentaires

#1 - Le 20 octobre 2010 à 09h46 par Gilles
Qui a dit " soyons les plus nombreux dans la rue" ? D. Samzun hier au même endroit.

L'appel à la voie de fait comme moyen de gestion de la société se retourne contre son auteur.

La démocratie c'est dans les urnes qu'elle demandent que l'on soit les plus nombreux !
#2 - Le 20 octobre 2010 à 18h26 par seb
Oui comme le commentaire précédent c'est immédiatement à David Samzun que j'ai pensé.
Ce genre d'individu peu démocrate aime mettre la pagaille mais pas en être victime.
Ridicule!
#3 - Le 20 octobre 2010 à 19h44 par Briand, Lorient
Qui de l'UDB? A ma connaissance, nous n'étions pas dans le lot...
#4 - Le 21 octobre 2010 à 05h34 par Wil
Parce qu'aller dans la rue pour manifester est "une voie de fait" maintenant ? Eh...Gilles et Seb, les apprentis Sarko ... on est en démocratie et notre pays n'est pas encore devenu totalement totalitaire !
#5 - Le 21 octobre 2010 à 08h07 par Gilles
La démocratie s'est manifester tranquillement puis se disperser et laisser la voirie retrouver son usage premier.
Bloquer les carrefours, les dépôts de carburant,et attaquer les forces de police n'a rien à voir avec l'exercice des libertés démocratiques, WIl, absolument rien§
Or, dans la situation actuelle, l'appel de M. Samzun est pour le moins ambigu.
#6 - Le 24 octobre 2010 à 11h31 par Gilles
C'est la réaction immédiate qui vient à l'esprit lorsqu'on voit David Samzun, sa veste à la main, l'air dépité sur les photos de la presse locale.
L'adjoint et successeur pressenti de J.Batteux a-t-il fait le rapprochement avec sa dernière intervention sur infos-Web ? Les sociaux démocrates n'ont rien à gagner à fréquenter ces adversaires résolus de la démocratie que sont les trotskystes et autres pastèques que l'on aperçoit à l'œuvre derrière une mobilisation politique antigouvernementale qui a de plus en plus de peine à se cacher derrière un mouvement social qu'elle manipule !
Par ailleurs, en dehors d'appeler à la loi de la rue , que propose M. Samzun, sur le sujet ? La baisse de 10% des retraites Sécu en 2010 ?
La loi de la rue vient de l'atteindre à travers un jet de purin ;
#7 - Le 24 octobre 2010 à 19h33 par les irréductibles gaulois(e)s
Europe Ecologie-les verts et la coordination, double jeu?

Le financement pour le projet d'aéroport de notre dame des landes devait être voté par la communautés de communes de la Carène (dont fait partie Saint Nazaire), à l'hôtel de ville de Saint-Nazaire, à 18h30, ce mardi 19 octobre.

De nombreux militants, de différents partis politiques et quelques libertaires, ont manifesté bruyamment leur opposition à ce projet, dans l'hotel de ville. Certains libertaires ont décidé de passer à l'acte, pour empêcher le vote du projet de l'aéroport. Ils ont ainsi déversés du purin sur tous les dossiers des élus et cassés des œufs sur leur si belle moquette!

Cette action a porté ses fruits puisqu'elle a permis d'annuler la réunion du conseil communautaire, et donc le vote du financement de l'aéroport; mais aussi d'éclaircir les positions politiques et militantes de chacun.

Cependant, des échanges vifs ont déjà eu lieu, avant l'action, entre des paysans libertaires et des membres de la confédération paysanne et de la coordination, dont Julien Durand qui a frappé à coups de poings un paysan libertaire parce qu'il "n'avait rien à faire là et qu'il allait foutre le bordel".

De plus, Julien Durand et d'autres paysans se font le jeu des élus en dénonçant l'action des libertaires, qui a pourtant permis de gagner du temps contre le projet et d'établir une visibilité politique, ce que Julien Durand aurait dû soutenir, lui qui se déclare opposé fermement à l'aéroport. Que font certains militants dans la coordination?!

Les verts et Europe écologie qui se trouvaient à la fois dans le conseil et à la fois parmi les manifestants, ont été, après l'action, invectivés sur leur position troublante aux cris de "trahison! Compromission! Courage politique d'Europe Ecologie! Démission des élus!".

Ainsi, ces cris ont permis d'interrompre un élu des verts qui s'apprêtait à dénoncer l'action, pour se dédouaner auprès du PS. Certains des membres des autres partis ou organisations présentes, mais aussi de nombreux jeunes qui nous ont rejoints ensuite, ont dénoncés le double jeu flagrant des verts et d'Europe Ecologie, et cette action va apparemment créer une clarification de l'engagement, qu'a à prendre chaque individu, collectif, orga ou parti, pour lutter contre l'aéroport.

Seule la lutte radicale fera reculer le projet!

Et non des manifestations timorées et centralisées comme cela s'est déroulé à Nantes, lors du vote pour le financement de l'aéroport par Nantes Métropole et le conseil général!

Vive la lutte décentralisée et autogérée!

Les irréductibles gaulois(e)s
#8 - Le 09 février 2011 à 19h01 par baba
Se parant des atours de la démocratie qu'ils aspirent à incarner, ils nous font le coup de la légitimité...
Aussitôt élus, ils se sont enfin sentis appartenir à la grande technocratie démocratique qui sait tout et a raison contre tous, arguant qu'ils ont été élus.

Pitoyable.
Un ex-gauchisant dégouté par les politiques, y compris ceux de gauche, qui a compris la nécessité de se passer de ces guignols.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter