Saint Nazaire Infos

Le Président Sarkozy rassure les chantiers... à court terme.

La visite de Nicolas Sarkozy aux chantiers STX à Saint-Nazaire se voulait rassurante pour tout le bassin économique de l'agglomération nazairienne. Avec une commande et des investissements, le Président de la République a semble t-il donner une bouffée d'oxygène à toute une population. Mais cette embellie passagère ne doit pas masquer les inquiétudes sur le long terme. Les chantiers de l'Atlantique se dirigent-ils vers des jours meilleurs ? On aimerait le croire, mais à l'heure actuelle rien ne permet d'affirmer que l'avenir est définitivement assuré.

En préambule, à la visite de Nicolas Sarkozy, plus de 300 militants communistes et du NPA se sont réunis sur le terre-plein de Penhoët. Mais ce rassemblement initié par la CGT n'a aucunement refroidi les ardeurs du président qui pour l'occasion était accompagné de Christine Lagarde et Christian Estrosi. Au cours de son intervention, le chef de l'Etat a dans un premier temps signifié que les chantiers n'assureraient pas la construction d'un second porte-avions pour 2011, mais que l'Etat resterait actionnaire à plus de 33 % au sein du capital de STX. Concernant le dossier libyen et la commande d'un paquebot pour la GNMTC, des avancées sont à souligner avec le versement des premiers acomptes.

 Un nouveau portique

 Pour ce qui est du projet de construction de 2 BPC pour la Marine Russe, il semble que l'on soit sur la bonne voie. Le président a précisé que les négociations se poursuivaient, mais que la décision de faire était certaine. Il a aussi abordé, le volet sur la diversification des chantiers ajoutant que le marché de l'éolien maritime était à portée de main. Pour faciliter ce positionnement, les chantiers STX travailleront avec la DCNS. Parallèlement, l'Etat va investir sur un nouvel outil : des démonstrateurs du navire du futur. Un pari sur l'avenir avec la garantie de construire le 4e BPC pour la France à l'horizon 2019/2020.

De leur côté, les chantiers STX s'apprêtent à engager des investissements. Ainsi, la commande d'un nouveau portique de 1 200 tonnes contre 750 devrait intervenir avant la fin de l'année. Le coût de ce nouvel outil devrait être de l'ordre de 25 à 30 millions d'euros.

 5 millions  d'heures de travail

 Pour Jacques Hardelay directeur général des chantiers cette journée s'est avérée très généreuse, puisqu'en début de matinée, ce dernier s'est vu confirmer la commande du paquebot MSC pour la somme de 565 millions d'euros. "Le Fantastica" avec ses 1 750 cabines va procurer quelque 5 millions d'heures de travail aux ouvriers des chantiers. C'est là un véritable soulagement, puisque STX avait engagé la construction du navire. On s'oriente donc vers le retour du plein-emploi dès la rentrée pour les ateliers. Les bureaux peuvent donc espérer la concrétisation d'un projet dès octobre.

 L'amiante

 Quant à la question du départ à la retraite, elle a bien évidemment été évoquée. Seule certitude, le départ anticipé pour les personnels victimes de l'amiante est maintenu. Reste à trancher, la question du départ à la retraite des personnes exposées à l'amiante. Pour ce faire, une expertise va être diligentée.

Le Président est revenu sur le dossier des retraites.

23/07/2010 | 1 commentaire
Article précédent : « Autoroute de la mer Inauguration officielle de la ligne Montoir-de-Bretagne/Gijon, le jeudi 16 septembre »
Article suivant : « Des promesses pour les chantiers STX de Saint-Nazaire! »

Vos commentaires

#1 - Le 02 octobre 2010 à 06h24 par REMY, Bainville Sur Madon
Etant moi-même victime retraitée de l'amiante et de ce fait reconnu en Maladie Professionnelle après avoir cessé toute activité - 04/ 2001 - , que pouvait-on attendre d'un pseudo-président à la " botte du Médef et du cac 40 " pour traiter honorablement ce problème / scandale / fléau lié à l'amiante ? Et quand on sait toute l'ardeur - et tout le fric perdu - mise dans l'affaire du H1N1 , encore une fois pour faire plaisir aux amis de Mr le président et à Mme la ministre , il y a de quoi vraiment s'inquiéter du sort des Victimes de l'Amiante ; je n'en dirais pas plus , mais je n'en pense pas moins .

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter