Saint Nazaire Infos

Les pêcheurs de civelles en colère

Les pêcheurs de civelles sont en rogne, quand il n’y a pas de civelles ça ne va pas mais quand il y en a comme cette année, les quotas baissent. Depuis 15 jours ils ne pêchent plus. Si une solution positive n’est pas trouvée jeudi à Paris le mouvement va se durcir.

Cette année la civelle est abondante en Loire. Les pêcheurs ne comprennent pas la baisse des quotas, 34 t cette année, moins 10 % par rapport à l’an dernier. Les bateaux sont au port depuis 15 jours, « alors que le Portugal et l’Espagne n’ont pas de quotas » explique Franck Baumal le représentant des pêcheurs. « L’Espagne et le Portugal envahissent les marchés européens et les cours chutent à 180 €/kg. » Sur les 34 t de quotas la Loire en a 17 tonnes.
Cette année les conditions sont bonnes car quand il y a crue de la Loire tôt dans la saison « ça lave la Loire et les civelles sont présentes en nombre. » soulignent les pêcheurs.

Ils veulent récupérer les 2,6 t de quotas manquants. La réunion de jeudi à Paris devrait en décider.


Voir aussi : http://www.media-web.fr/civelles-quota-en-baisse-80-103-798.html


 

Auteur : JBR | 04/02/2013 | 4 commentaires
Article précédent : « STX : Les salariés grecs déboutés par les prud’hommes »
Article suivant : « Le SCOT du Pays de Retz vu de Saint-Nazaire »

Vos commentaires

#1 - Le 05 février 2013 à 11h54 par Jean claude Blanchard, St Nazaire
Durant la campagne présidentielle, Marine Le Pen a été la seule à dénoncer l’empilement de réglementations souvent contradictoires qui, qu’elles soient européennes ou françaises, tuent à petit feu notre pêche artisanale côtière. Atterré par l’attitude du gouvernement, je réaffirme aujourd’hui notre soutien aux marins pêcheurs français !
#2 - Le 06 février 2013 à 10h53 par .nelson
Tiens, voilà Mr Blanchard qui va à la pêche, mais aux voix ! Des vrais écolos les pêcheurs. Concernant la civelle, cela fait des lustres qu'ils se tirent une balle dans le pied. Laissons la Loire se repeupler. Rappelez-vous, dans les bistrots du"petit Maroc", l'apéro s'accompagnait d'un bol de civelles !
#3 - Le 07 février 2013 à 08h42 par France GUILLARD, Saint-nazaire-ouest
J'ai été femme de pêcheur et ce NELSON est à côté de la plaque, quand on ne connait pas comme exposer des " vérités" ??

Sachez Mr NELSON que les pêcheurs, comme ceux qui travaillent dans les mines de charbon et ou autres sont des gens d'exception? auriez vous fait ce que mon mari à fait: lever les filets à la main ! trier le poisson par tout temps, dormir que quelques heures dans la matinée, il fallait repartir pour la marée du soir.

Bien assis au chaud, vous n'avez pas du avoir les doigts gelés !! le visage gonflé par le froid.

Alors je vous demande d'avoir un peu de respect pour les gens de cette profession très dure qui vous permet de manger du poisson frais chaque fois que vous le désirez.

La politique ne fait pas le marin pêcheur ou autres.

L'europe nous tue, elle ne fait pas respecter les quotas sur toute la zone europe, trop de contraintes.

En voulant élever les pays les "moins riches" ?? elle nous tire vers la pauvreté, qui ne le voit pas ??

Merci aux marins pêcheurs, ils font que nous n'avons pas obligation à manger des poissons d'élevage de l'étranger dont nous ne savons pas comment ils sont élevés OGM ou pas ??

Votre vision de la pêche sera plus éclairée.
#4 - Le 07 février 2013 à 20h31 par .nelson
Loin de moi de vouloir porter quelconque critique sur le monde de la pêche. Vieux nazairien, j'ai bien connu dans les années 50 et 60 le "petit Maroc", sa criée, ses pêcheurs, ses mareyeurs (Tassin, etc) les les bars à l'arrivée de la marée dès potron minet et l'ambiance de grande convivialité qui régnait alors. Si les pêcheurs de coquilles ont réussi à sauver le stock;qui à failli disparaître, ce n'est pas le cas des civelliers que j'essaie de comprendre :(à 180 euros le kilo) Comme lecture, je vous recommande ce livre "Le grand métier" sur les Terreneuvas.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter