Saint Nazaire Infos

Le SNVBA s’impose face à Orange au bout du suspens (3 à 2)

On aura vécu une soirée animée à Coubertin où Saint-Nazaire est allé chercher la victoire avec ses tripes face à une belle équipe d’Orange qui mérite mieux que sa modeste neuvième place.
En effet, les Vauclusiens étaient venus en Loire-Atlantique pour y faire un résultat, comme l’espérait l’entraîneur Jean-Philippe Daguerre.

« Il y a de quoi être déçu, on perd le match sur des détails, surtout au deuxième set, alors qu’on doit gagner 3 à 0 par rapport à notre production. ».
Effectivement, face à des locaux un peu tétanisés par l’enjeu, les visiteurs mirent la main sur la partie avec un brillant Baptiste Daguerre aux commandes.
Profitant de nombreuses fautes directes et d’une grosse défaillance au service des portuaires, Vance et Radovic s’imposèrent au filet tout en infligeant un gros défit à leurs adversaires.
Et c’est tout naturellement qu’Orange remporta le premier set 25 à 17.
« On a été défaillant au service, même si on était bien à la réception, mais on s’est accroché, ce qui démontre qu’on a beaucoup de cœur et de confiance en nous. » Argumentait Gilles Gosselin, l’entraîneur nazairien.
Le doute qui s’était installé dans les têtes ligériennes fit place à plus de clairvoyance dans le set suivant, où grâce à un Schmuland enfin à son meilleur niveau, les hommes de Gosselin firent le break après une série de services efficaces de Pribanovic.
Et comme Lanta et Faucher à la réception pouvaient résister aux smashes de Vance, c’est par 25 à 19 que le SNVBA concluait un set mal engagé au début.
Certainement le tournant d’une rencontre qui allait monter d’un ton dans un troisième set de haut niveau, les deux équipes se rendant coup pour coup avec plusieurs échanges spectaculaires.
Le métier de Weick faisait pourtant la différence et les Orangeois s’imposaient par 25 à 17, avec beaucoup d’inquiétudes dans les travées de Coubertin.
L’ambiance montait pourtant encore d’un ton et les encouragements allaient grimper crescendo quand Tosatto, Schmuland et Moulinier prirent les choses en main, tandis que le block s’imposait au filet.
Les mouches changèrent d’âne, et Saint-Nazaire s’imposa par 25 à 17, prenant l’ascendant sur son rival du jour pour égaliser deux sets à deux.
Durant le tie-break, la tension fut à son comble, mais on sentit que le SNVBA ne lâcherait rien, prenant le score pour le garder jusqu’au bout, non sans jouer trois balles de match avant de conclure la dernière sous les ovations du public.
Les Nazairiens poursuivent donc leur marche en avant, à une encablure de Nice et suivis par Avignon qui les recevra dans quinze jours.
Un beau plat de résistance à digérer avant les fêtes.

SNVBA - Orange (17-25, 25 - 19, 17 - 25, 25 - 17 18 - 16)
600 Spectateurs
Arbitre Mme Sonia Paris, M. David Carriere
SNVBA
Schmuland, Lecoq, Moulinier, Lanta, Pribanovic, Tosatto, Lemaire, Faucher, Hamon
Entraîneur Gilles Gosselin
Orange
Bosqui, Donat, Vallée, Radovic, Schroeder, Knezevic, Weick cap, Vance, B.Daguerre
Entraîneur Jean-Philippe Daguerre

Auteur : Fernand Bonaguidi | 27/11/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Basket : L'ABCN veut remonter la pente et c'est tant mieux ! »
Article suivant : « Boxe : Bastien Laforge brigue le titre de champion de France »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter