Saint Nazaire Infos

Les salariés de SMCO bloquent STX

Les salariés de SEMCO bloquent toutes les routes menant aux chantiers depuis plusieurs heures. Un message fort envoyé à STX.

Le mouvement dure depuis lundi. Mercredi, la société SMCO a été mise en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce. Ce n’est pas pour autant que les 82 salariés ont décidé de se laisser faire : ils bloquent le boulevard des apprentis depuis hier et comptent bien y rester jusqu’à vendredi et reprendre dès lundi. « Nous ne sommes au courant de rien… Nous voulons des indemnités de licenciement et un reclassement de plus de 25 % des salariés », expliquent Philippe, Gérard, Héléna et les autres.
Et quand les salariés de SMCO bloquent, ils ne le font pas à moitié : toutes les rues sont bloquées du pont jusqu’à Man Diesel par des panneaux, des banderoles, des feux, et eux. Ils bloquent donc, mais assurent être prêts à faire preuve de bonne volonté si STX en fait de même : « nous travaillons avec les Chantiers depuis 24 ans. Nous sommes prêts à lever le blocage s’ils reclassent ne serait-ce qu’une quinzaine de salariés », ajoute Christophe Le Floc’h de la CGT. Un message fort en direction de STX pour sensibiliser l’entreprise aux problèmes de la sous-traitance.

Rencontre avec Marie-Odile Bouillé

La députée se montre très concernée par la liquidation de SMCO, qu’elle qualifie dans un communiqué de « très mauvais coup pour la sous-traitance de la navale. 82 emplois supprimés, c'est aussi 82 foyers précarisés et 82 savoir-faire sacrifiés ». Christophe Le Floc’h et trois autres représentants syndicaux (un de SMCO et deux de SMCN) ont rencontré la députée pendant une heure jeudi après-midi. « Elle nous a écoutés sur les problèmes de la navale et de la sous-traitance », relate Christophe Le Floc’h. Touché par l’attention de la députée, il n’en reste pas moins réaliste : « elle va appuyer notre demande de table ronde avec le sous-préfet ; c’est tout ce qu’elle peut faire. Maintenant tous les pouvoirs publics sont au courant ».
Marie-Odile Bouillé a aussi assuré qu’elle défendrait l'idée d'une nouvelle loi sur la sous-traitance si une majorité de gauche s'installe au Parlement en juin prochain. Le but d’une telle loi serait d'empêcher la concurrence déloyale sur le coût de la main-d’œuvre et de favoriser la mutualisation des moyens entre PME/PMI. « Je viens d'adresser un courrier à François Hollande en ce sens car la Gauche aura le devoir d'apporter des réponses concrètes sur un sujet de cette importance », conclut-elle. Un dossier qui est loin d’être clos.

Auteur : AP | 09/02/2012 | 4 commentaires
Article précédent : « 13e édition du Salon de l'immobilier »

Vos commentaires

#1 - Le 10 février 2012 à 07h27 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
je suis partagé sur ce coup la

oui c'est bien car c'est un beau pied de nez aux chantiers qui ont profité avec arrogance de certaines choses
non c'est pas bien car on a beau avoir des droits (de grève) mais on a aussi des devoirs (dont celui de ne pas emmerder les autres travailleurs)

et pourquoi STX ne rachèterait pas les SMCN, SMCO, Baudet purement et simplement ? après tout, ce sont des activités connexes. avec tout l'argent qu'ils ont recu de l'état, c'est peut etre un juste retour des choses

quant à mme la députée, rien à dire. rien à dire si ce n'est des gesticulations pré-électorales. d'ailleurs, elle est de droite ou de gauche celle la ?
#2 - Le 13 février 2012 à 15h48 par Virginie, Saint-nazaire
Bravo la solidarité monsieur le réfractaire, encore un bel exemple d'humanité!
Comme tout mouvement, si on ne fait pas pression on n'obtient absolument rien.
Vous avez peu de compassion pour les salariés touchés par cette situation alarmante et à mon sens réagissez d'une manière on ne peut plus égoiste. Les résignés ont toujours de bonnes raisons pour se résigner, mais que feriez vous à leur place?
J'espère bien sur que vous n'aurez jamais à vous retrouver dans une situation similaire,le cas échéant je pense que vous aimeriez vous aussi être soutenu. N'oubliez pas que nous avons tous besoin d'un minimum: manger, se loger, nourrir nos enfants et les envoyer à l'ecole...comment accéder à tous ces besoins vitaux sans travail?
Prenez les choses du bon côté, 20 minutes de marche le matin et le soir ça vous aère l'esprit et vous libère des tensions quotidiennes!
A bon entendeur...
#3 - Le 14 février 2012 à 13h45 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
faut pas prendre la mouche Madame Virginie

si vous lisez bien mes messages sur les articles des SMCO SMCN et Baudet, vous constaterez ma compassion et mes regrets pour une telle situation

au contraire, je ne me contente pas de "gueuler" mais aussi de proposer des choses : reprise des activités ET des salariés par STX. c'est pas avoir un esprit constructif ca ? eh eh

non non non, la où je suis moins d'accord (quoi que "amusant" vis à vis de STX) c'est de bloquer l'accès aux autres entreprises. accepteriez vous que votre voisin fasse la greve de la faim devant votre porte d'entrée (parce qu'il a perdu son emploi) et empeche par la meme occasion vos enfants de rentrer chez vous ? non ? faut être logique.

par contre, je comprendrais plus facilement que les salariés de Baudet fasse le blocage des agences bancaires qui leurs refusent des crédits, ou que les salariés de SMCN SMCO fassent le blocage de la mairie (représentant de l'état) pour avoir aider les chantiers et pas eux.

mais il ne faut pas non plus se focaliser sur les SMCO, SMCN et Baudet. pensons aussi à tous ceux qui perdent leur entreprise, leur emploi, ou qu'ils l'ont deja perdu ou qui sont en fin de droit. l'immense majorité de ces pauvres gens ne bloquent pas l'accès à une zone industrielle, ils ne font pas pression comme vous ditez, ils n'obtiennent rien, mais il ne faut les oublier pour autant.
#4 - Le 14 février 2012 à 18h06 par shogun, St Nazaire
Marie-odile Bouillé "empêcher la concurrence déloyale sur le coup de la main d'oeuvre " Notre élue socialiste se serait laissée convaincre par les thèmes de Marine , bravo ! Et bientôt la priorité citoyenne ! Allons un petit effort et enfin vous deviendrez crédible pour défendre les travailleurs Français.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter