Saint Nazaire Infos

Les sciences font peau neuve au lycée Aristide Briand

Deux nouveautés seront présentées demain, lors des portes ouvertes du lycée Aristide Briand. L’objectif est notamment de favoriser la poursuite d’études plus longues après une formation technologique et de proposer d’autres voies pour faire des sciences.
Annie Castagné, la proviseure, Daniel Dréau, chef des travaux, et Corinne De Zotti, proviseure adjointe.
Annie Castagné, la proviseure, Daniel Dréau, chef des travaux, et Corinne De Zotti, proviseure adjointe.

Le lycée Aristide Briand organise ce samedi une journée portes ouvertes. L’occasion notamment de présenter deux nouveautés pour la prochaine rentrée : l’ouverture d’une série sciences et technologies de laboratoire (STL) et le remplacement de treize champs disciplinaires en STI au profit de quatre spécialités STI2D.

Avec ces changements, l’objectif est notamment d’augmenter les débouchés dans les filières technologiques. « Avant, l’enseignement était beaucoup plus professionnalisant et dans un domaine précis, explique la proviseure, Annie Castagné. C’était relativement rare d’aller au-delà d’un BTS ou d’un DUT. » Avec ces nouveautés, qui s’intègrent dans la réforme des lycées, les élèves ont de meilleures bases « pour être plus à l’aise dans la poursuite d’études ». Alors que la France manque d’ingénieurs, ces nouvelles orientations devraient favoriser des études plus longues.

D’autres voies vers les sciences

Il s’agit aussi de « faire des sciences d’une autre manière », selon Jacques Royer, professeur de sciences physiques. Par rapport à la filière scientifique générale, l’approche pédagogique est différente. L’idée : « permettre à des jeunes qui sont moins dans la conceptualisation de faire des sciences », annonce la proviseure. En clair, plus besoin désormais d’être un caïd des maths pour se lancer dans des études scientifiques.

La série STL devrait démarrer à la rentrée avec une classe de première. Au niveau national, l’objectif est d’augmenter de 25 % le nombre d’élèves dans cette branche. L’académie de Nantes prévoit 40 % d’ouvertures l’année prochaine. Alors qu’ils étaient 340 élèves à passer un bac STL l’année dernière, ils devraient être 480.

Ouvrir des portes post-bac

Quant au bac STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable), qui succède au STI, une hausse de 35 % est prévue au niveau national. Les élèves suivront dès la rentrée un enseignement transversal, sept heures par semaine contre cinq consacrées à une spécialité. Ils auront le choix entre « architecture et construction », « énergie et environnement », « innovation technologique et éco-conception » et « systèmes d’information et numérique ». Des spécialités « non discriminantes », promet Daniel Dréau, chef de travaux industriels au lycée. « Avant, on travaillait des dominantes quasi-professionnelles. Aujourd’hui, ce n’est pas parce qu’on choisit « architecture et construction » qu’on va faire du génie civil toute sa vie. »


Portes ouvertes ce samedi 19 février de 9h30 à 15h30.

Auteur : CC | 18/02/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Le mouvement ne faiblit pas aux urgences »
Article suivant : « Appel à un débrayage aux chantiers STX »

Vos commentaires

#1 - Le 16 mars 2012 à 20h25 par thobie, La Baule
bonjour
je suis en seconde general et je serais interessé par le bac STL Je suis bon en math et physique le reste reste tres moyen le svt en particulier est ce un probleme pour ce bac??
j aurais aime etre interne dans votre lycee faut il s 'inscrire tot pour avoir une place merci de me repondre

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter