Saint Nazaire Infos

Les salariés de Contaldo non payés depuis plusieurs mois

La CGT alerte STX et les médias sur un nouveau cas de salariés sous-traitants étrangers dont les salaires ne sont pas versés.

Après les salariés de Farina qui se sont battus (avec le soutien de la CGT Navale/USM) pour l’obtention de leurs salaires et ceux d’Alcina qui ont réussi à trouver rapidement une solution, c’est au tour des salariés d’un autre sous-traitant de STX de ne pas être payés. Les 12 salariés de Contaldo, non seulement n’ont pas reçu leur salaire, mais en plus n’ont ni contrat de travail et ni fiches de paies. L’entreprise italienne s’occupe de la décoration intérieure de la librairie et de la discothèque du paquebot Divina.
Pour ces salariés, la situation est difficile : certains n'ont reçu que quelques acomptes depuis 6 mois, d'autres n'ont touché ni indemnité, ni salaire, ni acompte depuis 3/4 mois qu’ils travaillent sur le site des Chantiers. « Le problème est ancien, mais les salariés ont commencé à nous demander conseil il y a quinze jours seulement. Ils voulaient une solution en interne », explique Alain Georget de la CGT. Il regrette que les salariés dans ce cas de figure ne viennent demander l’aide des syndicats que lorsque ça devient vraiment insupportable…

Des sous-traitants mal traités

Le montant des salaires impayés (hors charges sociales) est compris entre 1 470 € et 5 950 €. Les salariés présents sur le site sont actuellement menacés par leur patron d'expulsion de leur hébergement à Saint-Brevin et de rapatriement imminents. Les arriérés de salaires atteignent de telles proportions qu'ils ont des difficultés pour se nourrir puisqu' aucune indemnité n'est prévue ni versée à cet effet.
La CGT pointe du doigt ce système de poupée russe des sous-traitants de STX puisque Contaldo est dite de rang 2, soit une société sous-traitante de Bolici qui est elle-même sous-traitante de STX. « Tous les salariés dans ce genre de cas de figure sont des sous-traitants étrangers, en ce moment se sont surtout les Italiens qui en souffrent », souligne Alain Georget. Le syndicat est intervenu auprès de la direction de STX afin qu’elle apporte une réponse immédiate à cette situation inacceptable. L’inspection du travail a aussi été alertée. La CGT dénonce ces scandales répétitifs et exige que soit mis fin au système de sous-traitance en cascade et au moindre coût mis en place par la direction de STX.

12/04/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « La foire de printemps se termine sous un orage de grêle »
Article suivant : « Projet Odin, la colère de la CGT »

Vos commentaires

#1 - Le 12 avril 2012 à 18h02 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
bien alors la CGT ?

du retard à l'allumage ?

ca fait 3 ou 4 mois que ca dure et on ne réagit que maintenant ?

bahhh oui, je suis bête
ils peuvent pas être partout

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter