Saint Nazaire Infos

Les avocats de Saint-Nazaire ne veulent pas de la réforme judiciaire

Comme dans de nombreux barreaux en France, les avocats du tribunal de Saint-Nazaire étaient en grève ce jour. Ils ont lu un texte sur les marches du tribunal et s’associent à la résolution du Conseil National des Barreaux.

Ils contestent la méthode de gouvernement imposant aux acteurs de justice, à marche forcée et consultation de façade, un grand bouleversement du système judiciaire et juridique français.

Ils réaffirment leur opposition au projet de loi de programmation pour la justice dicté par une vision uniquement comptable et gestionnaire.

Ils s’opposent à une grande déjudiciarisation qui va priver les justiciables de l’accès au Juge ou des garanties attachées à la présence de l’avocat.

Ils refusent un projet de loi qui institue une fracture, liée notamment au tout numérique, peu accessible aux plus démunis.

Ils s’opposent aux dispositions renforçant les pouvoirs du Parquet et de l’enquête au détriment des droits de la défense et à la place des victimes.

Ils constatent que malgré les annonces d’une absence de réforme de la carte judiciaire, le gouvernement entend se réserver, sous couvert d’expérimentation, le droit de spécialiser les juridictions.

Ils rappellent qu’il n’existe pas de grande démocratie sans une justice dotée de moyens matériels et humains nécessaires à son bon fonctionnement.

Ils exigent du Gouvernement d’être associé à la rédaction des projets d’ordonnances et de décrets.

Ils participent à la journée « justice morte » en renvoi de toutes les audiences, sauf quand liberté individuelle est en péril.

Ils participent le vendredi 30 mars aux manifestations organisées par l’intersyndicale de la Justice, entrainant le renvoi de toutes les audiences,  sauf quand la liberté individuelle est en péril.

Déjà paruhttp://www.media-web.fr/projet-de-loi-de-programmation-pour-la-justice-la-colere-des-avocats-monte-face-a-un-texte-qu-ils-jugent-inacceptable-78-104-2845.html

21/03/2018 | 1 commentaire

Vos commentaires

#1 - Le 23 mars 2018 à 14h43 par Regulus, Saint-nazaire
La macronie v-t-elle finir de détricoter tout ce qui a fait la base de la République? Si tous s'y mettent ouvriers, employés, cadres (cf. la SNCF), médecins, avocats, magistrats personnels des hôpitaux, enseignants, jeunes travailleurs, lycéens, étudiants,petits commerçants, paysans, travailleurs des villes et des campagnes..., nous sommes le nombre contre une petite minorité qui détient des fortunes colossales et qui veut formater les médias. Quand on voit le nombre de truands qu'a fréquenté Sarkozy , il faut arrêter de prendre les gens pour des cons . Ce petit monde est de moins en moins crédible, d'où le "dégagisme". Reste à reconstruire sur des bases saines.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter