Saint Nazaire Infos

Le SNVBA, un bilan 2011 très positif

Le SNVBA a conclu l’année par une victoire qui a fait vibrer Coubertin, comme pour résumer un exercice 2011 des plus réussis.

La relance

« Le bilan est très positif pour un promu puisque l'objectif fixé par les dirigeants en début de saison est le maintien.
Nous sommes 4es du championnat, invaincus jusqu'à présent à domicile et comptabilisons  huit victoires pour trois défaites. »
Argumente Gilles Gosselin, le jeune entraîneur du SNVBA.
Pourtant, il ne pensait peut-être pas en arriver-là quand on lui a confié la responsabilité de l'équipe qui venait d'être reléguée en Nationale 1 il y a à peine 18 mois.
Finie la Ligue Pro, le président Hamon ne savait plus à quel saint se vouer, et la seule chance pour sauver ce qui pouvait l'être était la remontée immédiate en Ligue "B", un challenge très difficile.
Pari délicat, mais le saint, ce fut certainement ce très jeune coach, bien dans sa tête et dans ses baskets.
Pourtant, la saison 2010/2011 ne fut pas une partie de plaisir, avec un effectif juvénile et quelques joueurs expérimentés, qui durent cravacher ferme pour arracher le sésame tant attendu.
Une victoire improbable à Candeleu, confirmée par un succès chez le leader invaincu Harnes, et Coubertin allait pouvoir revivre les folles soirées de la Ligue "B".

Un effectif renforcé

Sérieusement renforcé à la trêve par les arrivées de joueurs expérimentés, comme les Canadiens Schmuland et Faucher, le serbe Pribanovic, Lanta, Lemaire, mais aussi par les retours de Tosatto et Moulinier, tout cela allaient constituer un groupe de qualité.
Lecoq et Moussa, qui avaient contribué à la montée étaient les survivants de la saison dernière.
Un zeste de jeunesse avec Beneyton, Dorval et Raux, et la recette allait parfaitement fonctionner.
Ce groupe renouvelé allait être mis à contribution dès le premier match à Nice, contre le relégué de l'élite dont l'objectif principal était la remontée immédiate.
« On a fait une préparation optimale, ce qui nous a permis face à cette "grosse machine" de jouer sans trop de pression, car on n’avait rien à perdre.
Et on s'est rendu compte qu'on avait le niveau, ce qui nous a mis en confiance pour la suite. »
Constata Olivier Faucher, très vite intégré.

Un départ de choix

Ensuite, tout s'est vite enchaîné.
Avec un public nazairien qui a vite répondu présent, dans une ambiance des plus festives, les victoires face à  Alès, Saint-Brieuc et surtout Harnes placèrent les portuaires dans les hauteurs du classement qu'ils n'ont plus jamais quitté depuis.
Avec la maîtrise acquise, on prend plus de responsabilité, et surtout on peut renverser des situations bien compromises, comme à Chaumont ou contre Orange et Martigues à domicile où le SNVBA demeure invaincu.
« L'appui du public nous est vraiment essentiel. »Apprécie Gilles Gosselin qui ne panique jamais et sait trouver les mots justes dans les moments difficiles.
Comme lors du dernier match face aux Provençaux.
Mené 2 sets à 0 et à la rue dans le troisième, ses joueurs sonnèrent la révolte pour un succès inespéré au tie-break dans un Coubertin en folie.
« Nous savions qu'en élevant notre niveau de jeu, nous allions finir par inverser la tendance ; cela devait passer par plus de constance avec notamment une diminution des fautes directes sur le plan individuel.
Il fallait également que chacun se lâche davantage en prenant plus de responsabilité sur le plan offensif. »

« Les joueurs fournissent depuis le début de saison du bon travail avec une grande cohésion au sein du groupe ce qui permet à l'équipe de rester soudée dans les moments difficiles.
Je félicite tout le monde pour ce début de saison et nous avons à cœur de rester sur cette bonne dynamique le plus longtemps possible. »
Poursuit l’entraîneur ligérien.

Confirmer en 2012

L'année 2012 doit s'annoncer comme celle de la confirmation, avec un maintien pratiquement acquis, même si le coach reste prudent, et aussi la perspective d'une qualification en play-off, cerise sur le gâteau.
Et comme le club continue de se restructurer, le Volley-ball nazairien voit s'ouvrir devant lui de très belles perspectives.
De quoi remplir un Coubertin qui ne demande qu’à vibrer.
« À la veille de Noël, voir le SNVBA à ce niveau est un beau cadeau pour nous tous. » Conclut le Président Hamon.
 

Auteur : FB | 25/12/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Le Boxing nazairien fête ses rois et ses reines »
Article suivant : « Boxe : une centaine de combats au Tournoi de Noël »

Vos commentaires

#1 - Le 27 décembre 2011 à 20h33 par besse
vous faites un début de saison fantastique! bravo à tous !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter