Saint Nazaire Infos

Les avocats de Saint-Nazaire ont célébré les obsèques du Tribunal d’instance

Personnel du Greffe, membres du Barreau de Saint-Nazaire manifestent leur désaccord sur la réforme Macron qui vise à supprimer 307 tribunaux d’instance en France.

Ils ont défilé ce jour, « la grande famille de la justice est unie face à l'adversité et crie son désarroi. » souligne le Barreau. La tension monte en France face à cette réforme qui ne passe pas. La mobilisation était grande dans de nombreuses villes.

30/03/2018 | 10 commentaires
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : Des manifestations dans toute la France et à Saint-Nazaire »
Article suivant : « Les avocats de Saint-Nazaire ne veulent pas de la réforme judiciaire »

Vos commentaires

#1 - Le 31 mars 2018 à 08h44 par Chloé, Saint-nazaire
C'est la méthode Macron qui est à l'oeuvre. Ses ministres avaient dit "aucun lieu de justice ne sera fermé". Les avocats ont raison de se mobiliser. En réalité la fusion insidieuse du Tribunal d'instance au sein du Tribunal de grande instance vise à gérer la pénurie en mutualisant les moyens. La méthode Macron est machiavélique:sous couvert de désengorger le justice, elle renvoie aux notaires certaines affaires juridiques notamment dans le droit de la famille etc.
C'est la même méthode à la SNCF, on ment délibérément en vantant les soit-disant mérites de la privatisation . Même chose pour les hôpitaux en vantant les soit-disant mérites l'hôpital de jour.La réalité se charge de démonter les mensonges dès que les personnels se mobilisent. Rien de tel que l'action, les manifestations, les grèves pour répondre à l'intox, pour se faire entendre. Em plus Macron se prétend légitime, encore un mensonge, avec quel pourcentage de voix? Machiavélisme quand on asphyxie la justice pour mieux la détruire. La France est un des derniers pays d'Europe en matière de dépenses.
Machiavel! on n'est plus au temps des Princes, même si les princes d'aujourd'hui sont les milliardaires.
Macron est leur valet. Finissons en pour de bon.C'est peut-être le moment. De l'AUDACE, de l'AUDACE!
#2 - Le 31 mars 2018 à 11h09 par Moyon, Saint-nazaire
# 1
Il y a voix et voix!
D'abord celles qui, ne vous en déplaise, ont démocratiquement permis à Macron d'être élu et par conséquent d'être là pendant 5 ans(son programme de réformes était connu de tous) et celles des Mélanchonistes qui sièges malgré un faible score qui "aboient": Si leur programme avait été jugé bon, ils dirigeraient le pays.
Parmi les réformes à venir celle qui devrait permettre à F.I et d'autres de siéger en plus grand nombre.
Je ne me satisfait pas ni des uns ni des autres ds leurs façons de s'y prendre, mais encore une fois je constate qu'on aurait pu subir plus avec Le Pen ...
#3 - Le 31 mars 2018 à 18h00 par Chloé, Saint-nazaire
M. Moyon, votre "démocratiquement" est impayable! Dites plutôt dans le respect des institutions de la Vème République dont Mitterand disait que "c'était le coup d'état permanent" . Rien que ça! ce qui n'a pas empêché le même apôtre de chausser les bottes du général, mais c'est une autre affaire. M. Moyon n'importe quel constitutionnaliste universitaire vous dira que la constitution est de nature bonapartiste, que ce soit du point vue électoral ou du point de vue du vote des lois. Ah que de contre-vérités pour justifier le vote Macron sous prétexte qu'on aurait pu avoir pire avec le Pen. A force de vouloir le moins pire on finit toujours par avoir le pire cf. les accords de Munich et il y aurait bien d'autres exemples dans l'histoire.
#4 - Le 01 avril 2018 à 09h31 par Regulus, Saint-nazaire
Il ne faut pas confondre légal, légalité, légalement et démocratie, démocratique, démocratiquement. Macron a été élu légalement. La démocratie c'est le gouvernement par le peuple et le peuple n'a donné à Macron qu'une majorité légale. Malheureusement si on regarde les différents pays de la planète terre la gouvernance est de moins en moins démocratique car derrière les institutions politiques, il y a des forces économiques qui tirent les fils. Je ne sais plus qui a dit que le politique est le concentré de l'économie ou quelque chose comme cela.
#5 - Le 03 avril 2018 à 11h43 par Moyon, St.nazaire
Macron, comme ses prédécesseurs, a donc été élu légalement, grâce néanmoins à une constitution "solide".
Pour les gauches comme pour les droites, la constitution n'obligeant pas à voter, on ne peut pas prendre les électeurs par la main: çà explique que le plus grand parti de France est celui de l'abstention.
"La démocratie c'est le gouvernement par le peuple" ...c'est un très bel idéal: on fait comment?
Ce n'est pas moi qui ai dit "le politique est le concentré de l'économie" (l.o.l) mais je signe ce constat.
Enfin, ce n'est rien de dire que la finance dirige tout,elle est plus puissante que n'importe quelle forme politique ...C'est grave.
#6 - Le 04 avril 2018 à 08h06 par Chloé, Saint-nazaire
#5 "Le politique c'est le condensé de l'économie". C'est une citation de Lénine, lors d'un congrès du PCUS.
#7 - Le 04 avril 2018 à 09h34 par Pierre Lapin
Changeons de constitution !

C'est un hold-up de souveraineté que nous subissons depuis 1789...

Les articles 2 et 3 de la constitution de la 5éme république sont incompatibles.

On ne peut pas, dans l'article 2, affirmer le principe "gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple" et dans l'article 3 affirmer "La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum."

Gouvernement par le peuple qui l'exercice par ses représentants... faut m'expliquer...

Quant à l'article 4, c'est le plus terrible de tous !
Il nous indique en filigrane qu'au fond, le souveraineté appartient aux partis politiques... ce n'est plus un hold-up, c'est la confiscation pure et simple de la souveraineté par des appareils...

Je n'en suis qu'à l'article 4...
#8 - Le 04 avril 2018 à 11h15 par Chloé, Saint-nazaire
La démocratie directe, c'était celle de la Commune de Paris. Elle a été interrompue par Thiers.
#9 - Le 04 avril 2018 à 15h15 par Moyon, St.nazaire
Je n'en fait pas la découverte mais je constate encore une fois qu'un grand nombre d'échanges ici relève de postures "politicardes" et idéologiques.

Viser un idéal peut-être une vertu mais on ne gouverne pas avec des idéologies à fortiori lorsqu'elles viennent d'un passé historique éloigné des réalités contemporaines.
#10 - Le 05 avril 2018 à 09h40 par Pierre Lapin
#9.

On ne gouverne pas avec des idéologies dîtes vous...

Le libéralisme économique n'est donc pas une idéologie ? Le colbertisme, le capitalisme non plus ? Le protectionnisme ? Le socialisme non plus ? et j'en passe ?

Est-ce à dire que parce que nous manquons actuellement cruellement d'alternatives dans nos modes de pensée, nous devons alors en conclure que le mode de pensée actuel (le libéralisme) est universel ? et qu'il constitue un horizon indépassable ?


Les réalités contemporaines exige justement de sortir de cette ornière intellectuelle...

Et ce n'est pas avec nos "politicards" actuels que nous nous en sortirons !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter