Saint Nazaire Infos

Les urgences de l’hôpital soufflent enfin

Fin du conflit après 16 semaines de grève aux urgences de Saint-Nazaire. Les revendications ont été en partie satisfaites. La bataille est gagnée mais la guerre pour la survie de l’hôpital public et de ses personnels continue.

Enfin ! La grève des personnels des urgences de l’hôpital de Saint-Nazaire a pris fin ce lundi après 4 mois de lutte. Cette décision fait suite à la réouverture du dialogue avec la direction qui a eu lieu le matin. La direction a proposé des solutions qui satisfont globalement les syndicats : pour les urgences, de passer de 50 à 100 mensualités et pour le Plan de Redressement et de Modernisation (PRM), le retour des bonifications d’échelon 2011, le maintien des avancements de grade hors ratio et le maintien du calcul de l’assiette de la prime de service comme les années précédentes. La proposition de la direction a été validée par l'assemblée générale du personnel réunie le midi même qui a voté à l'unanimité l'arrêt de la grève.
    « Les personnels sont très heureux de ces 100 mensualités, explique Céline Russeau de la CGT, évidemment ce ne sont pas les 18 postes demandés mais ces mensualités sont l’équivalent de huit postes infirmiers. Sauf que ce seront des renforts attribués au service au niveau des infirmiers, des aides soignants et des brancardiers. Les plannings, pas encore définis, seront répartis selon les temps forts comme l’été ». Des renforts contractuels qui vont aider les personnels à souffler… Jusqu’à l’entrée dans la Cité sanitaire où les postes vont être remis à plat. Un audit de trois jours va être lancé en juin par l’Agence régionale de la santé pour voir si l’hôpital a véritablement besoin de renforts.
    La bataille est gagnée mais la guerre continue, le champ de bataille se déplaçant sur le terrain du PRM, les avancées étant jugées insuffisantes. « Nous allons maintenant nous battre contre le plan économique. Une assemblée générale du personnel aura lieu demain dans la journée. Nous allons aussi rencontrer de nouveau l’ARS en juin », ajoute Céline Russeau. Rien n’est perdu, cette victoire donnant encore plus d’espoir et de volonté.

Auteur : AP | 30/05/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Le centre-ville prend des Z’airs de fête »
Article suivant : « Enlisement de la grève à l’hôpital de Saint-Nazaire »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter