Saint Nazaire Infos

Les salariés de l'Apave en grève

Les syndicats avaient des craintes depuis la nomination de Hubert Loriot-Prévost pour l’avenir social d’Apave. Ils se sont mis en grève ce jour car « on commence à vouloir rogner sur des avantages » explique la CGT.

Le groupe Apave est un organisme de contrôle de la maîtrise des risques, avec une offre de prestations techniques et intellectuelles : inspection, bâtiment, essais et mesures, formation, conseil. Toutes visent à augmenter la sécurité des hommes et des biens et à optimiser la performance des organisations. Cette entreprise a 2450 salariés en France et possède plusieurs agences dont une à Montoir et une à Nantes.

Hubert Loriot-Prévost avait été auparavant le PDG de BS Vision (placée en liquidation). Les syndicats pensent que c’est « un spécialiste des restructurations. » http://www.saintnazaire-infos.fr/hubert-loriot-prevost-directeur-general-de-l-apave-a-montoir-25-52-1369.html

La négociation sur l’augmentation des salaires 2012 n’a pas abouti puisque la direction proposait 0 %.
Selon Patrick Vince de la CGT, Hubert Loriot Prévost a voulu casser la grève et a rappelé à la table des négociations en proposant 1 % de hausse au 1er octobre.
Les syndicats ont refusé et c’est environ 50 % du personnel de Nantes qui était en grève aujourd’hui, et 30 sur 40 à Montoir.

La direction voudrait aussi remettre en cause une mutuelle et une prévoyance trop avantageuses.

À ce jour nous n’avons pu joindre le PDG de l'Apave, et nous venons d’apprendre qu’une nouvelle négociation a été proposée par la Direction, le mardi 12 juin à Paris.
 

Auteur : JBR | 07/06/2012 | 6 commentaires
Article précédent : « STX aux Prud’hommes »
Article suivant : « Débouchés importants pour les formations aux métiers verts »

Vos commentaires

#1 - Le 08 juin 2012 à 08h17 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
je me souviens très bien de la nomination de M. Hubert Loriot-Prévost à l'époque et je m'étais exprimé.

maintenant on y voit plus clair et les pions sont avancés.

personnellement, je ne vois pas bien où se situe le problème.
on ne parle la que de réévaluation de salaires et non de plans sociaux avec licenciements à la clé. le personnel devrait se sentir heureux et privilégié d'avoir un travail et un salaire. d'ailleurs, il serait bien de savoir a quel niveau sont ces salaires. parce que si c'est une moyenne de 2500€/mois, il serait décent de fermer la boite à camenbert.

cerise sur le gâteau. pour ceux qui ont déjà travaillé avec un bureau comme l'APAVE, ils savent que ces gens la ne sont pas payés à la rentabilité mais plutot à la présence. et ce au détriment des clients.
#2 - Le 08 juin 2012 à 21h29 par cri de colère ! , 44
franchement les personnes qui s'exprime comme "refractaire" devrait se taire car pour avoir travaillé à l'apave c'est pas 2500 euros mais le smic pour la plupart du personnel et on ne se tourne pas les pousses, j'ai jms été autant pressé comme un citron par ma hiérarchie pour faire le travail de 4 à moi seule. Arrêtons les bétises. Je suis partie pour des raisons de santé qui à ce jour ne sont pas réglés, cette entreprise, achève le personnel, les utilise et les presse jusqu'à la fin alors STOP au gens qui pensent que l'apave ressemble aux fonctionnaires car le personnel trime pour aucune reconnaissance !!!!!!!
#3 - Le 09 juin 2012 à 08h42 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
cri de colère,

j'entends bien ce que vous dites mais j'y vois la qu'une expression contradictoire
vous vous plaignez d'être pressée comme un citron et a coté de ca le personnel demande une augmentation de salaire
si on raisonne sociale et humain, les revendications devraient porter sur un allègement du travail et un meilleur partage des taches
non la, j'entends "on veut bien continuer à être pressés comme des citrons, mais on veut plus de fric"
pour moi c'est paradoxale

maintenant en prenant les choses autrement, les bureaux de contrôle appliquent betement des règles idiotes et dénuées de sens. la France et l'Europe vont crever de leurs réglementations alors que les chinois avancent pendant ce temps et nous mettent minable (c'est un exemple).
j'ai connu des situations ou les bureaux de contrôle ont mis en peril des entreprises cliente et le travail de salariés pour 2 centimètres, ou un PV incomplet et non délivré. j'ai du mal à admettre que l'on réclame de l'humain alors qu'on est en train d'étrangler les entreprises clientes (les memes qui donnent du fric au bureau d'ailleurs) et le personnel qui le compose.

enfin, c'est comme dans toutes les entreprises
quand on ne se sent pas bien dans une entreprise ou qu'on a une divergence avec le patron (celui qui verse le salaire sur le compte bancaire du salarié), on change d'entreprise. si le coté affectif est mis à mal vis a vis du patron, mettez vous a votre compte et vous verrez si c'est aussi simple.
il n'y a qu'a saint nazaire qu'on est dans l'idée d'entrer dans une entreprise et d'y rester toute sa carrière
#4 - Le 11 juin 2012 à 18h50 par cri de colère ! , 44
Nous ne demandons pas qu'une augmentation c'est relevé qu'une chose, mais effectivement cela est pris en compte dans nos conditions car donner autant sans retour, sans aide, sans meilleur partage des taches car dernièrement la réorganisation de l'apave a aggravé la situation. De plus il ne s'agit pas de st nazaire uniquement, d’ailleurs je ne suis pas de st nazaire. Il s'agit de l'apave en général qui se porte mal de l'intérieur à cause des conditions de travail.Je sais ce que c'est de ce mettre à son compte... bref cela est un autre débat qui ne correspond pas à vos pensées déplacer sur des conditions de travail qu'apparement vous ne connaissez pas et nos antécédents non plus,car les apaviens se battent régulièrement pour obtenir une amélioration d'un point de vue humain et non uniquement financier ! Certes la société actuelle est en "crise" mais ce n'est pas une raison pour se laisser bouffer !ne confondez pas les employés, l'apave et également les réglementations. Ce n'est pas les salariés apavien qui font les réglementations, ils travaillent pour les faire respecter, vous aimeriez tant que patron que vos employés ne fasse pas leur travail correctement ? Non et bien c'est pareil pour l'apave, le travail mal fait, c'est l'employé qui sera pénalisé ! de plus l'apave ne fait pas que de la réglementation.
#5 - Le 15 juin 2012 à 17h13 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
merci cri de colère d'apporter ce complément

donc le problème n'est pas nazairien mais français si je comprends bien et le salaire n'est pas la seule motivation. soit.
mais que proposez-vous donc ? Hubert Loriot-Prévost n'est qu'un pion sur l'échiquier APAVE. vous faites sauter le pion/fusible, ok. il se passe quoi après ?

l'APAVE se sent pressée comme un citron, les salariés ne sont plus au top, n'y voient plus clair car leurs conditions (quelles qu'elles soient) ne sont plus réunies, vous subissez la réglementation mais vous vous devez de la faire respecter (je reprends votre expression). bien. mais croyez-vous qu'avec de meilleures conditions de travail et de rémunération, l'APAVE reprendra le chemin de la logique en anticipant les problèmes, en étant force de proposition vis à vis des architectures, des clients, des collectivités locales ? je pense que vous connaissez la réponse au fond de vous même.

vous précisez bien que vous ne faites pas les réglementations et je suis entièrement d'accord avec vous. mais reconnaissez que les bureaux de contrôle n'ont qu'une idée en tête sur un chantier/projet : "se dédouaner et éviter de porter une quelconque responsabilité, au détriment d'une démarche anticipée et constructive". comprenez que vos clients ne sont pas dupes et en ont marre de payer des bureaux de controle pour s'entendre dire "bah non monsieur, ca c'est pas bon, faut refaire"

je comprends que les temps sont durs à l'APAVE. mais à travers ce que je lis, je comprends aussi "on est malheureux", "on veut des améliorations", "on veut des sous", "on est obligés d'appliquer la réglementation", "c'est pas nous c'est eux", "on veut de la considération". dans vos messages je ne vois aucune considération vis à vis de vos clients et les implications que peuvent avoir les problèmes envers eux. un peu égoiste, vous ne trouvez pas ? alors vous avez raison, soyons tous égoistes.
#6 - Le 16 juin 2015 à 14h31 par apavien, Ruelle Sur Touvre
salut réfractaire,
ta vision est réélle et correspond à ce que l'on peut imaginer vu de l'extérieur du métier, par le passé on ne compte pas les usines et les emplois qui ont été sauvés grâce à une "bonne " interprétation de la réglementation qui au passage est décidée par nos politiques et seulement appliquées par les entreprises, en ce qui concerne l'Apave c'est une belle et grande entreprise mais aujourd'hui sa Direction se dirige vers des objectifs qui ne sont pas ceux des salariés ni ceux des clients et c'est ce que traduisent les collègues, enfin ce n'a jamais été en fermant sa gueule que l'on avance , je te propose de t'adresser à une centrale syndicale de ton choix pour suivre une formation sociale et tu verras certaines de tes certitudes changer
bonne journée

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter