Saint Nazaire Infos

Les « Pigeons Nazairiens » ont réalisé une étude sur la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

L’association qui combat le taux exorbitant de 60% de taxe d’habitation sur les résidences secondaires, vient de réaliser une étude sur la taxe d’enlèvement sur les ordures ménagères .

« Les élus socialistes de la majorité municipale s’en prennent encore une fois aux résidents secondaires pour justifier la majoration de 60% de leur taxe d’habitation. Dans le numéro d’avril de « Saint-Nazaire magazine », ils ne prennent plus de gants : « Il est nécessaire d’inciter les propriétaires de ces résidences à remettre sur le marché leurs biens ou, à défaut, à contribuer à l’impératif de solidarité via l’impôt aux collectivités locales ». Autrement dit : Partez ou payez ! Allez ouste, foutez le camp, on ne veut pas de vous ici ! Après la discrimination vient l’exclusion. Pas très républicain ! » Souligne l’association qui vient de sortir ses conclusions sur le dossier des ordures ménagères.

 « Notre Collectif pour la Non Discrimination Fiscale à Saint-Nazaire, "Les Pigeons de Saint-Nazaire" a réalisé une enquête comparative auprès de ses membres, qui  y ont une résidence de vacances. »

La comparaison réalisée porte sur 5 villes :

Saint Nazaire – Elancourt – Villebon / Yvette – Nantes – Colombes

Le montant de la TOM payé correspond à la base de référence des impôts fonciers multipliée par un pourcentage spécifique à chaque ville. 

Cette taxe ne s’appuie donc en aucun cas sur une réalité de volume ou de poids de déchets par habitation, lié au nombre de résidents ou à la durée de la présence mais uniquement sur la localisation de l’habitation. (En moyenne vue sur mer = deux fois plus cher)

Le graphique ci-dessous montre la disparité de pourcentage sur les cinq villes comparées.

Le deuxième graphique représente le nombre de passages réalisés par an en cumulant ordures ménagères, emballages, déchets verts, encombrants, verres.

Là aussi des écarts importants de prestation sont à constater.

Le troisième graphique correspond au coût moyen d’un passage et afin de se dédouaner des écarts liés aux bases foncières différentes par ville nous avons pris la valeur moyenne des cinq  soit 3500€.

Ce coût moyen en €  d’un passage permet donc de faire une « vraie » comparaison des performances par ville.

08/06/2018 | 1 commentaire
Article précédent : « La Région supprime 25 000 euros de subvention au théâtre de Saint-Nazaire »
Article suivant : « Saint-Nazaire : Aquaparc ouvre ses portes le 21 avril prochain »

Vos commentaires

#1 - Le 10 juin 2018 à 08h45 par Wagner
Et ça risque de continuer.

Avec la fin annoncée de la taxe d'habitation dont on sait pertinemment qu'elle ne sera pas compensée au centime près par l’État, les collectivités malhonnêtes comme Saint-Nazaire joueront davantage sur ces leviers pour faire rentrer des sous dans les caisses, notamment pour assumer les projets mégalo.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter