Saint Nazaire Infos

Les Nazairiens aiment les bonus

Dimanche, les Nazairiens du Sporting accueillaient Cognac. Les Charentais restaient sur une grosse « déculottée » à Vannes. Le SNR, lui, en avait mis une à Saint-Jean d'Angély. Ce fut du bis repetita au Pré-Hembert, le XV de Bertrand Guilloux s'imposant 32-6.
 Macovei (à gauche) et Viviers (à droite) ont tous les deux inscrit leur essai
Macovei (à gauche) et Viviers (à droite) ont tous les deux inscrit leur essai

Le Sporting Nazairien a poursuivi son excellente série. Il y eut les vaches maigres de début de saison, une période de pleine récolte qui pourra sans doute se poursuivre à Bobigny ce dimanche 27 octobre. Ensuite, il y aura des instants plus complexes avec la réception de Lille, un des prétendants à la montée, et, surtout, les déplacements coup sur coup à Montluçon, Massy et Nevers. Là, le Sporting pourra perdre une partie de ses bénéfices avant de retrouver une ligne droite, synonyme de fin de championnat, plus conforme à son potentiel.
En attendant, ce qui est pris est pris. Il aura fallu 30 minutes au SNR pour tuer le match avec trois essais, deux transformations et une pénalité. Devant, Cognac a fait de la résistance. Mais les trois-quarts n’étaient pas au niveau de leurs avants. Au Sporting, tout fut fort bien synchronisé. Ce fut sérieux pour contenir les assauts, alerte quand on élargissait pour mettre le feu sur les ailes.


À la pause, il y avait 27-6. Au retour des vestiaires, le score n’avait pas changé mais le vent, lui, s’était renforcé. Il était face aux Nazairiens. Le jeu des Charentais n’avait pas bougé. Mais il y avait des intentions dans cette équipe alors que, du côté du SNR, on ne savait plus trop quoi faire, gérer ce bonus déjà consolidé ou bien tenter encore des choses, quitte à s’exposer. Cela donna l’impression d’une seconde période sans trop de relief. Impression seulement, car il y eut le souci pour le Sporting de rester concentré sur son sujet sans s’exposer à des erreurs ce qui fut respecté jusqu’au bout.
Mine de rien, les Nazairiens sont installés à la 2e place, la meilleure pour eux depuis le début de la saison. Soyons lucides, il n'est pas certain que cela dure. Battre Bobigny, dimanche, dans la banlieue parisienne, sera la certitude ou presque de conserver ce rang. Ensuite...
 

Le SNR savoure

Mais, pour l'instant, le SNR savoure. « On a bien abordé ce match en trouvant assez vite les zones fragiles de l'adversaire », appréciera Bertrand Guilloux qui, malgré les complications vécues en seconde période, aura aimé « le bon état d'esprit et l'absence de fautes ». Les Nazairiens sont bien dans leurs têtes.

La fiche technique
Sporting Nazairien-US Cognac : 32-6. Mi-temps : 27-3. Arbitrage de M. Freyssinet (Côte d’Argent). 2000 spectateurs.
Saint-Nazaire. Essais de Viviers (7e), Decottignies (20e), Coisy (29e), Aïcardi (36e), Macovei (80e+2). Deux transformations de Dorbeaux. Pénalité de Dorbeaux (17e). Carton jaune à Siva (60e).
Cognac. Pénalités de Williams (15e et 40e+6). Carton jaune à Graulout (42e).

 

Auteur : P.M. | 20/10/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Rugby Fédérale 3 : Trignac redresse la tête »
Article suivant : « Rugby : Un Nazairien en équipe de France »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter