Saint Nazaire Infos

Le Symphony of the Seas a réussi sa campagne d’essais en mer

Initialement prévue au mois de janvier, la première campagne d’essais mer Symphony of the Seas avait dû être reportée en raison de mauvaises conditions météorologiques et s’est déroulée du jeudi 15 au dimanche 18 février 2018.

Cette campagne a permis la présentation officielle de la quasi-totalité des systèmes en un seul essai mer. Actuellement en phase d’achèvement au chantier naval de STX France, le navire, qui sera livré à l’armateur Royal Caribbean International fin mars, est le plus grand paquebot du monde.

 Au cours de 80 heures de navigation qui ont permis de parcourir près de 1000 miles nautiques (1852 km) au large de Belle-Île, l’ensemble des systèmes du navire a pu être mis en service à la mer, la plus grande part de ces systèmes étant réglés et présentés pour recette au client et à la société de classification.

Les performances attendues au cours de ces présentations ont été à chaque fois validées.

 Une deuxième courte sortie à la mer sera nécessaire avant la livraison pour finaliser quelques essais de performance nautique.

19/02/2018 | 5 commentaires
Article précédent : « A défaut d'aéroport, misons sur le Grand Port Nantes Saint-Nazaire »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : David Samzun « La décision n’est pas prise » »

Vos commentaires

#1 - Le 20 février 2018 à 09h12 par Pierre Lapin
Les baleines et autres cachalots n'ont plus qu'à bien se tenir... Leur systéme de sonar sera (encore) mis à rude épreuve...

Une nouvelle (énorme) pollution sonore maritime arrive...

Ah mais oui, peu importe, la construction de ce genre de bestiaux ça fait de l'emploi, alors...
#2 - Le 05 mars 2018 à 19h00 par Moyon, Saint-nazaire
Pour sûr qu'y faudrait construire de tels paquebots de 300m de long paquebots avec des voiles et des mâts suffisamment grands pour qu'ils puissent les faire avancer ...
Encore qu'on trouverait des "lapins" capables de râler car çà perturberait les vols de goélands.
On pourrait même envisager de construire ces paquebots sans moteurs, donc n'émettant aucun bruit, mais tractés par des baleines et cachalots.
Les lapins continueraient à semer leurs crottes.
#3 - Le 07 mars 2018 à 10h12 par Pierre Lapin
Pour continuer votre réflexion M. MOYON, on pourrait même envisager de d'entreposer sur la place de la Mairie l'ensemble des poubelles produites par les passagers d'un tel bâtiment sur une semaine (sans compter le gâchis alimentaire des offres en all inclusive).

Je persiste, il devient urgent de penser l'économie dans son ensemble autrement. Ce genre d'industrie est complétement dépassée. La consommation de masse (comme le tourisme de masse) , comme les productions standardisées sont des modèles complètement dépassés.

Le plus embêtant dans cette affaire, ce n'est pas tant de ne pas vouloir admettre les nouveaux termes du problème, c'est de persister dans cette impasse.

Nos enfants jugeront.

Personnellement, je dors tranquille, j'ai ma conscience pour moi.
#4 - Le 07 mars 2018 à 22h00 par Moyon, Saint-nazaire
P.Lapin,
utopie:
" idéal, vue politique ou sociale qui ne tient pas compte de la réalité".
#5 - Le 08 mars 2018 à 17h07 par Pierre Lapin
Moyon,

Anthropocène :
réalité, politique et sociale qui ne tient pas compte des limites inhérentes à la planète TERRE

Je vous conseille une petite lecture fort instructive "Inventer la démocratie du XXIéme siècle - L'assemblée citoyenne du futur" sous la Direction de D. BOURG.

Plus simplement, je vous conseille de vous plonger dans un atlas de l'Univers...........

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter