Saint Nazaire Infos

Le président Sarkozy boycotté par la CGT et la FSU

La nouvelle a été confirmée par les services de l'Élysée, Nicolas Sarkozy sera bien en visite aux chantiers STX. Une rencontre est programmée à 10 heures avec les organisations syndicales. Ce rendez-vous sera boycotté par la CGT et FSU. De son côté, la CFDT souhaite échanger avec le président et notamment sur l'avenir des chantiers.

Malgré les informations contradictoires qui ont circulé ces derniers jours, Nicolas Sarkozy sera bien présent mardi 25 aux chantiers de l'Atlantique. Cette nouvelle a été confirmée vendredi après-midi, par les services de l'Élysée. Le président de la République devrait arriver vers 9 h 45, puis rencontrer les organisations syndicales à 10 heures Mais visiblement, cette visite n'est pas du goût de tout le monde à commencer par la CGT et de FSU qui ont décidé de boycotter ce rendez-vous. Vendredi après-midi, lors d'une conférence de presse organisée dans l'urgence, les représentants CGT de l'interprofessionnelle ont expliqué la raison de ce refus. Pour Fabrice David et Joël Cadoret (STX), la visite de Sarkozy, la 3e en moins de deux ans est une nouvelle action médiatique : "C'est encore un coup de pub, avec des annonces que l'on connaît déjà. Il faut qu'il arrête de venir s'agiter pour rien. Nous attendons du président qu'il mène une vraie politique industrielle, ambitieuse en terme d'emplois. À l'heure actuelle, il n'existe pas de volonté politique de l'État pour le développement économique du bassin industriel nazairien. Sarkozy n'est ni plus ni moins que le VRP de la navale et on se demande à qui peut profiter cette situation. Certainement pas aux effectifs des chantiers". Selon les chiffres de la CGT, plus de 3 000 emplois CDI qualifiés ont disparu depuis 2001, et la sous-traitance représente 70 à 80 % des emplois aux chantiers. Face à une telle situation, Joël Cadoret dénonce le pouvoir de l'argent : "Nous ne sommes pas dans une stratégie industrielle, mais dans une logique de finance que la CGT ne cautionnera pas, c'est pourquoi nous n'irons pas à cette réunion. Sa venue à Saint-Nazaire et son discours sur l'industrie marquent le début de la campagne présidentielle de 2012". A contrario, le CGT portuaire a pour sa part demandé une entrevue avec Nicolas Sarkozy. Voilà, une décision qui tranche radicalement avec l'appel au boycott de l'UL.

 

La CFDT souhaite une entrevue

La CGT qui a demandé aux organisations syndicales de se joindre au rendez-vous fixé à 10 heures sur le terre-plein de Penhoët a eu bien peu d'échos auprès des autres formations. Seul FSU a répondu favorablement à l'appel du syndicat majoritaire. La CFDT, la CFTC, FO rencontreront le président de la République à 10 heures L'UL CFDT a d'ailleurs sollicité ce rendez-vous à la faveur d'un courrier envoyé au Sous-Préfet. Philippe Chalet secrétaire général de l'UL explique : "La CFDT tient à profiter de la venue du second actionnaire de STX France SA pour exiger la finalisation des projets EMR, notamment les éoliennes, pour diversifier et pérenniser les emplois. Nous avons des choses à dire au président de la République et estimons actuellement, qu'il ne répond pas à nos objectifs. De même nous souhaitons échanger avec celui qui a promulgué la loi sur les retraites en novembre 2010 et que nous avons combattue ensemble. La CFDT redira son opposition aux mesures proposées par le ministre du travail sur le volet "pénibilités" de la loi. D'ailleurs, nous appelons toutes les UL à s'associer à cette démarche".

Il est un fait certain, la venue de Nicolas Sarkozy à Saint-Nazaire marque le coup d'envoi de la campagne présidentielle de 2012. Le Président, qui n'a toujours pas confirmé sa candidature à sa succession prononcera un discours sur l'avenir de l'industrie. Un thème qui sera un des enjeux majeurs de la campagne, et que tous les candidats ne manqueront pas d'aborder.

Auteur : YE | 21/01/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Associations et partis de gauche se mobilisent pour les Tunisiens »
Article suivant : « CANTONALES Christian Vaillant candidat dans le Canton Ouest »

Vos commentaires

#1 - Le 23 janvier 2011 à 10h06 par FER
C'est vrai qu'il exaspère.
Mais la pratique de la chaise vide dans le cadre d'une visite comme celle-ci, n'est peut-être pas la meilleure.
Elle a en plus le désavantage de laisser à d'autres le seul droit de s'exprimer.
A l'heure ou les enjeux tel que l' Eolien est fortement compromis par une poignée de résidents privilégiés de la cote Bauloise, il est dommage que la CGT ne vienne pas appuyer cette diversification, par exemple.
Ensuite on sait tous que pour NS la campagne 2012 a commencée. Et l'unité dans l'opposition lui montrerai plus qu'il est non pas sur la sellette, mais bien sur un départ sans retour.
Alors que là il va jouer la division pour mieux régner.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter