Saint Nazaire Infos

Les communistes et le front de gauche débattent avec les verts et le PS à la fête des nouvelles

Aymeric Seassau, avait invité Michèle Meunier sénatrice PS, François de Rugy député EELV à débattre du projet de loi sur la décentralisation en présence de Eliane Assassi sénatrice PCF de Seine-Saint-Denis.
François de Rugy, Eliane Assassi, Michèle Meunier
François de Rugy, Eliane Assassi, Michèle Meunier

Les participants au débat ont mis en avant la mauvaise réforme de la taxe professionnelle de Nicolas Sarkozy « les 20 entreprises du territoire payent 11 millions d’euros de taxe professionnelle contre 40 millions avant la réforme ce qui signifie que les entreprises ne paient plus presque 30 millions d’euros de taxes pour développer notre territoire. » La question est posée « comment va-t-on revenir sur cette loi Sarkozy qui freine le développement pour un bénéfice qui ne paraît pas extraordinaire pour l’emploi ?»  fait remarquer Hubert Delahaye conseiller municipal de Montoir.
Pour Thierry Brulavoine Label gauche se dit « surpris de l’embauche à la CARENE d’un conseiller territorial en marketing dans le cadre de la marque Audacity alors que la majorité à la CARENE est PS et vert. » Pour Label Gauche la question du débat démocratique est urgente à Saint-Nazaire « comment se fait-il qu’au conseil municipal le PC, les Verts, et les socialistes s’organisent pour supprimer le droit d’expression à une liste citoyenne qui a fait 17% en 2008 ? Pour 2014 il va falloir que l’on se pose les bonnes questions sur les pratiques au niveau local martèle» Thierry Brulavoine.
« A Saint-Nazaire on ne voit pas les queues qui s’agrandissent au Secours Populaire, ça fait un peu désordre dans une ville d’attractivité de rayonnement. On ne voit pas la souffrance humaine, l’alcoolisme qui augmente, les gens de plus en plus sous anti-dépresseurs, les gens qui ne savent plus à qui s’adresser, il y a des enfants qui ne peuvent plus manger à la cantine, j’interroge les politiques va-t-on une bonne fois pour toutes s’emparer de ce drame social, le chômage et la précarité qui touche 35% de la population» souligne Frédérique Couzigou.

Éliane Assassi sénatrice de Seine Saint Denis estime que le Président Hollande devrait abroger la réforme des collectivités territoriales. « On veut nous imposer les binômes homme femme aux élections départementales sous prétexte de parité, que l’on soit obligé de mettre les femmes sous tutelle des hommes moi franchement….» Et la salle d’éclater de rire. Pour arriver à la parité il n’y a qu’une solution la proportionnelle conclut la sénatrice.

François de Rugy EELV « je ne connais pas une commune de gauche où les élus ne sont pas en première ligne pour trouver des solutions aux problèmes de précarité. » La vraie question qui est posée aux services d’état c’est la déshumanisation, tous ces serveurs téléphoniques à pôle emploi ou ailleurs sur lesquels on vous renvoie pour une moindre démarche. Pour François de Rugy « on peut faire un bilan sur la CARENE ou la communauté urbaine de Nantes et on constatera que personne ne souhaitera revenir en arrière sur l’eau, les transports ou l’urbanisme».

Michèle Meunier PS dit «avoir entendu la colère des élus, il y a une volonté de dialogue, ce texte sur la décentralisation, il faut réfléchir, l’amender, pour être en phase avec les citoyens».
 

Les interventions au meeting

Aymeric Seassau
Aymeric Seassau

Joël Cadoret délégué CGT STX expliqua que l’entreprise STX était dans un piteux état faute de politique industrielle alors qu’il y a matière à travailler car des demandes de navires existent.

Pour Aymeric Seassau « il va falloir mettre sous contrôle public les Mital, les STX. Nous ne croyons pas que le gouvernement se soit trompé de casting, il s’est trompé de public et il faut mettre un terme à ses logiques d’austérité ».

Éliane Assassi « François Hollande n’a rien annoncé dans sa conférence de presse, il poursuit ses mauvais choix, il faut préparer une nouvelle majorité à gauche avec le PCF, le front de gauche, et EELV».
 

La presse mal traitée à la fête des nouvelles

La presse invitée à une conférence de presse à 12 h 00, est repartie bredouille vers 13 h 00 à cause des retards de la matinée. On lui suggéra alors de revenir à 16 h 00 pour le meeting. Quand à 16 h 15 un journaliste de MW s’étonna que le meeting n’était pas commencé et qu’il n’avait pas que ça à faire, un organisateur lui répliqua « si t'es pas content casse-toi pov' con  avec tes articles de merde ! ». Nous pensions avec humour que cette expression était réservée à l’ancien président, comme quoi…
 

Auteur : JBR | 19/05/2013 | 4 commentaires
Article précédent : « Syrie : le MRAP dit « non à la barbarie, non à l'impunité » »
Article suivant : « STX : les élus centre démocrates interpellent la Région et l'État »

Vos commentaires

#1 - Le 20 mai 2013 à 10h07 par bib
Ah, une fois de plus "c'est la faute à Sarkozy". Et une fois de plus, la réforme de la taxe professionnelle. Mais nous n'avons jamais entendu ces braves gens proposer leur réforme de la taxe pro. Ils oublient que l'Etat était censé reverser le manque à gagner, mais d'une part l'administration étatique n'a pas trop envie, et d'autre part il n'y a plus de sous (une bonne partie de la population aura mis du temps à le comprendre), la redistribution de cet argent tarde voire ne se fera pas ou dans des proportions moindres.
Pour quelle raison ne demandent-ils pas à François Hollande de remettre en place la taxe pro ?
Ces braves gens se rappellent-ils le tollé généré par l'augmentation de la CFE (ce qui a pour partie succédé à la taxe pro) en fin d'année sur les zones de St Brevin, La Baule, Pontchateau... parce que nos chers administrés n'avaient pas évalué les répercussions du changement des bases d'imposition ?

Si la taxe pro désormais CFE rapporte moins, l'argent économisé ne disparait pas, il est soit investi, soit mis en salaires, soit en bénéfice imposé... ça aussi il faut y penser.
#2 - Le 20 mai 2013 à 10h16 par bib
En ce qui concerne les politiques industrielles, je continue de radoter mais les grèves (même si elles sont un droit que je respecte) ont créé un tort à travers le monde, si bien que d'autres chantiers européens sont préférés au savoir-faire français...
Pour quelle raison n'y a-t-il pas de chantier couvert comme en Allemagne ?
La stratégie DCNS s'est révélée catastrophique par le coût généré...

Et si vous voulez mettre sous cloche, Mittal ou je ne sais qui, ils s'en iront aussi sec. La terre est vaste. Déjà les propos de M.Montebourg notamment sur Mittal (en résumé, c'était perçu comme "on n'en veut plus en France") ont créé un tort énorme à la France...

François Hollande n'était pas préparé à gagner, le joystick est beaucoup plus lourd qu'il ne le pensait. Ce n'est pas le tout de battre Sarkozy, il faut assumer désormais. La situation de la France était connue au moment de l'élection (confirmé M.Migaud de la Cour des Comptes).
#3 - Le 20 mai 2013 à 13h54 par .nelson
Ce jour, Ouest France a consacré un long article sur la venue du Ministre de la ville François Lamy ; quid est de saint nazaire info ?
#4 - Le 24 mai 2013 à 10h25 par GUILLARD France, Saint-nazaire Ouest
Ce qui serait économisé sur la psychiatrie "abusive, arbitraire" serait utile pour sauver les chantiers et autres entreprises en danger actuellement.

C'est en donnant des emplois pérennes qui génèrerons des rentrées fiscales salutaires que nous pourrions nous en sortir, mais pas en augmentant le nombre de demandeurs d'emploi et en donnant des primes au personnel de l'ANPE de près de 400 € que ça va résoudre les problèmes.

Il nous faut une personne compétente qui prend les "bonnes décisions" clairement et s'y tenir.

Cette union me semble possible, mais n'y aurat-il pas un parti qui fera "faux bond" au final ??

La place est plus importante que le reste, pas besoin de chercher pour le savoir.

Je soutiens ce groupe, avec les explois du PS au national, il est urgent de mettre un frein à toutes les dérives.

Bon vent à cette équipée.

Cordialement F.G.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter