Saint Nazaire Infos

Les commerçants ont fait un beau mariage

Le quatrième salon du mariage se tenait dimanche à la salle Jacques Brel.
Avec trente-cinq exposants et une animation soutenue ce salon semble être un succès.

Salon du mariage

Samedi après midi, à Saint-Nazaire, tandis que ça court sur le front de mer,  à  la Salle Jacques Brel on ne court pas ; on a trouvé; chacun sa chacune. On en est à « Quand on a que l'amour.... ». Pour 2 euros on entre au salon du mariage, quatrième édition. Trente-cinq exposants proposent des vêtements pour « la cérémonie d'une vie », des fleurs, des dragées des bijoux, et de la lingerie fine. Coiffeurs, photographes, traiteurs, les loueurs de matériel (tentes, mobilier, vaisselle etc. ), un voyagiste des professeurs de danse, un château pour une reception de rève propose leurs services.
De la vaisselle d'apparat, du mobilier à la mode…et aussi les grandes poêles minérales et les cocottes en fonte…le futur s'annonce, moins sexy certes mais on prévoit le durable et les cadeaux des grand-mères. Terminés les petits plats pour deux, on avance dans le diamètre des gamelles avec la famille qu'on prévoit grandissante.
Qui se marie de nos jours ? « plutôt des gens qui ont passé la trentaine, des couples déjà établis, avec de jeunes enfants souvent, assez peu de très jeunes»; et puis « il y a les pacs aussi, surtout pour les homosexuels, pour les hétéros on ne fait pas de grandes fêtes, eux, c'est plutôt les mariages ».
Madame Jungblut photographe à Pornichet sourit « quelquefois on fait le reportage du mariage et du baptême le même jour, c'est sympa ».
« Un dimanche d'octobre c'est bien, il fait encore assez beau pour que les gens se déplacent, c'est assez tôt pour prévoir les mariages de fin de printemps ou de début d'été, parce que les gens préfèrent se marier au beau temps. » indique le Gourmet traiteur
Le tarif de 450 euros pour la journée, est reconnu comme correct dans l'ensemble pour les exposants qui collectent au salon du mariage des contacts intéressants ; « il faut que nous sortions de nos boutiques, et que nous nous fassions voir, c'est une bonne occasion ».
Le « pas Kdancé » outre ses cours de danse habituels, propose aux futurs mariés des chorégraphies adaptées à leurs talents pour « ouvrir le bal », « tout le monde ne sait pas danser, alors souvent on tempère un peu les ambitions, mais en quelques séances, on obtient de bons résultats.. » Danser c'est aussi le moyen de faire des rencontres, « on travaille en amont, on a des femmes célibataires qui viennent aussi, et puis des hommes divorcés » La danse c'est un peu comme internet, au salon, pour chercher un compagnon.
Monsieur Delmotte du Brillant Bleu propose des bijoux, des alliances : « c'est toujours à la mode, c'est le grand symbole du mariage ». Il explique aussi qu'il diversifie aussi son activité en proposant de graver à la demande, des médailles, des bijoux, mais aussi des verres, des coupes, en souvenir d'un événement.
Madame Guiho Vice présidente de l'association des commerçantes est rayonnante : « c'est une belle réussite, le salon est ouvert bien sûr à nos adhérents mais aussi aux commerces de l'extérieur ». En effet des exposants venaient de la Baule, de Saint-lyphard, de Guérande, de Redon etc..
Les jeunes couples, plutôt la trentaine en effet.. « se tenant par la main » s'intéressaient aux stands. Ils « préparaient pour l'année prochaine, c'est bien, ça nous donne des idées, le dimanche c'est facile, on ne travaille ni l'un ni l'autre, et puis les défilés c'est beau à voir ! ». Pour quelques autres, la soixantaine affirmée, ce devait être comme pour les élections « le deuxième tour », mais tous avaient le même air ravi.
Il manquait pourtant un stand dans ce salon : celui qui vend la tisane de douceur, les graines de patience et de passion sur ses belles étagères en bois de tendresse. Souhaitons aux récents mariés (comme disent les Espagnols) de les trouver dans les cocottes en fonte, les fous rires et la complicité de tous les jours. Sinon, c'est le salon du divorce qu'il faudra visiter dans quelques années.

Plus sérieusement, avec ce salon les commerçants de Saint-Nazaire montrent leur détermination d'appeler leurs clients. Ils ont travaillé leur communication, leurs animations sont réussies, et même si la matinée n'a pas été trop fréquentée, c'est un exemple dont certaines villes de la Presqu'île pourraient s'inspirer.

Auteur : MW | 16/10/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Deux entreprises labellisées grâce à IF »
Article suivant : « Triste fin du feuilleton Galenix Pharma »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter