Saint Nazaire Infos

Législatives 8e circonscription de Loire-Atlantique : qui est Matthias Tavel le candidat de l’union de la gauche ?

Matthias Tavel est le candidat de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale, sur la 8e circonscription de Loire-Atlantique, celle de Saint-Nazaire, Donges, Montoir-de-Bretagne, Savenay. Christelle ARDOUIN, conseillère municipale de La Chapelle-Launayest sa suppléante. Le candidat précise l’intérêt de sa candidature.

«  Comme un symbole, j’ai officialisé cette annonce un an jour pour jour après être allé soutenir les salariés de Saipol à Montoir avec mon camarade député insoumis Alexis Corbière. Depuis, ils ont été licenciés. Depuis, les résultats de l’entreprise ont montré que ces licenciements étaient injustifiés sur le plan économique, que c’étaient des licenciements boursiers, pour augmenter les profits des actionnaires. Je crois que c’est un symbole du sens que je veux donner à ma candidature. Une candidature du refus de la maltraitance et de l’injustice sociales du macronisme. C’est aussi une candidature du refus de l’inaction climatique alors que ce 5 mai était aussi le « jour du dépassement » où la France a consommé l’ensemble des ressources que notre écosystème est capable de régénérer en un an ! 

Le bassin de Saint-Nazaire doit parler à la France. Voilà pourquoi je suis candidat ici. C’est un lieu emblématique des luttes contre la casse des retraites, le lieu d’une mobilisation particulièrement forte des Gilets jaunes, un territoire d’enjeu majeur pour la bifurcation écologique de l’industrie, un territoire en première ligne sur les enjeux écologiques (érosion du littoral, émissions polluantes, santé environnementale, préservation des terres naturelles etc). C’est un territoire où la vie devient hors de prix pour une partie de la population qui ne peut suivre ni la hausse des loyers et de l’immobilier ni celle de l’essence. C’est sans doute la circonscription où le projet maritime prôné par le programme L’Avenir en commun et le livret sur la mer que j’ai co-rédigé prend le plus de sens concret. 

Ne nous trompons pas, l’élection législative donne un mandat national au député. Certains mettent en avant leur « ancrage » local. Je m’en amuse. Est-ce pour mieux cacher qu’ils sont politiquement flottants ? Pour ma part, je sais où j’habite. J’habite dans le camp de la justice sociale, de la planification écologique, de la 6e République. Mon ancrage est solide. Il s’appelle retraite à 60 ans, hausse du SMIC, blocage des prix, sortie de la malbouffe et des pesticides. Il s’appelle service public de l’hôpital mis à mal par les 17 500 suppressions de lits votées sous Macron. Elles ont été votées y compris par la députée macroniste de cette circonscription qui se prétend pourtant spécialiste des questions de santé. Aujourd’hui l’hôpital de Saint-Nazaire est au bord du gouffre du fait de la politique votée par Mme Dufeu (LREM). Les choix politiques de Macron comme hier de Hollande, même soutenus par des députés « ancrés localement », ont été contraires aux intérêts de habitants de Saint-Nazaire ! 

Conseiller régional des Pays de la Loire soucieux des droits sociaux et de la planification écologique, je me sens ici tout à fait chez moi. Et je suis sans doute plus fidèle et cohérent que ceux qui dénoncent mon arrivée alors qu’au même moment ils mènent une politique immobilière et du logement visant à attirer de nouveaux habitants au détriment des habitants locaux, et expulsent ainsi de Saint-Nazaire ceux qui ne peuvent suivre le prix de l’immobilier ou des loyers ? En voilà même certains qui se prétendent de gauche et reprennent le vocabulaire du Rassemblement national sur le thème « on est chez nous ». Quel est donc leur ancrage philosophique et moral ?

Bref, je suis candidat pour donner un signal. Celui de notre ambition de battre Macron, de gagner les élections législatives qui sont un véritable troisième tour de la présidentielle, d’élire Jean-Luc Mélenchon Premier ministre, d’appliquer le programme de rupture sociale et écologique qui est désormais partagé par l’ensemble des forces politiques participants à cette Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Union populaire, EELV, Générations, PCF, PS). 

Les messages d’encouragements et de soutiens arrivent en nombre. Les candidats communiste et écologiste m’ont apporté leur soutien immédiatement. Je les en remercie chaleureusement car je mesure quelles sont la force et la sincérité de leur engagement à l’aune de cette attitude. Des sympathisants PS et des électeurs sans préférence partisane me disent leur rejet de la dissidence d’un ex-PS alors que nous avons réussi une union historique au niveau national. Ils jugent durement ceux dont la division fait peser le risque d’un deuxième tour entre LREM et RN.

Le monde du travail et les défenseurs de l’écosystème savent combien on a besoin de cette victoire. Autour de moi, je sens aussi qu’il y a une immense envie et une grande détermination. Je ferai tout mon possible pour y arriver avec toutes celles et tous ceux qui le voudront. 

A toutes celles et tous ceux qui souhaitent y contribuer, je dis bienvenue ! Et je donne rendez-vous le vendredi 13 mai à 18h pour lancer la campagne par un apéro public à la taverne irlandaise le Black sheep tavern, 11 rue de la Paix à Saint-Nazaire. »

En avant !

Fraternellement

Matthias TAVEL

10/05/2022 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter