Saint Nazaire Infos

Les chantiers STX France démarrent la construction du plus grand paquebot du monde

SAINT-NAZAIRE, Les chantiers STX France ont démarré lundi à Saint-Nazaire la construction du plus grand paquebot de croisière du monde, un navire de la classe des "Oasis", pour l'armateur américain Royal Caribbean Cruises, en découpant symboliquement la première tôle de la coque.

La commande de ce navire, qui fera 360 mètres de long sur 60 m de large et consommera quelque 60.000 tonnes d'acier, d'un montant record estimé d'un milliard d'euros, est intervenue le 27 décembre 2012 alors que les chantiers venaient de passer deux ans sans rentrer de commande.
   "On était au creux de la vague et c'est à ce moment-là qu'on a pris une des plus belles commandes que les chantiers aient jamais pris et donc on remonte sur le dos de la vague; enfin, je pense, j'espère, je croise les doigts", s'est félicité le maire PS de Saint-Nazaire, Joël Batteux, peu avant la cérémonie officielle.
   La première des 400.000 pièces de tôle qui vont constituer la coque de ce géant de mer qui emportera quelque 8.000 passagers et membres d'équipage à son bord, a été découpée et un morceau représentant symboliquement la silhouette du navire a été remis aux dirigeants des Chantiers et de l'armateur.
   "Depuis que la commande est arrivée, oui, l'espoir renait et tout le monde est en train de se rendre compte qu'il y a ici un des rares, 4 ou 5 chantiers dans le monde, qui est capable de faire des objets d'une telle complexité dans un délai aussi court" car le navire sera livré au printemps 2016, s'est félicité le directeur général des chantiers STX Laurent Castaing.
   "Une hirondelle ne fait pas le printemps, fut-elle le plus gros paquebot du monde. Donc, maintenant, pour des embauches, il nous faut d'autres commandes", a-t-il néanmoins souligné. Une centaine d'embauches sont néanmoins programmées sur 2013 et 2014 pour le "renforcement des bureaux d'études et le suivi d'affaires", notamment pour faire face aux "Energies marines renouvelables (EMR) très consommatrices d'ingéniérie et de gestion de projet", a-t-il indiqué.
   "Pratiquement, l'ensemble des salariés de STX France qui sont aujourd'hui en chômage technique vont rentrer progressivement au fur et à mesure du départ de la construction, et pratiquement l'ensemble de nos effectifs seront au travail au mois de janvier", a indiqué M. Castaing.
   L'une des caractéristiques majeures du futur "Oasis 3", qui n'aura son nom à lui que dans un an, sera son efficacité énergétique et environnementale, a expliqué un des dirigeants de Royal Caribbean sur place, Richard Fain, qui s'est félicité de la "passion" qui animent les chantiers.

23/09/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « L’éolienne offshore Haliade 150 d’Alstom embarque à Ostende »
Article suivant : « STX Offshore & Shipbuilding Co débarque son PDG »

Vos commentaires

#1 - Le 23 septembre 2013 à 23h24 par Kering, Saint Nazaire
C'est sur des projets comme celui-ci que je suis fière d'être nazairien !!!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter