Saint Nazaire Infos

Les nouveaux Martins-Pêcheurs

Au revoir les Martins-Pêcheurs, bonjour LMP Musique. L’association nazairienne qui se consacre au développement d’artistes change de nom et de logo. Elle en profite aussi pour redéfinir son projet et se recentrer sur le cœur de son activité.

Une rentrée sous le signe de la nouveauté pour les Martins-Pêcheurs, enfin LMP Musique comme il faut dire désormais. «Un nom court et efficace » pour Muriel Bousseau, la coordinatrice générale. « Et puis quand les gens entendaient Martins-Pêcheurs, ils ne pensaient pas forcément à de la musique, surtout quand on veut promouvoir nos artistes au niveau national. Désormais l’ambiguïté est levée. »
Un changement de nom qui s’accompagne d’un tout nouveau logo, plus moderne, tout en rondeur avec une écriture blanche sur fond rouge. L’association en profite aussi pour relooker complètement son site internet qui devient www.lmpmusique.fr. Un site qui reprend dans son esthétique la charte graphique du nouveau logo. Il se veut «simple, ludique et percutant » selon le webmestre, Frédéric Carré, avec en haut de page un visuel de chaque artiste que les Martins ont dans leur catalogue et qui renvoie vers leur page Myspace. Également sur la droite un player avec un titre de chaque artiste. Les derniers clips tournés seront aussi mis en ligne, tout comme les événements futurs organisés par l’association. LMP musique est aussi présent sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter pour «aller chercher le public là où il est».

Au service des artistes

F. Carré (webmestre), M. Ray (Président de LMP Musique et M. Bousseau, coordinatrice générale)
F. Carré (webmestre), M. Ray (Président de LMP Musique et M. Bousseau, coordinatrice générale)

L’organisation a aussi changé au sein de la structure avec le départ du directeur Jérémy Gabard. Muriel Bousseau devient coordinatrice générale avec la charge de piloter les projets. Son but est de «remettre au cœur des activités les artistes, la musique et la création, et se recentrer sur le développement d’artistes autour des musiques actuelles. » LMP Musique est mandaté et subventionné par le Conseil Général, le Conseil régional et la mairie de Saint-Nazaire pour repérer et accompagner les jeunes talents dans une démarche de professionnalisation. L’association a aujourd’hui sous sa houlette huit groupes ou artistes dans différents styles de musique (de la chanson avec Delphine Coutant, Céline Mastrorelli et Manon, du rock avec Bassdrum, Les Caméléons, Belles de Jour, de la folk avec Joris et même une troupe d’arts de la rue : Chez Dame Jeanne). Tous ne sont pas au même niveau de développement. Difficile de comparer par exemple des chanteuses reconnues et qui commencent à avoir de la bouteille comme Delphine Coutant et Céline Mastrorelli qui vont sortir respectivement leur 5° et 4° album en janvier, avec la jeune Manon, 18 ans, ou Belles de Jour qui n’ont qu’un CD à leur actif. «Pour eux nous faisons tout, on gère leur carrière de A à Z» explique Muriel Bousseau. «On s’occupe du booking, du management, de la promotion, des tournées. Sans nous ces jeunes talents n’auraient pas forcément les moyens de progresser dans leur pratique. On leur insuffle une dynamique. »
Ce recentrage induit également pour l’association de mettre un peu de côté une partie de son événementiel. Par exemple LMP n’organisera plus les festivités du 13 juillet à Saint-Nazaire, mais tient à conserver l’organisation des festivals qui sont au service des artistes comme Marée montante à Batz-sur-mer en août. L’association veut aussi relancer le festival Battantes dédié aux femmes avec une programmation à cheval entre Nantes et Saint-Nazaire.
Enfin LMP n’entend pas laisser tomber un autre volet de sa mission : l’action culturelle auprès des publics. Ainsi «Quartiers de musique », dispositif dans lequel les habitants des quartiers nazairiens sont associés au projet d’une soirée festive va se poursuivre.

 

Auteur : GG | 03/11/2011 | 2 commentaires
Article précédent : « Les hommes derrière Les Borgnes au Fanal »
Article suivant : « Le jardin sonore d’Athénor »

Vos commentaires

#1 - Le 04 novembre 2011 à 08h34 par Gilles
Encore une association qui cache une entreprise dont le but n'a rien de non lucratif.
M. Ray est conseiller municipal de Saint-Nazaire. On comprend mieux que celle-ci lui confie subventions et missions; étrange, non ?
#2 - Le 04 novembre 2011 à 12h58 par christian Flavian, St-nazaire
Ce genre de structure n'a pas de raison d'etre avec des fonds publics! Celà doit être une activité privée qui vit de sa propre activité.
Encore une façon étrange de distribuer l'argent public façon "copinage". Et du coup c'est un élu qui en devient président.
Les autres acteurs sur ce marché de la production audio sont des structures privées.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter