Saint Nazaire Infos

Les trésors verts de Saint-Nazaire

Les espaces verts de Saint-Nazaire sont nombreux et variés. Entre boisements et plans d’eaux, certains noms sont familiers, d’autres moins. Découverte ou redécouverte de ces lieux.

espaces verts

Savez-vous combien d’espaces boisés il y a sur le territoire de Saint-Nazaire ? Avec sa réputation de ville industrielle, beaucoup l’imaginent en acier et en béton. En fait, un grand nombre de terrains agricoles font partie de son territoire ; et c’est sans oublier les « poumons verts » qui offrent des lieux de détente aux Nazairiens. Tout le monde connaît le parc paysager, mais il ne s’agit pas vraiment d’un espace boisé. Ces derniers sont disséminés sur tout le territoire de la ville à Porcé, Avalix, Beauregard, Dissignac… La ville développe une politique d’espaces naturels comprenant la réduction forte de la consommation des espaces naturels, la pérennisation des espaces agricoles, l’identification et protection des espaces naturels non agricoles, l’identification de la trame verte et bleue de la commune et protection des éléments qui la constituent et l’inscription d’une ligne « boisements » de 600 000 € au PDD.
 

Huit espaces verts

Le bois d’Avalix est un bois urbain d’environ 5 hectares avec des cheminements et des clairières. Il a pour vocation les loisirs et la promenade. Il assure la connexion du Parc Paysager avec le Bois Joalland. Son entretien est assuré par une société d’insertion.
Le bois de Porcé est composé d’un talweg boisé à l’Est et d’une clairière boisée à l’Ouest. Sa vocation est de participer à la frange boisée littorale et à la coulée verte Océanis-plage de Porcé. La majorité des promeneurs y viennent pour son parcours sportif, rejoindre le littoral via un cheminement boisé, se reposer dans la clairière…
La continuité des étangs est constituée des trois étangs de Guindreff, Québrais et la Belle Hautière. Soit 14 hectares dont 9 sont composés des plans d’eau. Ils permettent de faire des balades plus ou moins longues, des activités sportives comme la voile ou le VTT et de pêcher. Ils vont être réaménagés dans les mois prochains car les berges commencent à s’effondrer : « nous voulons densifier le bois et re-conforter les berges de l’étang de Guindreff via des plantes aquatiques », explique Bernard Garnier.
La forêt de Beauregard est un mélange de boisements plantés par l’homme et de taillis naturels de 8 hectares. Situé près du Leclerc à L’immaculée, il est majoritairement connu et utilisé par les riverains. Ce sont surtout des promenades, des activités sportives et des jeux pour les enfants que viennent y faire les promeneurs.
L’étang de Marsain coupé en son milieu s’étend sur une zone de 8 hectares. Cet espace naturel situé à l’Immaculée offre la possibilité de se promener en toute quiétude en longeant les berges.
Le boisement de Dissignac est constitué d’un boisement naturel diffus sur parcellaire morcelé et de haies bocagères. Ce sont des bois privés, peu connus et uniquement pratiqués dans le cadre de l’itinéraire vélocéan. « Nous avons une réflexion en cours à propos de ces bois privés : plutôt que de prendre sur des espaces naturels agricoles, nous voudrions redensifier des zones déjà boisées. Début juillet, nous avons rencontré une cinquantaine de propriétaires. Nous souhaitons aider ceux qui le souhaitent à gérer et reboiser leur terrain », ajoute Bernard Garnier.
Le boisement des Croix Sagot est un boisement naturel diffus sur différentes parcelles. Il a pour vocation d’être un poumon vert de la ville. Comme le boisement de Dissignac, ce sont des bois privés et donc fermés au public, dont la mairie espère renforcer le boisement, en accompagnant les propriétaires.
Le bois de la Châtaigneraie est un boisement laissé à son évolution naturelle. « Nous avons un accord avec la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), pour qu’il soit un refuge pour les oiseaux. Nous n’entretenons pas du tout le bois qui est laissé à son état naturel », précise Bernard Garnier.
 

Auteur : AP | 17/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Trophée Jeunes talents Yountiss 2011-2012 »
Article suivant : « Algues vertes : réouverture des plages Nazairiennes »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter