Saint Nazaire Infos

Les artistes investissent le Petit Maroc

Après « On (s’) embarque (sur) le Petit Maroc » en 2010, l’atelier Flexible récidive en 2011 avec « La fumée du paquebot ». Les artistes arrivent aujourd’hui pour deux semaines de résidence avant le roller dancing du 2 juillet.

L’atelier est tout jeune, c’est une association qui a été créée, il y a un an et demi à Nantes. Les cinq membres sont des architectes et des urbanistes voulant faire vivre l’espace public. « La fumée du paquebot » est une seconde édition, même si la première a été plus confidentielle.

« Nous avons fait une expérimentation en 2010, en nous basant à la Galerie, de faire vivre l’espace du Petit Maroc », commence Benjamin de l’atelier Flexible. Une expérimentation très discrète, pour tester les choses et mieux appréhender l’organisation de résidences pour des artistes. Et Julien, aussi de l’atelier Flexible, renchérit : « parfois, c’était de l’improvisation totale. Ça nous a rassurés sur le cadre que nous pouvions construire pour les artistes. La grosse différence, c’est que cette année nous invitons le public ».
Art Rocket
Une petite trentaine d’artistes européens va s’installer à Saint-Nazaire dans le cadre du projet Art Rocket. « Ce sont surtout des artistes Français, Allemands et Danois qui seront là. Ils vont faire une résidence au Petit Maroc de deux semaines du 20 juin au 3 juillet », précise Julien. Ils vont avoir une réflexion sur l’architecture et le paysage, qui vise la transformation du cadre de vie des habitants de manière ponctuelle ou pérenne. « Nous leur avons déjà envoyé des informations sur le quartier et ils nous ont fait part de propositions de projets qui seront affinés à leur arrivée en juin », ajoute Julien.
D’autant que les projets vont être confrontés à l’espace réel et aussi être soumis aux services techniques de la ville : voir si c’est faisable en terme de budget, de matériel… « Nous sommes soutenus par la municipalité et nous avons un très bon contact, mais nous restons une association indépendante », renchérit Julien. Pour le budget, 3 000 € sont donnés par la municipalité de Saint-Nazaire, 5 000 € par l’Union Européenne, 5 000 € par Nantes Métropole et le reste est pris en charge par l’association. Dans tous les cas, les installations mises en place seront dévoilées au public le 2 juillet à partir de 13 heures.

Une fin en beauté : le roller dancing du 2 juillet

De 13 heures à minuit, la Halle Sud du Petit Maroc va être transformée en piste de danse. Dès 15 heures, la musique sera de la partie avec les chants de marins d’ « Arvag », le folk jazz lyrique d’ « Auguste Benfer » et la musique expérimentale de « Mieux Decorrosion & Gryphée ». De 21 heures à minuit, une programmation musicale plus pointue prendra le relais : avec le rock folks de « La terre tremble » !!!, le folk pour chien fou et rock acrobatique de « Mein Sohn William » et le folk abtrait e « L’œillère ».
Outre les jeux de plage et la pétanque, le bar et l’espace de restauration, les visiteurs seront invités à découvrir, à roulettes ou non, un parcours jonché d’installations artistiques dans tout le quartier du Petit Maroc, fruit de la résidence d’artistes européens « Art Rocket ».

Auteur : AP | 20/06/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Les concerts dans les bars sont de retour »
Article suivant : « L'UIA expose ses oeuvres jusqu'au 27 mai »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter