Saint Nazaire Infos

Les jeunes d'Unis Cité oeuvrent à la Fraternité

Quatre jeunes volontaires au service civique s'engagent dans la solidarité et se rendent deux fois par semaine à la maison de la Fraternité pour partager un moment avec des accueillis.
Unis Cité à la Fraternité
Unis Cité à la Fraternité

La Fraternité* c'est le temple de Saint-Nazaire, cela a été aussi la première maison de la culture ou de quartier après la guerre. Il s'y projetait des films, s'y organisait des débats.
Actuellement, si l'assemblée protestante s'y tient tous les dimanches, la salle est ouverte sans aucune couleur confessionnelle en semaine pour que puissent venir s'y « poser » les accueillis :  des personnes sans abri, ou hébergés dans les centre d'urgents, et d'autres. On s'assoit on reçoit un café, accompagné d'une viennoiserie offerte par l'association « Pain contre la faim », il fait chaud en hiver, on n'est pas seul, même si on ne veut pas engager la conversation.
L'association dispose de 40 bénévoles adhérents, explique Catherine Josse, pasteur et directrice de la maison. Outre les cafés d'accueil, l'association récupère et revend des livres et des vêtements.
Pour Léa, Hélène, Kévin et Chloé, la Fraternité est le lieu pour créer du lien, de l'écoute, de l'estime de soi. La mission qu'ils ont choisie pour leur service civique à Unis Cité, c'est de participer à ces « cafés sociaux » et de proposer des activités telles que des jeux, des parties de pétanque, regarder un film, accepter se faire coiffer, apprendre à se maquiller, s'initier au yoga, renouer avec la société, la culture. Quand tout est à reconstruire, il faut prendre le temps d'apprivoiser des gens qui n'ont plus eu l'occasion « de discuter », il faut aussi apprendre « à mettre une distance ». Mais quand l'un des accueillis, qui parlait à peine pendant des semaines propose de lui-même à ses voisins une partie de cartes ou de dés, c'est un résultat que les quatre jeunes partagent avec émotion.
A vingt ans, ils ne savaient comment ils allaient réagir face à une population qu'ils ne connaissaient pas, « on avait surtout peur de nos réactions, de montrer de la pitié, de ne pas être naturels » explique Hélène. Mais le groupe travaille  en équipe, ils  apprennent les uns des autres, « on vient de milieux différents, on  a des compétences différentes, on s'aide ». Après six mois de « service » - ils insistent en riant « quand on est en orange ».
Après la fac, un bac, ou un apprentissage, ils ont gagné en confiance : « on peut faire des choses ».
Léa, Chloé, Kévin et Hélène bénéficient de journées de formation autour de la prévention santé, l'insertion, la citoyenneté.  Ils donnent du temps et de la générosité pour des adultes qui dérivent comme à la Fraternité et aux plus jeunes, pendant les temps méridiens et périscolaires. Ils notent « les enfants c'est facile, on est jeune, un peu comme des grands frères ou sœurs, ils sont en attente de jeux et d'activités ». Les adultes c'est différent, « quand on est arrivés ici, ils ne nous demandaient rien », mais depuis le lien social se tisse lentement, ramenant quelquefois un sourire ou une parole.
Unicités travaille avec deux équipes de huit répartis sur certains projets en  quatre groupes de quatre jeunes de 18 à 25 ans à Saint-Nazaire, dans des quartiers prioritaires pour les écoles, et sur d'autre thèmes.
Récemment pour les 20 ans de l'association les Nazairiens sont allés proposé un flashmob à Paris.
Le coordinateur Saïd Merniz, est toujours à leur disposition, il apprend à « être », à se comporter, à désamorcer les situations de conflit, il martèle dans un grand sourire « je ne les ai pas recrutés, je les ai sélectionnés ». Le service civique ce n'est peut-être pas un « emploi » mais ce groupe semble pourtant faire du bon travail, dans une attitude très professionnelle.

Pratique :

*La fraternité www.missionpopulaire.org/saintnazaire.htm

Unis Cité précise :
Tous jeunes entre 18 et 25 ans (de bac -5 à bac + 5) vous pouvez vous inscrire  aux séances d'information pour la promotions 2015-2016.
https://www.facebook.com/Uniscitesaintnazaire/posts/684820784977369

Auteur : LY | 25/03/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Mimiche, Lucette et Poumpoum pour les enfants hospitalisés »
Article suivant : « Semaine du rein : information et dépistages gratuits »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter