Saint Nazaire Infos

Le mouvement ne faiblit pas aux urgences

Depuis bientôt un mois, le service des urgences de l’hôpital de Saint-Nazaire est perturbé par un mouvement de grève, reconduit cet après-midi en assemblée générale.

Le personnel des urgences – qui demande des lits supplémentaires et plus d’effectifs – ne relâche pas la pression. Hier, en assemblée générale, la poursuite du mouvement de grève a été décidée à l’unanimité. Après un passage au conseil municipal de Saint-Nazaire vendredi, le personnel a choisi d’étendre sa sensibilisation des élus et de s’adresser désormais « à l’ensemble des conseils municipaux de la région nazairienne », annonce Dominique Guihard, secrétaire CGT à l’hôpital.

Vendredi, plusieurs dizaines de personnes se sont déplacées à l’hôtel de ville de Saint-Nazaire pour alerter les élus, qui jugent en grande partie que la responsabilité incombe au gouvernement. « Mon inquiétude résulte de la politique nationale, a déclaré la députée Marie-Odile Bouillé. La loi « hôpital, patients, santé et territoires » aurait pu remettre sur pied l’hôpital. » Arlette Mousseau est intervenue au nom du groupe Europe Ecologie les Verts pour évoquer un service public « malmené, menacé au mépris des salariés et des usagers » par le gouvernement.

Joël Batteux, le maire, estime que Nicolas Sarkozy « retire les moyens des services publics pour montrer qu’ils ne marchent pas ». L’élu UMP Jean-Louis Garnier est quant à lui « convaincu que les agences de santé sont responsables ».

« De vraies négociations »

Le personnel des urgences entend solliciter à nouveau les élus, notamment le maire, président du conseil de surveillance de l’hôpital, pour qu’ils interviennent auprès de la direction. « Il faut nous aider à ouvrir de vraies négociations », estime Dominique Guihard.

La campagne de sensibilisation du public se poursuit. Des membres du personnel des urgences informeront la population et feront circuler une pétition sur les marchés de Guérande samedi et Saint-Brévin dimanche. Ils appellent la population à les soutenir au cours d’une manifestation jeudi 3 mars à 15 heures devant la sous-préfecture.

21/02/2011 | 2 commentaires
Article précédent : « Nouvelle manifestation en soutien aux peuples en lutte »
Article suivant : « Les sciences font peau neuve au lycée Aristide Briand »

Vos commentaires

#1 - Le 23 mars 2011 à 00h05 par henriot robert, Saint Nazaire
pour avoir fréquenté les urgences l'année passée
je comprend mieux pourquoi les personnels sont en lutte
le service public est aussi aux urgences
notre santé est en jeu
mais celle du personnel devoué et courageux l'est aussi
je leur souhaite de triompher dans leur lutte
#2 - Le 31 mars 2011 à 09h03 par GUILLARD France, Saint-nazaire Ouest
Cette lutte est bien venue si elle a un résultat bénéfique, mais ceux qui font grève ont-ils des pertes de salaire? n'y a t'il pas des actions plus porteuses d'effets? Quand une réunion avec la haute autorité de santé et les association sera t-elle mise en place? ça permettrait 'avoir des vrais résultats, dans l'attente d'infos.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter