Saint Nazaire Infos

Les débuts sont durs pour la cité sanitaire

Une assemblée générale des personnels dévoile de graves problèmes d’effectifs, de matériel et d’organisation… tout ça au détriment des patients.

La situation va de mal en pis au nouvel hôpital. La CGT a déjà tiré la sonnette d’alarme (http://www.saintnazaire-infos.fr/cite-sanitaire-les-malfacons-s-accumulent-23-43-1621.html) et a organisé ce jeudi une réunion avec les personnels. « Nous craignons le pire si rien ne bouge vite. La cité est un échec et ce n’est pas la faute des personnels qui font leur maximum pour pallier les problèmes », explique Bernard Sculo de la CGT (public).
Qu’ils soient dans le public ou dans le privé, les représentants syndicaux estiment que la marche à blanc est loin d’être terminée. Un avis partagé par les personnels présents à l’assemblée générale. Entre les nouvelles organisations, le manque de personnel et le manque de matériel, bosser au nouvel hôpital est une gageure de tous les jours. « Nous ne voulons pas que la cité devienne France Télécom : il ne faut pas hésiter à aller voir la médecine du travail et leur parler », ajoute Bernard Sculo. En effet, ils tiennent des statistiques, par exemple en 2011, les rendez-vous inopinés ont augmenté de 30 %.
Une rencontre est prévue avec le directeur de l’hôpital la semaine prochaine. La CGT a aussi sollicité la CFDT pour la mise en place d’un comité technique d’établissement dont le but sera de travailler sur les effectifs et les roulements. « Notre accord pour les RTT a été dénoncé : ils veulent les passer de 23 à 13 », souligne Catherine Aoustin de la CGT (privé). Or s’ils passent à 13, les RTT du public vont aussi être baissées (elles sont actuellement à 15) alors qu’elles sont déjà en dessous de la normale.
 

Les problèmes service par service

En gériatrie : « les conditions de travail se sont sérieusement dégradées à cause du manque de personnel. En plus, depuis juillet cinq à sept personnes se sont mises en arrêt de travail », raconte une aide-soignante.
En chirurgie : « plusieurs services sont mélangés comme la gynéco avec l’orthopédie ou encore l’ophtalmologie ; le personnel manque et on nous demande de tourner dans chaque service. Il manque du matériel ; rien ne fonctionne, c’est du pur délire ! C’est la prise en charge des patients qui s’en ressent ». Alors qu’il ne devait pas y avoir d’hospitalisation de nuit, il y en a plusieurs lundi soir car les patients ne sont passés au bloc qu’à 19 h 00.
En cardiologie : « nous avons une aide-soignante en moins et six patients de plus ; la cadre nous a dit qu’il ne fallait pas espérer plus de personnel. C’est vraiment du travail à la chaîne, de l’usinage. Nous ne sommes pas satisfaits du travail que nous faisons ».
En maternité : « il y a beaucoup de dysfonctionnements et un manque d’anticipation assez impressionnant : des postes sont à l’affiche alors qu’ils ont remercié 16 aides-soignantes ».
En radiologie : « j’ai le sentiment qu’IMED (la radiologie privée, ndlr) veut nous laisser tous les trucs chers et ne garder que ceux qui rapportent ».

Auteur : AP | 20/09/2012 | 5 commentaires
Article précédent : « Olivier Richard «  hélYce c’est le métro en plein air » »
Article suivant : « Cité sanitaire, "les désagréments" du déménagement »

Vos commentaires

#1 - Le 21 septembre 2012 à 09h02 par GUILLARD France, Saint-nazaire Ouest
Je ne suis pas étonnée de ce qui se passe, il fallait s'y attendre, tout a été fait trop rapidement, pour gagner de l'argent.

Supprimer du personnel COMPETANT !!! quelle honte lorsque l'on voit autant de demandeurs d'emplois aptes à faire les actes demandés pour le bien-être du patient.

Les patients ou leur famille devraient tirer sur intenet ou demander à l'accueil LA CHARTRE DU PATIENT.

Les anomalies seraient vite réparées, tout le monde à des devoirs et des DROITS, il faut seulement les faire appliquer.

Pas assez de personnel est une faute GRAVE !! aller à l'hôpital n'est pas une partie de plaisir, encor moins le club MED.

Pour un nombre de patient, il doit y avoir un nombre de personnel dans tous les secteurs, soins ou sanitaire.

Bon courage au personnel.
#2 - Le 21 septembre 2012 à 10h19 par giron
Super...déjà que l’hôpital de saint nazaire n'avait pas bonne réputation mais alors là c'est le bouquet!!!
pourquoi ne pas avoir laissé l'ancien hôpital en fonction le temps des réglages du nouvel???
Qui trinque ENCORE dans cette histoire...les patients et le personnel!
c'est honteux en 2012 d'avoir un service hospitalier de la sorte et toujours pour le profit, l'argent,
Quand va t-on arrêter de prendre les nazairiens pour des cons et des vaches à lait??
entre les travaux de la ville pour un BUS RAPIDE qui nous a enquiquinés (pour être polie) pendant plus de deux ans, et cet hôpital je comprends pourquoi les taxes d'habitations ont explosées!
plus on avance dans le progrès plus c'est le monde qui marche sur la tête!!
#3 - Le 21 septembre 2012 à 10h52 par GO
Je ne fais aucune confiance aux syndicats pour améliorer les choses mais il faut bien admettre que l'organisation est déplorable. Fléchages contradictoires, personnel mal informé ou formé, fauteuils roulants non disponibles..
Il faut faire appel à des pros de l'organisation, on pourra réduire les couts et faire mieux avec moins de personnel.
#4 - Le 23 septembre 2012 à 20h59 par infirmière
Si on pouvait nous donner un peu plus de moyen humain au profit de nos patients alors tout le monde y gagnerait sur un plan humain et non financier... c'est sur... chacun ses priorités, malheureusement les nôtres passent au second plan... au détriment de la qualité des soins...
#5 - Le 25 septembre 2012 à 12h10 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
ou en est on avec la cité sanitaire ?
les mal facons règlent ?
on a mis une grande claque aux responsable de la réception des travaux ? à eiffage ? aux bureaux d'étude ?

ou en est on ?

ca c'est important de savoir pour la vie des habitants

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter