Saint Nazaire Infos

Les élus de Saint-Nazaire réagissent à l'interdiction de tenir conférence à Guérande pour Hervé Le Bras

La Mairie de Guérande a interdit une conférence ce vendredi. Les élus de Saint-Nazaire donnent leur avis.
Hervé Le Bras interdit de conférence à Guérande
Hervé Le Bras interdit de conférence à Guérande

Concernant cette interdiction à Guérande*, la Mairie de Saint-Nazaire n'a pas souhaité faire de commentaire ce vendredi.

Sandra Vandeuren pour le groupe Saint-Nazaire centre droit déclare : « Nous souhaitons effectivement nous indigner devant cette atteinte à la liberté d'expression Monsieur Le Bras est un chercheur reconnu qui vient exposer un point de vue réfléchi et argumenté sur notre région.
Il est tout à fait anormal qu'un conférencier ne puisse pas s'exprimer sous prétexte qu'une vingtaine de personnes viendraient manifester et ont tenu des propos menaçants.
La force publique peut très bien assurer la sécurité de Monsieur Le Bras et du site. »
Elle termine en interrogeant le maire :« Peut-être que David Samzun aurait l'idée d'inviter Monsieur Le Bras à Saint-Nazaire » ?


Jean-Claude Blanchard du Front national indique : «  Même si je ne partage pas le point de vue de M. Le Bras, il est triste qu'en démocratie l'on empêche un orateur ou un citoyen de s'exprimer. La notion de "trouble à l'ordre public" est un argument des plus fallacieux. Dans un pays de liberté toutes les voix, même les plus discordantes ont le droit à la parole ».

 

Pour Ludovic Le Merrer de Désir de Ville  «Interdire une conférence dès lors qu'un rassemblement de personnes est prévu à proximité n'a aucun sens.
Toutefois, force est de constater que nos édiles locaux ne se pressent pas pour organiser un véritable débat démocratique au sujet de la réunification de la Bretagne et bien au contraire le refusent. Il convient également  de rappeler qu'ils ne se sont aucunement prononcés sur notre proposition visant à organiser un référendum local.
Nous proposons donc à nouveau au maire de Saint-Nazaire d'organiser ce débat d'une manière démocratique en invitant les historiens, géographes, sociologues, économistes, responsables d'associations culturelles bretonnes, écrivains, artistes, députés, sénateurs pro réunification et ceux pro pays de loire et d'avoir le courage d'organiser une référendum local par la suite » .



* http://www.media-web.fr/bretagne-herve-le-bras-interdit-de-conference-a-guerande-78-79-1676.html


 

Auteur : LY | 19/09/2014 | 5 commentaires
Article précédent : « Le maire de Guérande assume l'annulation de la conférence »
Article suivant : « Le FN dénonce les syndicats et souhaite pouvoir « nuancer » ses votes »

Vos commentaires

#1 - Le 19 septembre 2014 à 22h51 par Greg
Bien mais ne serait il pas mieux de demander des comptes à Mme Phan Than, maire de Guerande et son mentor le député Christophe Priou qui de de votre famille politique.

Ces élus UMP méritent d'être exclus pour ces lâchetés et comportements liberticides.

Pourquoi impliquer les socialos nazairiens comme Samzun, connus pour leur sectarisme?

Votre groupe ne peut il pas lui même inviter ce monsieur H Lebras que j'écoute parfois à C dans l'air et qui me semble modéré?

En tout cas depuis que les bretons intégristes font pression pour le censurer, j'ai bougrement envie de l'écouter.

****
- de quel groupe parlez-vous Greg ?
- le maire de Guérande a expliqué sa décision.
- la question a été posée aux élus de Saint-Nazaire dans le cadre du débat Bretagne proposé par la majorité municipale.

Cordialement
La rédac
#2 - Le 20 septembre 2014 à 14h41 par Greg
Réponse à rédac:
-Je parle du groupe St Naz centre droit

- l'explication du maire de Guerande, à ma connaissance, ne s'appuie que sur le conseil de la préfecture; elle ne s'est pas battue pour la liberté d'expression et sans doute sous l'influence de C Priou à trouvé une bonne occasion de faire plaisir aux extrémistes bretons.

D'une manière générale je suis surpris qu'à part Média Web, la presse locale, voire nationale, ne commente pas plus cet affront à la démocratie.
#3 - Le 22 septembre 2014 à 07h55 par Jean-louis Garnier
Les menaces émanaient de Bretagne Réunie! Mme le maire et le sous-préfet n'ont fait que s'y soumettre en les prenant au sérieux: ce qu'on peut comprendre en voyant les comportements de certains mouvements "bretons" dont la violence et l’intolérance sont la marque
Le but clairement proclamée par BR étaient d'empêcher Le Bras de parler car ces études sur la Pédélie ne plaisent pas à BR. C'est plus que de la censure , c'est du fascisme!
#4 - Le 22 septembre 2014 à 15h56 par gwendal
M. Garnier,
Il m'avait semblé que vous faisiez depuis longtemps partie du collectif Bretagne réunie, au même titre d'ailleurs que M. Le Merrer. Il semble à présent que vous vous en écartiez... précisément à cause de l'engagement ultra - bretonnisant de Le Merrer et de sa bande ?
#5 - Le 24 septembre 2014 à 16h06 par Jean-louis Garnier
Gwendal,
Moi membre du collectif Bretagne réunie mais ou êtes-vous aller pécher çà ?
remarquez il y en avait bien un à l'UMP qui me croyais trésorier du PS 44 !
Se renseigner avant d'écrire est vivement recommandé!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter