Saint Nazaire Infos

Le départ de la Solidaire du chocolat

Libérés du sas du port de Saint-Nazaire en milieu d’après-midi, les 11 monocoques de la Solidaire du chocolat se sont élancés pour cette transat d’un genre un peu particulier qui va les emmener au Mexique.

Malgré un soleil présent, il ne fait pas très chaud sur les quais, on entend des mamies assises sur leurs tabourets pliants : « On est là depuis midi pour ne pas manquer le départ » ; un enfant grimpé sur le promontoire de la jetée, dire : « Maman, j’ai le mal de mer ». On se presse sur les quais, comme pour être plus près, pour mieux voir ceux qui partent. Il y a presque autant d’appareils photos que de spectateurs.

Plus que 5 000 miles à parcourir

Tout le monde attend, patiemment, sachant qu’après le départ des 22 skippers, ils retourneront rêver devant leur poste de télévision. Mais, ce rêve fait du bien aux yeux et à la tête. Chaque bateau sortant est ovationné ; mais, c’est le vieux Malabar de la Marine Nationale qui gagne à l’applaudimètre. Enfin, le Belem largue ses amarres et sort majestueusement du port.
Pendant ce temps, les 11 voiliers font des ronds dans l’eau, si la stratégie a  déjà tracé la route pour rejoindre les alizés, prendre un bon départ fait toujours du bien au moral.
C’est la gouverneure de l’État du Yucatán, Ivonne Ortega Pachero qui donne le coup de canon depuis le Malabar. 5 000 milles nautiques plus tard, les navigateurs arriveront au Mexique, place à la compétition.
À noter que le matin du départ, sur le Belem a été reconduit un accord de coopération décentralisée entre l’État du Yucatán et les Pays de la Loire pour nouer des liens dans les domaines du tourisme solidaire, de l’environnement et de l’éducation. Ivonne Ortega Pachero était accompagnée de Betina Chavez, représentante du ministère des affaires étrangères au Mexique, Joaquin Cruz Munoz, maire de Progreso, et Joël Batteux, maire de Saint-Nazaire, deux villes reliées par le parcours de la course. Tous étaient réunis autour d’Yves Gillet et Damien Grimont, co-organisateurs de l’événement, vitrine médiatique de cette coopération transatlantique.
 

Auteur : JRC | 11/03/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Record SNSM : les navires restent au port »
Article suivant : « Amélie Mauresmo a baptisé le bateau Eole-Génération-GDF-Suez »

Vos commentaires

#1 - Le 12 mars 2012 à 08h25 par REFRACTAIRE a encore frappé !!!
voila ce qui fait bouger une ville, c'est très bien

dommage qu'il n'y ait pas eu plus de concurrents, mais crise oblige

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter