Saint Nazaire Infos

Le président du SNR Éric Chavanon passe la main

La nouvelle est officielle depuis samedi après-midi. Éric Chavanon, l'actuel président du SNR, rend son tablier pour raisons professionnelles. Il devrait être remplacé par une personne extérieure au club dont la nomination sera validée vers la mi-mars.

Après deux années à la tête du SNR, Éric Chavanon va quitter dans quelques jours la présidence du club. L'homme fort du SNR ne s'en va pas pour des raisons sportives, mais pour des motifs purement professionnels : "Je suis muté dans le Lot et Garonne et il me serait donc difficile d'assumer une telle fonction." Cela dit, avant d'annoncer la nouvelle, Éric Chavanon a voulu préparer en quelque sorte sa succession. Depuis le mois de décembre, des tractations se sont déroulées dans le plus grand secret. Les proches collaborateurs du président et d'éminents membres du comité directeur ont semble t-il oeuvré pour convaincre le successeur potentiel à la présidence du club. Éric Chavanon précise : "Nous avons travaillé sur une piste cohérente et nous avons pris toutes les garanties qui s'imposent par rapport à cette personne. Celle-ci a répondu favorablement à notre sollicitation, et maintenant il reste au comité directeur à valider cette candidature. Ce sera chose faite vers la mi-mars."
 
Un ancien rugbyman, futur président ?
 
Bien que n'ayant pas souhaité divulguer l'identité du probable futur président, Éric Chavanon a cependant bien voulu apporter quelques précisions. Il s'agit d'un ancien rugbyman âgé d'une quarantaine d'années totalement étranger au club. Ce dernier a accepté de relever le défi qui s'impose à lui, convaincu par les arguments des dirigeants du club.

Il devra toutefois se soumettre à une élection dont l'issue ne fait aucun doute. En effet, à l'heure actuelle personne ne semble en mesure de prendre les rênes au sein même du club et on voit mal les électeurs du SNR refuser une telle proposition. Reste que le président Chavanon continuera d'apporter son soutien au club et ce malgré la distance.

Deux ans après son arrivée à la présidence, Éric Chavanon quitte la direction du club avec un bilan satisfaisant. Le SNR, englué dans des difficultés financières, a remonté doucement mais sûrement la pente, grâce à une gestion rigoureuse. Sur le plan sportif, les résultats sont relativement bons, même si une qualification pour les play-off 2011 est plus qu'improbable.

Utopie

Éric Chavanon restera également l'homme d'une déclaration qui a fait l'effet d'une bombe lors de la remise de la récompense du Midi olympique. Interrogé par l'ancien international Olivier Brouzet sur l'avenir du SNR et du rugby dans la région, le futur ex-président du SNR a répondu d'une façon surprenante qui a pour le moins interloqué Nazairiens et Trignacais : " J’ai fait un rêve" a t-il dit. Et d'ajouter : "Si on arrêtait de vouloir être le champion du monde du quartier, si on s'unissait, il y aurait une place forte du rugby. C'est le moment de lancer le débat."

Prônant un rapprochement entre le SNR et le RCT, Eric Chavanon a jeté un pavé dans la mare, mais se défend d'avoir voulu déstabiliser le RCT et son président, Nicolas Chauvin. Ce dernier, visiblement surpris par cette annonce, a rappelé son homologue pour avoir quelques éclaircissements. "J'avais déjà évoqué le sujet avec Nicolas Chauvin lors d'une réunion de la Carène pour Audacity. Il y a un fait incontestable. Tous les deux nous galérons sur la catégorie des moins de 19 ans. L'idéal serait d'unir nos forces et de réfléchir ensemble pour l'avenir du rugby sur l'Estuaire. Devant une telle assemblée, avec tous les institutionnels présents à cette cérémonie du Midol, j'ai saisi l'opportunité de lancer le débat. En aucun cas il ne s'agissait d'un guet-apens ou d'un coup de Trafalgar."

Quoi qu'il en soit, le rêve d'Éric Chavanon n'est sans doute pas prêt de se réaliser. Le XV de l'Atlantique aujourd'hui disparu en est une triste illustration. De plus, il existe une barrière idéologique et historique entre les deux clubs qui fait que le souhait du président Chavanon relève bel et bien de l'utopie.

 

"Une nouvelle étape pour le SNR !"

Dans un communiqué transmis à la presse lundi soir, l’actuelle équipe dirigeante annonce la création d’un poste de directeur administratif pour 2011/2012. De nouvelles personnes issues du monde économique local vont intégrer le conseil d’administration du club lors de l’assemblée générale élective de juin 2011.

Cette réorganisation permet de préparer dans la continuité le prochain départ du président Éric Chavanon.  Une nouvelle étape doit permettre au SNR de pérenniser le club en Fédérale 1 dans la nouvelle formule à 40 clubs. Fin mars 2011 sera annoncée la composition du staff technique de l’équipe fanion pour la saison 2011/2012.

"D’ores et déjà, Fabrice Gaudet est assuré de conserver son rôle d’entraîneur", annonce le communiqué. Ce qui visiblement n'est pas le cas de Sédrik Mollé dont l'avenir n'est pas évoqué.

28/02/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Le SNR s'impose de manière éclatante 55 à 14 »
Article suivant : « Un trophée pour le Sporting nazairien rugby »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter