Saint Nazaire Infos

Le Fanal porte la voix de Mahmoud Darwich

Les textes du poète Mahmoud Darwich seront mis en lumière par le Fanal du 2 au 7 avril prochains. A Quai des arts mardi 5, le trio Joubran sera « à l'ombre des mots » de la voix de la Palestine.
Kheireddine Lardjam sera à la bibliothèque pour une lecture bilingue.
Kheireddine Lardjam sera à la bibliothèque pour une lecture bilingue.

Du 2 au 7 avril prochains, le Fanal se consacre à l'oeuvre de Mahmoud Darwich. La directrice du Fanal avait rencontré le poète palestinien engagé dans la lutte de son peuple à la fin des années 1990 à Ramallah, une dizaine d'années avant sa mort. Nadine Varoutsikos-Perez avait alors découvert « le plus grand poète arabe du siècle ».

A travers une pièce de théâtre, un concert du trio Joubran et une lecture de ses textes, la scène nationale nazairienne propose de « découvrir toute la palette de Mahmoud Darwich ». Avec, pour commencer, une lecture bilingue à la bibliothèque Anne Franck, samedi 2 avril. Une première qui « titillait le Fanal et la médiathèque depuis longtemps », sourit Claire Tramier. Dans le cadre de Samedi, ça me dit de lire, un duo se donnera la réplique en arabe et en français avec plusieurs oeuvres du poète, notamment Nuit qui déborde du corps, « un texte d'amour », explique Nadine Varoutsikos-Perez, récité dans une langue « sensuelle ».

Lecture bilingue samedi 2 avril à la bibliothèque Anne Franck à 15h30. Entrée libre sur réservation au 02 40 53 05 77.

Darwich au théâtre Icare. Crédit photo : Eric Legrand.
Darwich au théâtre Icare. Crédit photo : Eric Legrand.

Tous les soirs de lundi à jeudi, le Fanal investit le théâtre Icare avec deux textes du Palestinien mis en scène par Mohamed Rouabhi. Seul sur scène, ce dernier fera résonner les mots de Darwich dans une petite salle. Avec les textes qui seront joués, le poète dénonce la violence mortelle de la guerre, les combats perdus d'avance et la souffrance de l'exil. Dans Discours de l'Indien rouge notamment, il fait un rapport entre Indiens d'Amérique du nord et Palestiniens.

Deux textes de Darwich au théâtre Icare lundi 4 avril à 19h30 et du mardi 5 au jeudi 7 avril à 20h30. Tarifs : de 10 à 19€.

Le trio Joubran.
Le trio Joubran.

Mardi 5 avril, c'est à Quai des arts, à Pornichet, que le Fanal accueille le Trio Joubran. Le troisième album des frères, A l'ombre des mots, est un hommage au poète. Pendant douze ans, Mahmoud Darwich a travaillé avec les musiciens. Ils se sont retrouvés dans une trentaine de spectacles, le poète posant ses mots sur la musique du trio Joubran. Sur scène samedi, les vibrations du oud, ce luth arabe, accompagneront la voix du poète. Les textes seront traduits et projetés sur grand écran.

Le trio Joubran en concert à Quai des arts, à Pornichet, mardi 5 avril. Tarifs : de 10 à 19€.

Auteur : CC | 28/03/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Troisième édition du trophée jeunes talents vendredi »
Article suivant : « Lin Yuan Shang danse le kung fu »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter