Saint Nazaire Infos

Le chromate de Strontium bientôt "respirable" dans les rues de Saint-Nazaire

Certains des habitants du quartier de Méan-Penhoët viennent de se regrouper en association pour alerter et se défendre face à l’utilisation prochaine d’un produit cancérigène dans le quartier. Cette nouvelle activité industrielle doit arriver le printemps prochain Rue de Trignac. Ils veulent déposer des recours et se faire entendre.

Les habitants inquiets pour leur santé

Dans ce podcast, les membres de l'association des habitants du Quartier de Méan-Penhoët veulent déposer deux recours en justice. David Samzun, le maire de la commune a contacté le préfet sur la question lui demandant des informations complémentaires. Ce produit va être interdit en 2017. Cherchez l'erreur !

Un produit hautement cancérigène

Le chromate de strontium est quatre fois plus nocif que l'amiante, c'est un produit qui va être interdit en 2017, d'où l'amertume de ces riverains de Saint-Nazaire. C'est pour la vertu anti-corrosive du produit que ce dernier est plébiscité par l'aéronautique, il sera appliqué avec des aérosols. Le donneur d'ordre étant Airbus qui impose ce produit dans son cahier des charges. La société Rabas Protec étendrait donc ses activités en utilisant le "fameux" Chromate de strontium qui toucherait l'air sur une superficie de 1 km autour de l'usine soit 80 000 personnes concernées.

Dans le quartier de Méan-Penhoët, les interrogations se multiplient pour la population, avec l'école à moins de 300m et les salariés qui vont travailler dans l'usine. "Les habitants vont baigner dans le chromate tout le temps."

La proximité de l'entreprise avec de nombreux lieux de vie collective fait bondir : l'Institut Médico-éducatif recevant des personnes en situation de handicap provoque l'incompréhension des habitants du quartier dans lequel vivent des populations fragiles avec aussi des personnes âgées.

Un produit chimique -de plus- qui pourrait provoquer : le cancer des poumons, ou l'altération des voies respiratoires, et les retombées sur la santé ne seront pas immédiates, ces Nazairiens craignent de développer un cancer dans 20 ans. "Une étude de l'air est prévue, l'entreprise a promis des analyses régulières devant un élu de la municipalité."

Les déchets seront transportés par Véolia, soit 150 kg de chromate de strontium exploités par an. L'entreprise s'est engagée dans un long processus pour suivre la règlementation. L'avis d'enquête a été rendu cet été, le commissaire enquêteur a donné un avis favorable mais le préfet n'a toujours pas donné son autorisation.

Il vaudra mieux éviter de manger les légumes de son potager

Cela semble difficilement concevable dans une ville qui revendique son amour pour le développement durable mais il serait déconseillé à la population de faire des potagers dans le secteur ! Dans le cas -qui ne se présente pas ici- de la présence de terres agricoles, il y aurait eu interdiction de cultiver à proximité de l'usine selon l'étude d'impact, quid des potagers personnels des habitants ?

De son côté, le commissaire enquêteur a donné un avis favorable à l'utilisation du chromate de strontium. Il a cependant émis la réserve suivante, celle de : "Substituer le chromate de strontium au 22 juillet 2017 en suivant l'interdiction du règlement européen REACH, dans la mesure où je souhaite que la recherche soit accentuée et aboutisse dans ce domaine, et, dans un premier temps, utiliser ce produit sur les seules pièces de structures des avions en accord avec les donneurs d'ordre (activité soumise à déclaration avec contrôle)."

 

A l'heure où nous publions cet article, la Préfecture de Loire-Atlantique, la mairie de Saint-Nazaire et la société Rabas Protect n'ont pas donné -pour le moment- suite à nos demandes d'interview. La rédaction de Saint-Nazaire Infos prépare en ce moment d'autres articles sur ce sujet.

L'avis du commisseur enquêteur est téléchargeable ici. Avez-vous compté le nombre de camions passés dans la rue pendant l'enregistrement ?

Auteur : J-C L.B | 01/02/2016 | 9 commentaires
Article précédent : « Trignac : Les tours HLM vont être rasées »
Article suivant : « Halte aux abattages d'arbres en période de nidification ! »

Vos commentaires

#1 - Le 23 février 2016 à 23h32 par Julia, PenhoËt
il me semble que cette question a été évoquée au Conseil Municipal. Ou en est on ? Peut être faut il interroger l'adjointe à l'écologie?
#2 - Le 24 février 2016 à 19h04 par umpashilaredutout
La dernière phrase, sur le nombre de camions, est surprenante. Le rédacteur sait-il bien ou il est? Précisons lui aussi qu'il devrait voir aux heures d'entrée et de sortie des ouvriers à pied et en voiture!
#3 - Le 25 février 2016 à 07h11 par A. Texier
En effet
Une réponse de Samzun ?
#4 - Le 25 février 2016 à 09h18 par zolione, St-nazaire
Le principe de précaution ne s'applique pas ici : on veut bien hypothéquer l'avenir des enfants du quartier Méan Penhoet au nom de l'industrie aéronautique alors que l'on SAIT que ces produits sont très toxiques. Les décideurs espéraient surement que tout se passe sans faire de vagues (enquête publique en plein été). C'est raté!
#5 - Le 25 février 2016 à 09h54 par unavis
Pour vous répondre umpashilaredutout, le passage des véhicule de plus 3.5T est interdit rue de Trignac.
#6 - Le 25 février 2016 à 21h38 par Ouafouaf
Premièrement, je trouve dommage qu'il n'y a pas d'écologistes dans la majorité municipale, ils auraient pu prendre en charge le dossier !!! Quoi ? Qu'entend-je ? Il y en a des élus de EELV ? Ils sont bien silencieux sur le dossier ! Si un écologiste ne s'occupe pas de l’environnement, a quoi sert il ? A part juste occuper un siège au CM ?
Réaction de G. Pageaud sur FB
#7 - Le 25 février 2016 à 21h39 par Ouafouaf
Suite de al réaction de G. Pageaud sur FB:
Pourquoi ne pas anticiper sur un substitut du Chromate de strontium autorisé ? Quels sont les moyens de protection mis en oeuvre par Rabas Protec ? Aspiration, filtres à particules, traitement des déchets ? car l'utilisation du Chromate de strontium est très réglementé, quel est le taux de rejet dans l'air ? Les histoires de nuages toxiques qui ne le sont pas, mais qui finissent par provoquer des cancer, sont liées au socialiste ! Étrange !!!

LA REDACTION : Nous continuons de travailler sur de nouveaux articles sur cette question à paraître prochainement sur Saint-Nazaire Infos. Nous attendons des réponses et nous relancerons les acteurs concernés.
#8 - Le 26 février 2016 à 06h52 par gerard PAGEAUD, Saint-nazaire
Premièrement, je trouve dommage qu'il n'y a pas d'écologistes dans la majorité municipale, ils auraient pu prendre en charge le dossier !!! Quoi ? Qu'entend-je ? Il y en a des élus de EELV ? Ils sont bien silencieux sur le dossier ! Si un écologiste ne s'occupe pas de l’environnement, a quoi sert il ? A part juste occuper un siège au CM ?
Pourquoi ne pas anticiper sur un substitut du Chromate de strontium autorisé ? Quels sont les moyens de protection mis en oeuvre par Rabas Protec ? Aspiration, filtres à particules, traitement des déchets ? car l'utilisation du Chromate de strontium est très réglementé, quel est le taux de rejet dans l'air ? Les histoires de nuages toxiques qui ne le sont pas, mais qui finissent par provoquer des cancers, sont liées aux socialistes ! Étrange !!!
#9 - Le 16 mars 2016 à 11h08 par MCourant, Nz
Que d’approximations étonnantes de la part de M. Pageaud. Quels sont les rejets de Qualisoud ?
Le Chromate de Strontium est actuellement obligatoire, malgré des tests de substitution en cours. Si pas de Chromate de Strontium, aucune garantie anticorrosion sur nos avions.
D'autres sous traitants sont obligés d'utiliser ce produit qui a déjà remplacé le Chromate de Zinc.
2 alternatives : un entretien minutieux de installations pour rester dans les normes en attendant un produit de substitution, ou délocaliser l'industrie aéronautique.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Salon du chocolatAudiences annuelles réseau media-web
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter