Saint Nazaire Infos

Le marché de Saint-Marc Les commerçants du haut de la rue remontés comme des pendules....

Après deux dimanches tests en avril, le marché de Saint-Marc inaugurait sa nouvelle version en ce dernier dimanche de mai, et ce pour une saison estivale qui promet d'être très animée. En bas de la rue, on se gausse des effets positifs. A contrario, dans le haut de l'avenue du Cdt Charcot, il règne un fort climat d'indignation. Parallèlement, une petite dizaine de véhicules garés le long de la rue ont été verbalisés. L'été sera chaud, très chaud et ce dans tous les sens du terme..

Les essais effectués en avril ayant recueilli un large assentiment de la part des commerçants du bas de la rue, des camelots, des riverains et des visiteurs, la mairie a donc officialisé la nouvelle version du marché de Saint-Marc en ce dimanche de la fête des mères. Malgré une météo quelque peu incertaine, la fréquentation s'est révélée satisfaisante et certains se frottent déjà les mains. Mais pour d'autres, la déception est à la hauteur des espoirs suscités.
 
Alcatraz à St Marc s/mer
 
Marc du "kebab" dénonce un manque de respect de la concurrence et a vu la fréquentation de son établissement en forte baisse. Juste au-dessus, Pascal du St Marcois est remonté comme une pendule et profondément indigné. Il pointe du doigt, les effets pervers de cette nouvelle mise en place : " Nous sommes en prison chez nous. C'est une véritable honte de fermer la rue et de coller des P.V. à des gens qui sont bien garés et chez eux. Depuis ce matin, je n'ai vu quasiment personne et j'ai perdu 80% de mon chiffre d'affaires habituel. C'est inadmissible ! Et je compatis pour mes collègues restaurateurs qui aujourd'hui font le plein avec la fête des mères. Leurs clients et plus spécialement, les anciens sont obligés de faire des kilomètres à pied pour accéder aux restaurants. Ce marché est la mort du petit commerce local et je considère, que nous allons devenir "une sorte d'Alcatraz à St Marc  s/mer.
 
Automobilistes verbalisés
 
Il est vrai que certains automobilistes ont été verbalisés pour stationnement interdit par l'ASVP de service, qui soit dit en passant n'a pas eu la partie belle. Ces derniers devront s'acquitter d'une amende de 11 euros. Certes, des panneaux signalant l'interdiction de stationnement ont été mis en place; des courriers ont été envoyés à l'ensemble des riverains pour ne pas garer leur voiture tout au long de l'avenue. Mais face à la répression automatique, peut-être qu'un avertissement eut été plus judicieux afin d'apaiser les tensions qui semblent s'installer. Et en ce sens, tous les commerçants semblent unanimes.
 
Manque de tact
 
"Lilou" responsable du bar du centre témoigne : "Sur le plan commercial, c'est tout bon. C'est vraiment cool! Par contre, des PV de stationnement,ce n'est pas cool du tout. C'est inadmissible d'autant plus que ces voitures ne gênent pas le bon fonctionnement du marché". Même son de cloche, chez Rémy Vacher, un riverain qui réside à l'entrée de l'avenue : " Cette nouvelle version du marché, c'est génial. mais on devrait laisser la possibilité aux habitants de la rue de sortir leur véhicule jusqu'à 9h du matin ou l'affluence est minime". Cela dit, et dans l'ensemble, le marché new-look recueille dans la globalité un avis plus que favorable, en tout cas chez les camelots : Fabrice Després primeur souligne : " Il y a beaucoup plus de sécurité pour tout le monde. Auparavant, on travaillait dans l'insécurité avec le passage des voitures. Aujourd'hui, c'est un  vrai marché, avec des gens qui prennent le temps de discuter et qui sont moins stressés. On regrettera toutefois, une signalétique défaillante". Serge Rebière, le boucher est du même avis : " C'est particulièrement agréable pour tout le monde. Toutefois, on peut s'interroger sur le manque de tact de la mairie, par rapport aux personnes qui ont eu un PV. Un premier avertissement avant sanction eut été préférable". Quant au fromager auvergnat du bas de la rue, ses mots traduisent à eux seuls, la satisfaction quasi unanime de l'ambiance qui règne sur ce marché : "Ce n'est que du bonheur. Enfin, les gens s'arrêtent".
 

Bras de fer
 
Le bonheur des uns, faisant le malheur des autres, la mise en place de ce marché n'a pas fini de faire parler. Et nous n'en sommes qu'au début. Visiblement, les commerçants du haut de la rue ne sont pas prêts à abdiquer. Dans les jours à venir, les irréductibles "Gaulois" risquent d'entamer un bras de fer avec la municipalité et à ce jeu on se demande qui va abdiquer en premier. Un dialogue de sourds s'étant installé, on voit mal la municipalité revenir sur sa décision. Mais une chose est sûre, l'été sera chaud, très chaud...

Auteur : Y.E. | 30/05/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « 9ème édition de Grande marée   Une déferlante humaine sur le front de mer ! »
Article suivant : « Saint Marc sur poubelles ? »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter