Saint Nazaire Infos

Le point sur le football en Presqu'île suite, le Stade nazairien B est en route pour le titre!

Actuel leader de DSD, le Stade Nazairien B devrait évoluer en Promotion d'Honneur l'an prochain. La Madeleine survole les débats en première division et jouera en division supérieure départementale. En deuxième division, pas moins de cinq équipes peuvent encore prétendre au sacre, à commencer par la Saint-Aubin de Guérande, l'Alerte de Méan et l'ESM Piriac/turbal.

Division supérieure départementale

Le Stade nazairien B n'a peur de rien. C'est presque fait pour les réservistes du Stade Nazairien qui sauf incident devraient obtenir leur billet d'accession en Promotion d'honneur. Ce sera ainsi la seconde montée consécutive pour une formation qui s'est révélée intraitable tout au long de la saison. Le président Adam qui avait beaucoup misé sur cette équipe peut être fier de ses joueurs. Avec une seule défaite, pour cinq nuls et 12 victoires, le Stade Nazairien accomplit un formidable parcours pour un promu. Meilleure attaque du groupe avec 51 buts soit 2,83 buts par match, le Stade occupe la 1re place avec 59 points. Machecoul et Rezé sont respectivement à 3 et 6 points.
 
Saint-Marc réussit une saison remarquable.
Actuellement 4e avec 45 points, l'équipe entraînée par Jean-Yves Halgand réalise une bonne saison, même si elle se montre parfois inconstante. L'attaque se montre efficace avec 31 buts et la défense tient la route (24 buts encaissés). Avec sept défaites, trois nuls et huit victoires, les Saint-Marcois ont toutes les chances de terminer dans le quatuor de tête et peuvent terminer le championnat l'esprit tranquille.

Saint-Joachim devrait terminer dans la première moitié de tableau.
Malgré un parcours plutôt chaotique et un début de saison très moyen, les Briérons ont d'ores et déjà renouvelé leur bail en DSD. C'était leur objectif et ils y sont parvenus non sans mal. Leur 5e position au classement avec 43 points est plutôt flatteuse compte tenu de la faiblesse de l'attaque (seulement 20 buts) et de la perméabilité de la défense (26 buts encaissés). Libérés de toute pression, les Briérons peuvent encore accrocher la 4e place.

L'USBP revient de loin. On attendait mieux des réservistes de l'USBP qui après une première moitié de saison très moyenne reviennent en force. Aujourd'hui 7e avec 42 points, l'USBP peut encore viser une place dans les 5 premiers. À condition bien sûr que la défense se montre un peu moins friable. Quant à l'attaque elle est l'une des plus performantes du groupe.

La Malouine veut y croire. Du côté de Saint-Malo-de-Guersac, on ne rend pas les armes facilement. Englués dans les profondeurs du classement depuis le début de saison, les Malouins actuellement 8e avec 37 points sont loin d'être sortis d'affaire. Bien décidés à conserver leur place en DSD, ils pourraient jouer leur avenir lors de la dernière rencontre contre Machecoul.
 
L'ES Pornichet voit rouge. De tous les clubs de la Presqu'île, l'ES Pornichet est sans doute celui qui est dans la plus mauvaise posture. La formation du président Gourmelon 9e avec 35 points totalise 11 défaites pour 2 nuls et seulement 5 victoires. Loin d'être tirée d'affaire, l'ES Pornichet ferait un grand pas vers le maintien en s'imposant contre Sainte-Reine le 29 avril.

Première division

La Madeleine haut la main. Les banlieusards guérandais ne doutent de rien et font cavaliers seuls dans ce groupe de première division. En tête depuis le début de saison, la formation de la Madeleine affole les compteurs. Première avec 59 points, La Madeleine totalise 13 succès, deux nuls et seulement 3 défaites. Mais les statistiques ne s'arrêtent pas là. Les Guérandais possèdent la meilleure attaque avec 42 buts et la meilleure défense avec 20 buts encaissés. La saison prochaine, La Madeleine évoluera donc en DSD et c'est largement mérité.
 
La belle saison des réservistes de Saint-André. Troisième avec 49 points, Saint-André-des-eaux aurait pu se retrouver en meilleur rang avec un peu plus de constance et une défense moins perméable. Quoi qu'il en soit, le maintien est assuré depuis longtemps et la fin de saison s'annonce sereine.
 
L'UMP alterne le bon et le moins bon. Avec une 5e place et 44 points au compteur, l'Union Méan-Penhoët peur nourrir des regrets. Capables du meilleur comme du pire, les Nazairiens présentent un bilan équilibré avec sept victoires, cinq nuls, six défaites et un goal avérage nul avec 28 buts marqués et 28 encaissés.
 
L'Immaculée s'en sort honorablement.
Les Nazairiens qui naviguent dans la seconde moitié de tableau n'ont plus rien à espérer dans ce championnat. Avec 40 points, cinq victoires, sept nuls et six défaites l'Immaculée peut compter sur son attaque pour créer quelques surprises d'ici la fin de la saison.
 
Le FCCM va devoir réagit rapidement. L'équipe C de la Chapelle-des-marais est loin d'être tirée d'affaire. Actuellement 11e avec 33 points, cette formation n'a plus le droit à l'erreur si elle veut rester en première division. Avec seulement trois succès, pour six nuls et neuf défaites, les Briérons accomplissent un parcours délicat. Mais avec cette force de caractère qui les caractérise, ils peuvent finir en trombe et sauver leur tête.

Montoir B a les cartes en main. Les Montoirins 9e au classement ont fait un grand pas vers le maintien. À quatre journées de la fin, deux victoires devraient leur permettre d'assurer définitivement leur avenir en première division.

Herbignac d'ores et déjà condamnée. C'est terminé pour la formation d'Herbignac qui redescend en seconde division. Lanterne rouge, Herbignac vit un véritable calvaire depuis le début de saison et le bilan comptable est loin d'être reluisant avec un seul succès à son actif, contre sept nuls et 10 défaites. La défense est un vrai gruyère avec 38 buts encaissés, tandis que l'attaque n'est guère prolifique avec 22 buts inscrits.

Deuxième division

ESM Piriac-La Turballe
ESM Piriac-La Turballe

La Saint-Aubin attend son heure. Si Camoël tient la corde dans ce groupe, la Saint-Aubin seconde ex-aequo est en embuscade à deux points. La formation de Fabrice Glet dont l'objectif avoué est la montée peut mener à bien sa mission, mais devra réaliser un sans-faute pour parvenir à ses fins.
 
L'Alerte de Méan espère. Avec deux petits points de retard sur Camoël, L'Alerte de Méan a toutes les raisons de croire en sa bonne étoile. Les Nazairiens qui peuvent compter sur l'efficacité de l'attaque (la meilleure du groupe) ont les moyens de jouer l'accession tant ils proposent un beau jeu.
 
L'ESM Piriac/La Turbal peut-elle espérer ? Avec l'ESM, on ne sait jamais de quoi sera fait demain. Capables du meilleur, comme du pire, les maritimes peuvent se mordre les doigts de ne pas avoir été plus constants dans les résultats. Aujourd'hui 4e à 4 points du leader, l'ESM ne devra commettre aucun faux pas si elle veut accrocher le bon wagon pour la montée.
 
Saint-Lyphard n'a pas abdiqué. Classé 5e à 5 points de Camoël, Saint-Lyphard peut encore espérer la montée. Mais pour atteindre cet objectif, les Briérons devront non seulement tout gagner, mais aussi compter sur un faux-pas de leurs adversaires directs.
 
La Madeleine B s'en sort bien. Sixième avec 47 points, les Guérandais terminent la saison dans la sérénité. Capables de coups d'éclat, ils sont à même de jouer les trublions dans ce groupe.
 
Le FC Côte Sauvage assuré du maitien. Après la déconvenue de l'an passé, le FC Côte Sauvage est enfin parvenu à stopper l'hémorragie et on ne peut que s'en réjouir pour tous ceux qui oeuvrent afin de maintenir en vie ce club. Certes, les résultats (8V, 1N, 9D) sont en dent de scie, mais avec 43 points au compteur le maitien est assuré.
 
Le SNOS B doit encore faire un effort. À moins d'un incroyable concours de circonstances, le SNOS B devrait renouveler son bail en deuxième division. Actuellement 9e avec 33 points, les Nazairiens ont encore besoin d'une ou deux victoires pour être définitivement rassurés.
 
L'ES Pornichet B peut y arriver. Dixièmes avec 33 pts à égalité avec le SNOS, les réservistes pornichétins connaissent une saison délicate et doivent encore faire un petit effort pour s'assurer du maintien.
 
C'est fini pour l'ES Escoublac.
Cette saison, l'ES Escoublac connaît un véritable chemin de croix. Avec seulement deux victoires à leur actif, et 51 buts encaissés, les Baulois ont montré leurs limites à ce niveau et redescendront à l'échelon inférieur la saison prochaine.
 
Herbignac B lanterne rouge. À l'image de l'équipe fanion, les réservistes herbignacais réalisent une très mauvaise saison. La défense avec 71 buts encaissés s'est montrée un gros point faible qui a conduit l'équipe dans le précipice. Rendez-vous l'année prochaine à l'échelon inférieur.

Auteur : YE | 14/04/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Foot ball : Le Stade nazairien reçoit le label de bronze de la FFF »
Article suivant : « Football Presqu'île guérandaise : Bilan à quatre journées de la fin »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter